Design et performance maitres mots chez Lamborghini

Ecrit le mardi 14 septembre 2010 par Vincent Royer

Huit jours après la première photo, Lamborghini poursuit son teaser et révèle une seconde image de sa nouveauté du Mondial de Paris. Une image accompagnée de quelques infos supplémentaires.


Il y a une semaine, Lamborghini révélait la première photo d’une série de six constituants un teaser de la nouveauté que la marque présentera au prochain salon de l’auto de Paris. Une nouveauté qui pourrait bien être la remplaçante de la Murcielago, connue jusqu’à présent sous le nom de Jota.

Comme promis la marque au taureau publie aujourd’hui une seconde photo. Et contrairement à la première, quelques infos supplémentaires sont données, confirmant que cette nouveauté préfigurera ce que seront les futures supercars de la marque.

Dans un communiqué signé de Stephan Winkelmann en personne, le président et directeur de Lamborghini explique que pour Lamborghini le futur des supercars tourne autour de deux des principales raisons d’achats de ce type de voitures, le design et la performance, le design étant la raison numéro 1. Il ajoute que les Lamborghini seront toujours reconnaissables à leurs traits bien particuliers.

Concernant les performances, il dégage trois axes qui étaient jusqu’à présent important dans cet ordre : vitesse, accélération et maniement. Il reprend ensuite les choix de développement décidés par Lamborghini depuis plusieurs mois et les explique.

Concrètement, il part du principe que le design, l’accélération et le maniement sont devenus plus important que la vitesse pure. Limitations de vitesse oblige, il considère que les constructeurs de supercars doivent opérer un changement de cap dans leur vision de l’automobile et s’occuper avec plus d’intérêt du maniement et de l’accélération.

Et pour parvenir à améliorer les autos dans ce domaine, c’est le rapport poids-puissance qu’il faut améliorer. L’augmentation de puissance n’étant pas nécessaire, et même à proscrire puisqu’on ne cherche plus à aller encore plus vite, et que le respect de l’environnement entre de plus en plus en jeu, c’est donc le poids qu’il faut réduire.

Stephan Winkelmann expose ensuite une constatation simple : depuis le milieu des années 80, les Lamborghini ont pris en moyenne 500 kg sur la balance. Il faut donc aujourd’hui réduire cet embonpoint, sans pour autant réduire la sécurité des voitures. Un pari qu’il veut réussir grâce à l’emploi dès que c’est possible de la fibre carbone.

Ce long communiqué de presse pourrait donc se résumer ainsi, la voiture que présentera Lamborghini à Paris fin septembre, et toutes les futures supercars de la marque, miseront sur la fibre de carbone pour offrir des performances toujours plus élevées à travers non pas un gain de puissance mais une perte de poids. Stephan Winkelmann en profitant au passage pour rappeler que la marque possède deux laboratoires de recherche sur la fibre de carbone, un en Italie à Sant’Agata Bolognese, et un aux Etats-Unis, à Seattle.

A suivre…




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007