Coupes de Pâques – Nogaro

Ecrit le lundi 13 avril 2009 par FFSA (communiqué)

Avec le retour du soleil, le moral était de nouveau au beau fixe dans le paddock de Nogaro et les esprits, quelque peu échauffés hier, se sont apaisés. Dès les premières heures de la journée, le public s’est rué vers le circuit Gersois. Ce week-end près de 36.000 entrées furent enregistrées, soit le double de spectateurs comparé à 2008. Le programme du meeting a séduit ! Cette deuxième course du Championnat de France GT fut calme, sans grand bouleversement, mais avec une domination certaine, celle de l’équipage Soheil Ayari/ Bruno Hernandez au volant de la Corvette C6R du Team Luc Alphand Aventures. Deuxièmes, Jean-Philippe Dayraut et Wilfried Merafina aussi sur Corvette C6R (Team SRT) n’ont rien à regretter et se sont battus jusqu’au bout. Enfin, une 3ème Corvette (DKR Engineering) vient compléter ce podium, pilotée par Eric Debard et Olivier Panis… Les Corvettes ont raflé la mise !


Le public n’a pas boudé le premier meeting de la saison et bien que la météo ait un peu freiné cet élan, on a frôlé le record de 2007 où plus de 39 000 spectateurs étaient venus prendre part à la fête. Preuve que la diversité des plateaux présents cette année, berlines, prototypes et monoplaces, a su convaincre un public toujours plus exigeant. L’alchimie entre les disciplines a fonctionné pour le plus grand bonheur de tous, compétiteurs, spectateurs et promoteurs…
Le soleil s’est aussi décidé à pointer le bout de son nez et les pluies de la veille ont laissé place à un franc ciel bleu. Aujourd’hui, ce sont trois parachutistes du 17ème RGP qui en se posant sur la grille de départ ont lancé les hostilités…S’élançant de la pole position, Soheil Ayari n’a laissé aucune chance à ses adversaires en se plaçant tout de suite en tête. A l’exception d’un tour, la Corvette C6R N°9 conservera cette place du début à la fin de l’épreuve même avec 40 kg de lest. Le duo Ayari/Hernandez s’est montré intouchable aujourd’hui.
Petite bousculade dès le premier tour où la Saleen d’Olivier Porta et la Ferrari de Sébastien Loeb s’accrochent. Rien de bien méchant, mais Porta et Loeb devront fournir un gros effort pour revenir au contact, mais sans pouvoir vraiment se mêler à la bagarre avec les Corvette… Loeb donnera son maximum, mais en deuxième partie de course, Ange Barde fera une excursion dans le bac à sable. La Ferrari F550 Maranello « made in Solution F » bouclera la course à la 7ème position. Laurent Groppi sur la Saleen Larbre Compétition, vainqueur de la veille, se retrouve un peu distancé avec 80 kg de lest et terminera à la 5ème place…

Quant à l’équipage Dayraut/ Merafina au volant de la Corvette C6R N°7, aucun regret. Ces deux là auront tout tenté pour contrecarrer la progression de la N° 9, y compris un sacré coup de poker en ravitaillant au 1/100ème de seconde de la fermeture de la fenêtre de ravitaillement. Un peu plus d’une minute pour changer de pneumatiques et de pilote…une stratégie parfaitement maîtrisée qui ne se révélera pas payante pour aller chercher les pilotes du Team Luc Alphand Aventures.
Le duo Cazenave/ Police a quant à lui frôlé la correctionnelle. En 2ème position jusqu’au 14ème tour, la Corvette C5R du DKR Engineering entre en collision avec la Lamborghini Gallardo de Julien Briché lors d’un dépassement « délicat ». Retardée et malgré une aérodynamique de la partie avant droite revue, la Corvette N°5 terminera quand même 4ème.
Enfin, la troisième place de cette deuxième course revient au duo Debard/ Panis qui lui aussi s’est fait une belle chaleur quand, juste avant les ravitaillements, Olivier Panis, aux prises avec Jean-Philippe Dayraut, est parti en tête-à-queue. Plus de peur que de mal et la Corvette a pu reprendre la piste sans encombre.
C’est donc un magnifique trio de belles Corvette, au doux son du V8, qui compose ce second podium du meeting de Nogaro. Un fort beau meeting à l’issue duquel l’équipage du Team Luc Alphand Aventures, Bruno Hernandez/ Soheil Ayari, prend la tête du Championnat de France GT.

