Doublé Ferrari en Turquie

Ecrit le lundi 27 août 2007 par Vincent Royer

Doublé Ferrari pour la douzième course de la saison. Il reste cependant encore beaucoup de travail pour penser remporter le championnat.


Après quelques jours passé en Floride, à Miami, c’est gonflé à bloc que Felipe Massa est arrivé en Turquie pour le douzième grand prix de la saison. « C’est un événement spécial pour moi puisque c’est ici que j’ai remporté le premier grand prix de ma carrière. Si je pouvais répéter cette performance ce week-end ce serait fantastique, surtout que j’aime cette ville, ce pays et ce circuit qui implique un dépassement de soi. »

C’est également confiant pour la fin du championnat que Kimi Raïkkonen s’est présenté à la presse en Turquie. « Je pense que Ferrari peut gagner les six dernières courses de la saison, a-t-il expliqué, parce que les circuits qui arrivent sont tous bons pour nous. » Avant d’ajouter à propos du grand prix de Turquie, « J’ai gagné la première course turque ici il y a deux ans. L’an dernier, ça a été plus difficile. J’ai eu un petit accident après le départ et je suis allé taper le rail. Mais j’aime ce circuit, c’est amusant de piloter ici ! »

 Vendredi prometteur

Vendredi, les séances d’essais libres ont confirmées ces espérances. Le matin, Raïkkonen et Massa ont respectivement réalisés les premiers et seconds meilleurs temps de la séance. Ils possédaient pourtant deux versions différentes de la monoplace F2007. Massa l’ancienne évolution, et Raïkkonen la nouvelle avec notamment de légères modifications aérodynamiques. L’après-midi, les deux hommes possédaient tous deux la dernière évolution de la voiture mais les résultats étaient moins convaincants, Raïkkonen prenant la seconde place et Massa la cinquième. « Je suis satisfait des résultats de ce matin, un peu moins de ceux de l’après-midi, confiait le finlandais. Pour une raison inconnue, probablement un changement dans la direction du vent, les conditions étaient plus difficiles. Nous devons analyser avec beaucoup d’attention les données issues de la seconde séance parce qu’il est très facile de partir sur des idées fausses. » Et Massa d’ajouter, « Les deux types de gommes semblent être rapides et constant en termes de performances. Nous devons maintenant évaluer avec attention leurs performances pour la course. J’ai signé mon meilleur temps dans les toutes premières minutes, avec des pneus usés. Je pense que nous serons compétitifs. »

 Les Ferrari aux avants postes

Effectivement, samedi, lors de la séance de qualification, c’est bien le brésilien qui se montrera le plus compétitif en prenant la pole position, un an après sa toute première pole, ici même, en Turquie. Massa signe ainsi sa cinquième pole de la saison. « C’était une séance de qualification très disputée, se félicitait Jean Todt, et Felipe nous a permis d’obtenir notre septième pole de la saison, alors que Kimi prend la troisième place. C’est vrai que c’est seulement la première étape dans le déroulement du week-end, mais d’après ce que l’on a vu cette saison, son importance n’est pas à sous-estimer. Demain nous pourrons nous attendre à une course très serrée sur un circuit particulièrement éprouvant pour le pilote physiquement. »

 Désillusion pour Hamilton, doublé pour Ferrari

Au départ du grand prix, dimanche, il faisait 48°C sur la piste. Des conditions effectivement très éprouvantes et rarement rencontrées cette saison. Au feu vert, Kimi Raïkkonen sur la bonne trajectoire réussi à passer Hamilton et à prendre le sillage de son coéquipier. Les deux Ferrari sont en tête, Hamilton troisième. Derrière, Alonso, partit quatrième, perd comme son coéquipier quelques précieuses places. A la fin du premier tour il s’est fait passer par les deux BMW de Kubica et Heidfeld. Il n’est que sixième.

Devant, Raïkkonen essaie rapidement de mettre la pression sur Massa en revenant dans ses ailerons. Mais le brésilien résiste et reprend l’avantage. Derrière c’est Alonso qui revient sur Heidfeld, mais là aussi sans rien pouvoir faire.

Au tour 12, Kubica lance la première vague d’arrêts aux stands. Heidfeld l’imite cinq tours plus tard. Chez Ferrari, Raïkkonen est le premier à s’arrêter au tour 18. Alonso s’arrête dans le même tour. Au tour suivant, c’est Massa qui ravitaille, puis Hamilton. Les quatre leaders se sont arrêtés et chacun reprend sa place, un rang en moins car Kovalaïnen, qui ne s’est pas encore arrêté, mène la course avec sa Renault. Mais il fait son ravitaillement au tour 20. Massa reprend alors la tête de la course, devant Raïkkonen, Hamilton et Alonso qui a repassé les deux BMW.

Il ne se passe rien pendant une quinzaine de tours avant que Raïkkonen revienne dangereusement sur Massa qui commet une petite faute. Le finlandais est alors sur le point de passer le brésilien mais une Spyker retardataire vient contrecarrer les plans de Raïkkonen. Massa reprend alors un peu d’air.

Au tour 41, Raïkkonen effectue son second arrêt aux stands, imité par son coéquipier au tour suivant. Deux tours plus tard, alors qu’il n’a pas encore effectué son second ravitaillement, Hamilton explose son pneu avant droit. Il doit rentrer aux stands au ralenti. Lorsqu’il y arrive, son coéquipier, Alonso, termine son ravitaillement. Hamilton perd ainsi de précieuses places et abandonne sa troisième position au profit de son espagnol de coéquipier. Hamilton n’est plus que cinquième, derrière Heidfeld. Les positions resteront figées jusqu’à l’arrivée et Massa remporte ainsi sa troisième victoire de la saison, la sixième pour Ferrari.

« Ce circuit devient un lieu spécial pour moi ! C’est vraiment bon de gagner ! J’ai maintenu ma concentration durant toute la course, essayant de contrôler la situation. Le résultat d’aujourd’hui est un grand encouragement quand on regarde la dernière partie de la saison à venir. Nous devons continuer notre travail dans la même direction et donner notre meilleur. »

Au classement constructeur, Ferrari revient à 11 points de McLaren. Au classement pilotes, Massa repasse devant Raïkkonen avec 69 points contre 68 pour son coéquipier. Il est cependant à 10 points d’Alonso et 15 du leader, Hamilton. A noter, les quatre leaders du championnat pilotes ont chacun remporté trois grands prix cette saison. La prochaine course se déroulera dans 15 jours, à domicile pour la Scuderia, en Italie, à Monza.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007