Dakar 2012 : Doublé Iveco en camions

Ecrit le lundi 16 janvier 2012 par Vincent Royer

Le Dakar s’est achevé hier par la victoire des français Cyril Després en moto et Stéphane Peterhansel en autos. Dans la catégorie camions, Iveco signe un doublé avec le team De Rooy.


Après une première semaine réussie pour Iveco et les Fiat PanDakar sur le Dakar, la seconde semaine de course s’annonçait passionnante mais difficile. Les deux petites Fiat PanDakar ont ainsi dû abandonner dès la première épreuve de la semaine.

Une huitième étape difficile pour les Iveco du Team De Rooy également. C’est en effet le tchèque Alès Loprais qui remporte cette huitième étape au volant de son Tatra devant De Rooy et Biasion.

« Il y avait beaucoup de fesh fesh aujourd’hui, les pneus ont chauffé, indiquait Loprais. C’est difficile, mais nous sommes là et c’est bon d’être encore là pour la deuxième semaine du rallye. Cela ne change rien de batailler avec De Rooy ou avec quelqu’un d’autre. Sur le Dakar il faut avant tout batailler avec soi-même. Et cela consiste à rester calme, piloter avec régularité. Je sais que mon camion est capable de rivaliser cette année. Nous l’appelons Princesse, et je dois dire qu’on est plutôt content d’elle jusqu’ici. »

« Plutôt dur aujourd’hui, expliquait Gerard de Rooy à l’arrivée de l’étape. Sur la première partie, il y avait beaucoup de bosses. Nous avons eu une bonne bataille avec Loprais. Il m’a dépassé dans une partie un peu mauvaise, et je l’ai repris ensuite une cinquantaine de kilomètres plus loin. C’est bon pour le moral. Nous avons perdu quelques minutes sur lui, mais la route est encore longue. Je vais essayer de rester régulier, ne pas subir de crevaison. »

Au général De Rooy conserve en effet la tête pour 15’39 devant Loprais et Hans Stacey.

Mardi, l’étape 9 sera fatale au plus sérieux adversaire des Iveco. Victime d’un accident sur une partie non chronométrée du parcours du jour, Loprais et son Tatra doivent abandonner. La piste est alors libre pour De Rooy qui calme le rythme pour ne pas prendre de risque inutile. Il termine troisième derrière ses deux coéquipiers, Miki Biasion et Hans Stacey.

Il conserve la tête du classement général devant Stacey et Ardavichus. Grâce à sa victoire du jour, Biasion remonte à la 12ème place au général.

« Sur la première partie nous avons fait une belle course avec Ales Loprais, se félicitait de Rooy à l’arrivée. Il a fait une erreur de navigation, et j’ai pu le dépasser et rouler devant lui. Mon but c’était de le contrôler de cette façon. Ensuite j’ai su qu’il a eu un accident. Je savais que son camion était hors d’état, mais j’espère surtout qu’à l’intérieur ils avaient leurs ceintures de sécurité. Dans la deuxième partie, la spéciale était belle et nous aurions pu livrer un beau combat. Mais c’était en fait un peu ennuyeux parce que je pensais à Loprais. C’est dommage car nous avions une belle rivalité depuis le premier jour de course. Mais c’est la vie. »

Mercredi rime avec Kamaz. Enfin, ce jour-là. A l’issue de la dixième étape, c’est en effet le Kazakh Artur Ardavichus qui signe sa première victoire sur le Dakar, la première de cette édition 2012 pour Kamaz ! Il devance son coéquipier russe Karginov grâce à une erreur de navigation du team Iveco.

« Nous avons pris le mauvais chemin en début de spéciale, regrettait De Rooy à l’arrivée, et nous avons croisé la spéciale d’hier. J’ai suivi les traces des camions, et j’ai aussi emmené Hans avec moi, qui va peut-être perdre beaucoup de temps. J’ai quand même réussi à faire mon retard sur Ardavichius, et à le dépasser juste avant la ligne d’arrivée, alors je ne pense pas perdre trop de temps par rapport à lui. C’est la vie. Mais c’était quand même une belle étape, surtout dans les dunes. Maintenant je vais essayer de garder l’avantage que j’ai et continuer comme cela jusqu’à Lima. »

De Rooy reste leader au général, devant Stacey et Ardavichus.

