Alfa Romeo 147 JTD 140 16v Distinctive 3 portes

Ecrit le vendredi 11 juin 2004 par Philibert Bacot, Vincent Royer

Avec la 156, l’Alfa Romeo est le modèle qui a permis le sauvetage de la marque il y a quelques années. Les raisons de ce succès à travers l’essai de la version JTD 140 16v Distinctive.


Avec 20 000 commandes passées en Europe dès sa première semaine de lancement en 2000, l’Alfa Romeo 147 en a fait courir beaucoup. Elle est le modèle qui, avec la 156, a permis la remontée de la marque. Voiture de l’année 2001, la 147 charme tout d’abord avec ses formes.

Profilée vers l’avant, avec un capot en V, la 147 est une véritable compact. Elle mesure 4,17 m de long pour 1,73 m de large. Elle apparaît trapue, musclée, agressive, tout en restant racée. Ses optiques aux phares ovoïdes intègrent les antibrouillards.

Toute en rondeur, la 147 joue avec les chromes. Sa ligne de fuite, élégante et dynamique, relie l’avant à l’arrière de la voiture. L’arrière justement, est lui aussi tout en souplesse. Pourtant ramassé, il trouve son équilibre dans les arrondis de sa lunette ou de ses groupes optiques. Seuls bémols, le silencieux du pot d’échappement, énorme, qui donne l’impression de promener un bidon sous la voiture, et la garde au sol, relativement élevée.

Cette dernière peut cependant rapidement se révéler un atout lorsque l’on veut sortir des chemins balisés, même si à priori, ce n’est pas ce que l’on attend de cette italienne. Mais cette polyvalence peut être un argument supplémentaire.

 Sous le capot, un mélange d’ombre et de lumière

Sous le capot, c’est un mélange d’ombre et de lumière. D’ombre car il s’agit d’un diesel. Et un diesel sur une Alfa, certains alfistes ont encore du mal. De lumière, car ce moteur JTD de 140 chevaux est un vrai régal. Avec une valeur de couple élevée dès 2000 tours, il assure souplesse et performance. 9,1 secondes lui suffisent pour propulser notre 147 à 100 km/h, et la vitesse maxi de 206 km/h est bien au-delà des vitesses réglementaires.

Côté consommation, il faut tabler sur 8 litres aux 100 km en cycle urbain, 4,7 en extra-urbain et 5,9 en cycle mixte.

Complété par une boîte de vitesses à 6 rapports, souple, disponible et offrant de bonnes reprises, ce JTD a de quoi faire rougir bien des moteurs essence par sa sportivité.

Bien campée sur ses roues, la 147 fait preuve d’un bon freinage grâce notamment à un ABS couplé de l’EBD EBD Symbole de Electronic Brakeforce Distribution. Répartiteur de freinage capable d’exercer une action de freinage maximale sur chaque roue proche du blocage. . Grâce au break assistance, aide au freinage d’urgence, et au VDC, système de stabilisation, la voiture freine bien en ligne.

L’ASR déconnectable, et le MSR viennent compléter l’offre d’aides à la conduite électroniques proposées de série.

Quant aux suspensions, elles sont fermes, très fermes. Mais après tout, il s’agit d’une Alfa, d’une sportive, et elles ne détériorent pas trop le confort des passagers.

 Faible volume de chargement

C’est dans l’habitacle, que le soin apporté à ce confort s’exprime le plus. Climatisation dual-zône de série, sièges enveloppants et accueillants, et places arrières généreuses. Les plus grands auront même légèrement trop de place. Tout l’inverse de la dernière GT... Seule la place centrale est étriquée. En gros, mieux vaut prévoir quatre occupants que cinq.

Les rétroviseurs réglables électriquement sont dégivrants, le régulateur de vitesse est proposé de série, un porte-gobelet et un porte-carte/monnaie équipent la planche de bord. Quant au volant 3 branches, mélant tradition et modernité, il est en cuir, accueille les commandes de l’autoradio et est réglable en hauteur et en profondeur.

Le tableau de bord, typiquement Alfa, composé de sphères, est éclairé de rouge. L’habillage de la planche de bord est bicolore. Les plastiques, de plutôt bonne qualité, se révèlent très salissants.

Côté volume de chargement, mieux vaut prévoir de n’emporter que le strict minimum. Avec 280 dm3, le coffre se révèle petit, même si l’on peut le porter à 1030 dm3 une fois la banquette 1/3-2/3 rabattue.

Niveau sécurité, la 147 est bien entendue équipée de série des airbags conducteur et passager, airbags latéraux et windows-bags avants et arrières.

Avec un comportement d’ensemble très sain, la 147 JTD 140 est aussi très abordable puisque beaucoup moins chère que beaucoup de ses concurrentes comme l’Audi A3 2.0 TDI 140.

Tarif du modèle essayéAu moment de l’essai
Alfa Romeo 147 JTD 140 16v Distinctive 3 portes 23 150,00 €
Peinture métallisée 400,00 €
Jantes 16’ Selespeed 300,00 €
Prix du modèle essayé 23 850,00 €
A visiter



form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007