Prochain rendez-vous avec la Super Série FFSA, du 8 au 10 mai à Dijon. Un circuit au revêtement abrasif, une piste rapide et technique où les pièges sont nombreux. La gestion de course sera primordiale pour marquer un maximum de points.

Ils ont dit

1- Bruno Hernandez/ Soheil Ayari - Luc Alphand Aventures – Corvette C6R
Soheil Ayari :
« C’était très, très bien. Je me suis élancé en tête en restant très vigilant. Derrière, je sentais que ça se bagarrait fort, et cela a joué en ma faveur. Vers la fin de mon relais, j’avais du mal à rester sur le même rythme que mes poursuivants qui revenaient un peu. Mais en passant la voiture à Bruno, nous avions 7 secondes d’avance. »

Bruno Hernandez : « Soheil m’a confié la voiture alors qu’il était en tête. Cette situation est toujours plus difficile à gérer car en cas d’échec …on se fait tirer les oreilles ! Pendant les dix premiers tours, j’étais carrément à fond. Ensuite, je suis revenu sur des attardés, situation délicate où il ne faut pas commettre la moindre erreur. J’ai vu que mes poursuivants revenaient un peu sur moi mais pas suffisamment pour se montrer dangereux. Ce fut une course très sympa où personne n’a rien lâché. Je suis heureux, car l’équipe n’était même pas sûre d’être là. Non seulement nous gagnons, mais en plus nous prenons la tête du championnat. »

2- Wilfried Merafina/ Jean-Philippe Dayraut - SRT – Corvette C6R
Jean-Philippe Dayraut :
« J’ai pris un très bon départ. J’ai alors vu qu’Olivier était juste derrière et que je devais me mettre au travail très sérieusement pendant 40 minutes ! Il n’a rien lâché et ce duel était très sympa, mais en même temps très dur. Rien à faire contre Soheil aujourd’hui. Il était très rapide et il mérite la victoire. »

Wilfried Merafina : « Je voudrais d’abord m’excuser auprès de Jean-Philippe pour mon erreur d’hier. Aujourd’hui, je suis content de ramener une voiture impeccable. Le formidable départ de Jean-Philippe m’a en fait motivé. Je voyais Eric revenir, et Bruno pas trop loin non plus. Nous sommes vraiment heureux d’être là ! »

3- Eric Debard/ Olivier Panis -DKR Engineering – Corvette C6R
Olivier Panis :
“Content d’être sur le podium pour ce premier week-end. Je me suis bien battu avec Jean-Philippe [Dayraut], mais il n’a commis aucune erreur. Si j’avais tenté de passer, je pense que nous nous serions accrochés, donc cela n’aurait servi à rien, les courses sont longues. J’ai préféré rester derrière. J’ai commis une erreur juste avant la fin de mon tour d’entrée en partant en tête à queue. Sans cela, je pense qu’Eric aurait sans doute été un peu plus près de Wilfried. C’était une belle course, une belle bagarre, le résultat est satisfaisant. Bravo à Eric qui s’est bien battu, et à toute l’équipe. »

Eric Debard : “C’est le premier podium de la Corvette. Je pense qu’il faut saluer le travail de l’équipe, qui fait tout son possible pour que nous puissions rouler avec la meilleure auto. Avec Olivier nous terminons 4èmes hier, 3èmes aujourd’hui. Nous terminerons sans doute 2èmes et 1ers la fois prochaine ! »




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007