Dayraut / Mérafina sur tapis vert

Ecrit le dimanche 31 mai 2009 par FFSA (communiqué)

Alors que l’ambiance était électrique dans le paddock des GT, cette première course, extrêmement disputée, a quelque peu apaisé les esprits, et le sport a enfin pu reprendre ses droits. Si le duo Hernandez-Ayari sur la Corvette C6-R du Team Luc Alphand Aventures franchit le premier la ligne d’arrivée devant la Corvette C6-R du SRT, c’est finalement Jean-Philippe Dayraut et Wilfried Mérafina qui seront déclarés vainqueurs. Bruno Hernandez sera sanctionné de 25 secondes de pénalité et rétrogradera en 2ème position. Pour compléter ce podium, la Saleen S7 de Patrick Bornhauser et Laurent Groppi permet à Larbre Compétition de marquer de précieux points.


A la veille de cette première épreuve, la tension était palpable entre les protagonistes du Championnat de France GT. Mais la course n’allait pas tarder à reprendre ses droits pour offrir un magnifique spectacle. Alors que les deux premiers rangs de la grille de départ sont occupés par des Corvette, dès le passage des feux au vert, Wilfried Mérafina place la « grosse attaque » et prend l’avantage. Au fil des tours, la démonstration est de premier ordre. Au ravitaillement, Wilfried dispose de 6 secondes d’avance en passant le volant à Jean-Philippe Dayraut. Serein et attentif, Jean-Philippe Dayraut conserve cet avantage jusqu’au 25ème tour, au moment précis où il voit débouler dans ses rétros, la fusée Ayari…

Déchaîné, le pilote du Team Luc Alphand Aventures va se jeter à fond dans la bagarre et aligne les temps. Au 26ème tour, Ayari parvient à surprendre Dayraut lors du dépassement d’un attardé dans le chicane du Lycée. Le match est chaud, très chaud ! Redoublant d’efforts, c’est à présent Dayraut qui met la pression et se déchaine sur Ayari. Le rythme est tel que la Corvette de Jean-Claude Police se trouve sensiblement distancée. Le mano à mano se poursuit jusqu’à 5 tours de la fin, au moment même où Dayraut commet « la » petite erreur et laisse s’échapper Ayari. Mais, c’est le SRT qui héritera de la victoire après décision du Collège des Commissaires Sportifs qui infligera une pénalité de 25 secondes à Bruno Hernandez, suite à un incident avec Eric Debard en début de course. Une victoire qui, même sur tapis vert, fait très plaisir au duo Dayraut/Mérafina.

Finalement, la Saleen de Patrick Bornhauser et Laurent Groppi prendra la 3ème place devant la Corvette C5 de Laurent Cazenave et Jean-Claude Police et la deuxième Saleen de Cormereche-Porta. Eric Debard associé à Olivier Panis termine à la 6ème place. En début de course, alors qu’Eric Debard et Bruno Hernandez se battent pour la première place, les deux hommes se touchent et le pilote du DKR part en tête à queue (c’est d’ailleurs suite à cet incident qu’Hernandez sera sanctionné). Voyant s’envoler toute chance de podium, l’équipage va s’accrocher, 5ème en entrant dans les stands pour le ravitaillement, la Corvette C6 ressortira 6ème avec Olivier Panis au volant (victime de problèmes de démarrage). Panis ne fera pas dans la demi-mesure pour essayer de passer Porta, derrière lequel il restera une vingtaine de tours, le touchant même en passant la ligne d’arrivée. Mais Porta n’a pas cédé et a résisté jusqu’au bout… Autre affrontement de qualité, celui qui a opposé Laurent Cazenave à Laurent Groppi. Avantagé avec 0kg de lest contre 120 kg pour Cazenave, Groppi n’a pas chômé. A l’arrivée, les deux hommes étaient d’ailleurs physiquement assez marqués. Cette course a permis d’assister à trois duels de qualité avec des pilotes déterminés et talentueux. Le spectacle était à la hauteur des attentes avec d’aussi belles machines. Malgré son déclassement, le Team Luc Alphand Aventures a prouvé son niveau de performances et celui de son équipage. L’orage semble passé et la compétition a repris ses droits.

Ils ont dits…

Vainqueurs GT1 : #7 SRT Corvette C6R
Wilfried Merafina :
« Ce fut une belle bagarre, car avec Jean-Philippe depuis le début de l’année nous n’avions pas beaucoup de chance. Nous faisions un bon début de course et je regardais dans mes rétroviseurs Bruno et Eric se battre. Tout à coup, ils n’étaient plus là… et je me suis douté qu’il y avait eu une explication plus musclée que prévu. Pas facile de rouler devant, mais les attardés étaient plutôt sympas et ne m’ont pas retardé. Ainsi, j’ai pu donner la voiture à Jean- Philippe en tête. »

Jean-Philippe Dayraut :
« Je n’ai pas pu concrétiser le travail fait par Wilfried. Nous avions à peu près 6 secondes d’avance sur Soheil, mais malheureusement, je me suis accroché. Ce fut la guerre avec Soheil jusqu’au bout. Il m’a dépassé, je suis revenu, j’aurais pu le repasser mais nous risquions de nous toucher et nous aurions pu tout perdre tous les deux. C’est la troisième fois que nous sommes en tête depuis le début du championnat et la première que nous gagnons. »

2ème GT1 : #9 Luc Alphand Aventures Corvette C6R
Bruno Hernandez :
« Bon début de course car dès le départ j’ai réussi à gagner une place. Nous avions creusé un petit trou avec Wilfried et tout s’est bien passé. En fin de relai, les pneus étaient moins bien, Eric a tenté un dépassement un petit peu juste. Nous nous sommes touchés et il est parti en tête en queue. J’ai rendu la voiture en seconde position à Soheil qui
a fait une course superbe aujourd’hui. »

Soheil Ayari :
« Nous avons fait un très bon pit stop - nous sommes arrivés avec 6 secondes de retard et nous sommes ressortis avec 4 ou 4 ,5. Ensuite je me suis employé à attaquer le plus possible et à remonter. En fin de course, Jean-Philippe était plus rapide que moi. Une course magnifique. Nous étions à 100%, et je ne sais pas combien de fois nous avons fait le meilleur tour, à tour de rôle. »

3ème GT1 : #1 Larbre Competition Saleen S7
Patrick Bornhauser :
« J’ai pris un bon départ, et je suis parti devant Jean-Claude Police. Après deux ou trois tours la voiture s’est dégradée pour devenir très sous-vireuse. Je suis sorti un peu large et Jean-Claude en a profité pour repasser. Nos 80 kg de lest nous ont un peu pénalisés ici. J’ai essayé de perdre le moins de temps possible afin de rendre la voiture à
Laurent dans les meilleures conditions Nous avons réalisé un bon changement de pilote et Laurent a fait le reste. »

Laurent Groppi :
« Juste avant d’entrer dans la voiture j’ai vu qu’Eric Debard et Bruno Hernandez s’étaient accrochés. Je suis donc parti avec cela à l’esprit, en me disant qu’il fallait pousser au maximum pour essayer de doubler Cazenave. Mais les pneus se sont dégradés plus vite que prévu. J’ai fini par le doubler au freinage du Lycée. Ensuite, j’ai eu une piste plus
claire, mais demain nous aurons encore nos 80 kg… »




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007