Enfin un vrai 4x4

Ecrit le vendredi 25 janvier 2008 par Vincent Royer - 1 commentaire(s)

Iveco commercialisera dans quelques semaines en France son petit tout-terrain. Un 4x4 réalisé avec Santana et qui répond au doux nom de… Massif !


Cela faisait longtemps que les constructeurs italiens n’avaient pas proposés de vrais 4x4. Depuis l’arrêt du Fiat Campagnola en 1987, un véhicule qui plus est méconnu en France, seule la Panda 4x4 méritait de porter ce nom. Mais de par sa petite taille, ses performances n’égalaient pas celle d’un vrai tout-terrain conçu pour le hors piste.

Ce manque sera comblé début mars avec le lancement de l’Iveco Massif lors du salon Samoter à Vérone en Italie –du 5 au 9 mars. Conçu en partenariat avec Santana, ce tout terrain est tout aussi impressionnant par ses caractéristiques, son look, que par son nom ! Prometteur d’ailleurs le nom !

Le partenariat avec Santana n’est pas nouveau. Iveco fournissait déjà les moteurs du Santana PS10, un modèle robuste et performant dérivé du Land Rover Defender. Une référence. Le Massif n’est en fait qu’une version revisitée à l’italienne du PS10, et par voie de conséquence du Defender !

Concrètement, c’est le look du Massif qui est totalement nouveau et… italien. Les responsables de la marque y tiennent, le design est dû à Giugiaro lui-même ! Iveco annonce également que 70% des composants du Massif sont totalement nouveaux. Le Massif n’en reste pas moins fidèle aux techniques éprouvées : il est posé sur des lames de ressorts avants et arrières. Il reçoit également de nombreuses protections plastiques un peu partout.

Sous le capot, deux motorisations Iveco seront proposées : les moteurs 3.0 l HPI de146 et 176 ch. Des blocs 4 cylindres à injection Common Rail conformes aux normes Euro4. En version 176 ch, le couple de 400 Nm est disponible de 1250 à 3000 tr/mn !

La boite de vitesses à 6 rapports ZF est complétée d’une boite de transfert, à double réduction. Les angles d’attaque, de rampe et de fuite sont respectivement de 30°, 152° et 50°. L’inclinaison maximale franchissable est de 45° et l’angle de renversement de 40°. Enfin, la garde au sol de 200 mm permet de franchir des gués de 500 mm.

Avec son Massif, Iveco souhaite élargir sa gamme et être présent dans toutes les niches de marché. Proposé en versions SW 4 places, mais aussi de 2 à 7 places, châssis-cab et pick-up, ce 4x4 pourra être totalement personnalisé et adapté aux besoins spécifiques des pompiers ou de la sécurité civile par exemple. Le Massif sera donc homologué en véhicule utilitaire, mais aussi dans un second temps en véhicule particulier. Iveco espère en vendre 700 en France cette année.

A noter, en Italie le Massif portera un autre nom, bien connu là-bas et évoqué plus haut, Campagnola.

1 commentaire


  • Enfin un vrai 4x4

    1er novembre 2009 12:28, par milinfos

    Nouvel Iveco Massif : un pur, un dur, un vrai…

    Ca fait du bien, enfin.. Avoir le courage de revenir au socle du 4x4 pur et dur BRAVO, conduire un 4x4 c’est tout le contraire que d’être au volant d’un de ces trucs pour madame, ou d’un de ces gros tas de M avec deux pots d’échappelent qui font ressembler à un hors bord, très efficace sur l’autoroute, très bien pour les radars etc. Et bien moi, je suis un particulier, j’ai roulé en son temps pendant 15 ans avec un Patrol K 160, le fameux 3 lames, 6 cylindres athmosphériques, un vrai tracteur, ou la clim est remplacée par le coude à la portière, tranquille, tranquille l’allure, seulement ca passe partout, on peut lui ouvrir le ventre, le cliquet facom a encore de l’espace pour vivre, nous n’avons pas besoin de mot de passe pour changer les flitres etc etc. et pour la commande centralisée, la clim, le confort des villes, et bien c’est pas là qu’il faut venir. les gros nazes en costume trois pièces, ou la pintade porte jarretelle et hauts talons ne conduiront pas ce genre de bijou, et c’est bien ainsi. Nous allons retrouver là, les conductrices et conducteurs en jean et bottes , les vrais, ceux qui pètent uniquement avec ce qu’ils ont. vive la conduite tranquille et sécurisée, merde à ces radars piquent ponion, rebonjour campagne, montagne, et chemins boueux. Pour ma part, je vais sauter dessus, finis les emmerdes de ces bagnioles electroniques ou on ne peut plus rien toucher. pour retrouver là, un complice de tous les jours, solide, fiable j’espère, avec qui on peut envisager un long chemin .




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007