Jeudi, le Dakar entrait au Pérou. Une journée difficile pour le team De Rooy. C’est en effet de nouveau un Kamaz, celui d’Andrey Karginov, qui s’impose. De son côté Stacey a abimé l’avant de son Iveco dans un rio et a préféré lever le pied. Biasion est quatrième, De Rooy seulement cinquième ! Il conserve cependant largement la tête du classement général avec 55’58 d’avance sur Stacey. Biasion continue de remonter et se classe huitième du général.

« C’était une étape agréable, se félicitera De Rooy. Il y avait du rapide et du rocailleux. Le camion a bien répondu, mais nous n’avons pas essayé de trop attaquer. Je voulais juste rouler prudemment, sans perdre trop de temps par rapport à Stacey et Ardavichus. Ils sont encore tous les deux loin derrière moi, donc tout va bien. »

De son côté, Stacey est revenu sur son incident. « Je voulais attaquer au maximum, mais après une cinquantaine de kilomètres je me suis planté dans une rivière. Le camion n’avait rien de grave, mais j’ai quand même du ralentir, parce qu’il a fallu que je ménage mes suspensions pour qu’elles tiennent le coup jusqu’au bout. C’était une étape dangereuse pour les camions, alors je suis content d’être encore là. Ardavichus, je l’ai dépassé pendant l’étape, alors je suis devant lui. Mais il y a encore du chemin jusqu’à Lima. »

Vendredi, après son succès de la veille, Karginov a vu tous ses espoirs disparaitre sur les pistes sablonneuses menant à Nasca et termine 12ème. De Rooy remporte l’étape, signant un triplé Iveco avec Stacey et Biasion à ses côtés.

Pour la treizième étape, Karginov voulait prendre sa revanche, et il l’a prise. Il s’offre sa seconde victoire devant le Tatra de De Azevedo et les Iveco de Stacey et Biasion. De Rooy termine pour sa part seulement sixième.

« Aujourd’hui ça a été la plus difficile pour moi, expliquait-il à l’arrivée. J’ai essayé de ne pas commettre d’erreurs, il y avait une pression plus importante que la normale. J’ai eu des problèmes avec mes pneus, et je ne pouvais plus regonfler. C’était donc très stressant car il fallait faire très attention aux pierres. Je suis content d’être là. Cette année je n’ai eu aucun problème physique, aucune douleur au dos. Je suis très heureux, et je verrai bien ce que me réserve l’avenir. »

Il détient toujours 53’16 d’avance sur Stacey et 1h48’25 sur Ardavichus. Biasion continue sa remontée et se classe sixième du général.

Dans la quatorzième et ultime étape de ce rallye, moins de 30 kilomètres étaient au menu de la spéciale du jour. Sur ce sprint, c’est l’italien Miki Biasion qui signe le scratch au volant de son Iveco, devant le Kamaz de Mardeev et l’autre Iveco de Stacey. De Rooy termine cinquième.

Une place qui lui permet de remporter l’épreuve, sa première, 25 ans après son père Jan De Roy. Il devance l’autre Iveco de Stacey et le Kamaz d’Ardavichus. Biasion pointe à la sixième place.

« C’est fantastique, explosait de joie De Rooy. Je n’arrive pas à croire que cela arrive dès cette année. Ce qui a marché, c’est le travail d’équipe. Je suis un peu ému, mais je garde mes lunettes de soleil. Toute la course a été fantastique. Quand j’ai commencé cette histoire, j’avais 22 ans. Et maintenant cela fait plus de 10 ans, et ça nous arrive juste 25 ans après que mon père ait gagné le Dakar. J’étais très nerveux avant le départ ce matin, mais c’était vraiment sympa. Je suis fier de toute l’équipe, et de mes deux compagnons dans la cabine aussi. »

Ce doublé Iveco marque aussi la première victoire de la marque italienne sur le Dakar. De quoi ravir l’Administrateur Délégué Iveco, Alfredo Altavilla : « La participation d’Iveco au Dakar 2012 visait à confirmer une fois de plus l’excellente fiabilité des véhicules IVECO et des moteurs FPT Industrial. L’extraordinaire succès obtenu en remportant ce rallye et en menant aux avant-postes trois camions de série sur les six premières places du classement confirme encore les valeurs d’efficacité, robustesse et sécurité du Trakker et du Powerstar, ces deux véhicules étant déjà reconnus par les clients comme la solution idéale pour l’utilisation au quotidien lors des missions les plus contraignantes. J’adresse un remerciement tout particulier aux pilotes et à tous les membres de l’équipe pour leur détermination et le dévouement dont ils ont fait preuve à cette occasion ».




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007