5,3 millions d’euros pour la vente d’Artcurial Motorcars ‘Automobiles sur les Champs Elysées 2’

Ecrit le mardi 14 juin 2011 par Vincent Royer

Lundi 13 juin 2011, Maître Poulain organisait la seconde vente Automobilia et voitures de collection dans les locaux d’Artcurial Motorcars sur les Champs-Elysées. Une vente qui, grâce à de nombreuses enchères, a totalisé 5,3 millions d’euros !


Le 7 novembre 2010, Artcurial Motorcars organisait sa première vente d’automobiles de collection sur les Champs Elysées à l’Hôtel Marcel Dassault. Un véritable succès puisque 85% des voitures y avaient été vendues, ainsi que 96% des lots automobilia, pour un total d’enchères de 2,7 millions d’euros.

Un succès qui a poussé la première maison de ventes aux enchères française à organiser une seconde édition. La vente « Automobiles sur les Champs Elysées 2 » s’est déroulée, une nouvelle fois, sous les coups de marteaux de Maitre Hervé Poulain hier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le succès était de nouveau au rendez-vous.

La totalité des enchères s’est ainsi élevée à 5,3 millions d’euros, dont 100 000 euros pour la vente automobilia ! Une soixantaine d’autos étaient proposées à la vente, dont les six voitures de la collection Jean Serre. « Depuis 40 ans, M. Serre gardait bien précieusement dans son garage six voitures dont quatre très importantes. Les collectionneurs et amateurs étaient à leur recherche, en vain, leur trace était perdue. Il faudra attendre son décès pour qu’Artcurial Motorcars les redécouvre il y a quelques mois, dans leur état d’origine, intouchées depuis 1974. Cette collection impressionnante est composée de trois Chefs d’œuvre de l’Age d’Or de la carrosserie française, deux Hispano Suiza, une K6 cabriolet dessinée par Letourneur et Marchand de 1935 et une J12 de 1937, carrossée en coupé Chauffeur par Franay. Egalement, une Bugatti 46, surnommée « la Petite Royale », est dotée d’une robe signée Vanvooren de 1931. Pour représenter le mythe d’après-guerre, une Ferrari 275 GTB/4, vendue neuve en France… »

Cette collection a été vendue pour 1 787 100 euros, dont 790 000 euros pour la seule Ferrari 275 GTB/4 berlinette Pininfarina de 1960 !

D’autres italiennes étaient également proposées à la vente, comme cette Lamborghini Miura S jaune de 1969 vendue 330 000 euros.

Enfin, signalons également dans un autre genre la présence de l’acteur et réalisateur français Dany Boon venu tenir le marteau pour la vente de la Renault 4L prototype de son film « Rien à déclarer ». Une vente qui a rapporté 25 000 euros à l’association « Chtifons ».

Une troisième édition de cette vente d’exception, « Automobiles sur les Champs Elysées 3 », aura lieu le 30 octobre prochain.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007