Beltoise/Pasquali vainqueurs de la Course « Sprint »

Ecrit le lundi 5 septembre 2011 par FFSA (communiqué)

Leaders du championnat, Anthony Beltoise et Laurent Pasquali ont renoué avec la victoire lors de la deuxième course du Championnat de France FFSA GT à Albi. Pro-GT by Almeras place d’ailleurs ses deux Porsche 997 GT3-R sur le podium avec la troisième position de Laurent Cazenave et Jean-Claude Police. Pilotée par Renaud Derlot et Gilles Vannelet, auteurs d’une excellente prestation, la Mercedes SLS du Graff Racing grimpe sur la deuxième marche. En Gentlemen Trophy, Florent Priez et Patrice Madelaine font un pas vers le titre en s’imposant avec la Lamborghini alignée par JSB Compétition.


Après avoir décroché une pole incontestable en début de matinée, Stéphane Ortelli résiste à Anthony Beltoise au départ. L’Audi du Team Audi France et la Porsche de Pro-GT by Almeras creusent rapidement l’écart sur la meute, emmenée par l’Audi/Saintéloc de Grégory Guilvert, la seconde Porsche/Pro-GT de Laurent Cazenave, la Ferrari/Sofrev-ASP de Ludovic Badey et les deux Mercedes du Graff Racing, pilotée par Olivier Panis et Renaud Derlot.

Après un contact avec Cazenave, Guilvert part en tête à queue dans le deuxième tour. Ce dernier entame une belle remontée depuis le onzième rang. Devant, Ortelli et Beltoise sont sur un rythme endiablé. Après neuf tours, l’écart sur leurs poursuivants atteint la dizaine de secondes. Pourtant, Cazenave, Badey et Derlot cravachent au cours d’une belle bagarre pour la 3e position. Tandis que Julien Piguet abandonne avec la Lamborghini/CinéCascade (amortisseur cassé, 7e tour), Olivier Panis écope d’un drive-thru pour départ anticipé. Il repart le couteau entre les dents et revient jusqu’à la 7e place !

Les nombreuses luttes dans le peloton se poursuivent jusqu’aux ravitaillements. Anthony Beltoise, 2e, est relayé par Laurent Pasquali dans le 19e tour, après 25 minutes de course. Stéphane Ortelli, le leader, l’imite dans la boucle suivante, cédant le volant à David Hallyday. Les autres concurrents empruntent eux aussi la pitlane. De retour en piste, l’Audi du Team Audi France est toujours en tête, avec une solide avance sur les deux Porsche/Pro-GT by Almeras, ainsi que sur la Mercedes/Graff n°17, désormais pilotée par Gilles Vannelet, et sur la Ferrari/Sofrev-ASP, aux mains de Jean-Luc Beaubelique. Laurent Pasquali écope d’un stop&go pour non-respect du temps imparti au stand (suite à une erreur de la direction de course ; il sera re-crédité de ce même temps en fin d’épreuve).
Aux commandes, David Hallyday poursuit son sans-faute. La victoire se profile, mais à moins de dix minutes du terme, l’Audi du Team Audi France est signalée au ralentie. La n°32 doit s’immobiliser, suite à un problème de roulement de roue. La Mercedes/Graff Racing n°17 mène désormais devant la Porsche/Pro-GT n°33, la Ferrari/Sofrev-ASP n°20. La Porsche/Pro-GT n°34 et la Mercedes/Graff Racing n°3 sont quant à elles de retour dans le Top 5 après une belle remontée. La hiérarchie n’évolue plus jusqu’au drapeau à damiers.

Après avoir été re-crédité d’un temps forfaitaire, Anthony Beltoise et Laurent Pasquali s’imposent. Le duo du Pro-GT by Almeras conforte son avance au Championnat de France FFSA GT, Larbre Compétition n’ayant pas pris le départ suite à son accident samedi et le Team Audi France ayant abandonné. Le tandem devance au classement Renaud Derlot et Gilles Vannelet, ainsi que Laurent Cazenave et Jean-Claude Police, de retour sur le podium. Après une prestation convaincante, Ludovic Badey et Jean-Luc Beaubelique terminent cinquième, devant Olivier Panis et Eric Debard. A noter le tir groupé de Saintéloc, 7e et 8e avec Sourd/Demoustier et Guilvert/Tardif.

 Gentlemen Trophy

Après s’être élancé de la pole, Gilles Duqueine doit céder le leadership du Gentlemen Trophy à Patrice Madelaine dès le quatrième tour. Les deux voitures restent dans cet ordre jusqu’au ravitaillement. Avec la Lamborghini/JSB Competition, Florent Priez repart en tête, devant la Ferrari/Sofrev-ASP de Fabien Barthez. Ce dernier attaque et parvient à réduire l’écart de plus de trente secondes à cinq secondes ! Insuffisant toutefois pour priver JSB Compétition de la victoire, et d’un pas de plus vers le titre. ASP Compétition n’a pas pris le départ suite à sa sortie dans la course « Endurance ».




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007