600 kms en 12 heures pour un Fiorino électrique

Ecrit le mercredi 27 mai 2009 par Vincent Royer - 2 commentaire(s)

L’un des arguments opposés aux défenseurs des véhicules électriques est bien souvent leur faible autonomie. Micro-Vett vient de prouver le contraire en parcourant 600 kilomètres en 12 heures avec un Fiorino électrique.


Impossible de faire de la route avec un véhicule électrique abordable ? Micro-Vett vient de prouver le contraire avec un Fiorino électrique de série. Seul un équipement de traitement de données lui avait été rajouté. Pour rappel, Micro-Vett, leader européen sur le marché des véhicules électriques, est aussi un partenaire de Fiat. A ce titre, il propose des Fiat Doblo, Fiorino et 500 électriques, mais aussi des Iveco Daily électriques.

Concrètement, le Fiorino électrique est proposé en versions cargo et 5 places, chacune disponibles en trois déclinaisons techniques : autonomie de 70 km et vitesse maximale de 70 km/h, autonomie de 110 km et vitesse maximale de 110 km/h, et enfin, autonomie de 130 km et vitesse maximale de 110 km/h. Ils sont équipés de batteries lithium de dernière génération, avec une tension de 84 V. Leur temps de charge est d’environ 8 h.

Aux vues de ces caractéristiques, comment le Fiorino électrique a-t-il pu parcourir 600 kms en 12 heures ? Tout simplement avec un système de charge plus rapide que celui existant aujourd’hui.

Concrètement, l’expérience s’est déroulée en Norvège, en marge de l’EVS 24, la conférence la plus prestigieuse au monde en matière de mobilité électrique. Associé à son importateur local, Go Green Holding, Micro-Vett est venu à Oslo avec son Fiorino. L’équipe est partie d’Oslo à 3h30 du matin, pour éviter les bouchons à l’arrivée, direction Stavanger, 586 km plus loin.

Le Fiorino a emprunté la nouvelle route qui relie ces deux villes, s’arrêtant tous les 120-130 km pour recharger les batteries. Pourquoi ces intervalles ? Car ils correspondent à l’autonomie maximale de la voiture tout d’abord, ensuite car ils correspondent également aux implantations des futures stations services qui disposeront de bornes de rechargement rapides.

N’existant pas encore, ces bornes ont été remplacées pour l’occasion par un Iveco Daily Bimodale équipé d’un chargeur de batteries à haute tension, qui suivait le Fiorino. Il a permis la recharge rapide de ses batteries aux points prévus par les compagnies d’électricité locales. Elles avaient mis pour l’occasion à disposition de Micro-Vett des points de charge à haute tension. Concrètement, quatre pauses de 40 à 45 mn chacune ont été nécessaires pour que le Fiorino parcours les 586 kms en 12 heures.

Les pauses et recharges se sont faites en utilisant une prise 400V et des connections 125A pour alimenter l’unité de chargement. Micro-Vett insiste sur le fait que les temps de chargement auraient encore pu être réduits en utilisant des intensités de connexions plus hautes. Intensités indisponibles au moment de l’essai.

Peu importe, Micro-Vett a réussi son pari, et prouvé que l’autonomie des véhicules électriques n’était plus un problème aujourd’hui. A condition de disposer d’un réseau de recharge à haute tension aussi développé que celui des pétroliers. A suivre…

2 commentaires





form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007