Fiat conforte sa place de leader européen en matière de faibles émissions

Ecrit le mercredi 10 mars 2010 par Vincent Royer

Pour la troisième année consécutive, Fiat affiche en Europe le plus faible niveau d’émissions de CO2 des dix marques les plus vendues en Europe.


Les années se suivent et se ressemblent. Après 2007 et 2008, Fiat est de nouveau la marque qui affiche les plus faibles émissions de CO2 sur les ventes de l’année 2009. Réalisé par l’organisme indépendant Jato Dynamics, ce classement est une véritable référence en matière de rejets de CO2. Réalisé chaque année, il calcule la moyenne des émissions de CO2 des véhicules neufs vendus par les dix marques les plus vendues en Europe.

En 2009, les émissions moyennes de Fiat se sont élevées à 127,8 g/km, soit près de 10 g de moins qu’il y a seulement deux ans (137,3) !En passant sous la barre des 130 g/km, Fiat devient également le premier constructeur automobile à atteindre l’objectif fixé par l’Union Européenne pour… 2015 !

Evidemment, ce chiffre lui permet aussi de conserver sa place de leader en Europe. Derrière, Peugeot perd sa seconde place au profit de Toyota (130,1 g/km) mais parvient à rester sur le podium en affichant la troisième meilleure moyenne (133,6). Suivent Renault, Citroën, Ford, Opel/Vauxhall, Volkswagen, Audi et Mercedes.

Fiat conserve aussi la tête du classement par groupe avec 131 g/km. Suivent Toyota, PSA, Renault et Hyundai.

Bien sûr, cette position s’explique en partie par le regain des ventes de petites voitures dû à la mise en place du bonus/malus écologique. Fiat dispose avec Panda et 500 notamment, de deux armes de poids, rejetant peu de CO2 et donc permettant aux conducteurs de bénéficier d’un bonus écologique, et au constructeur de réaliser des ventes émettant peu de CO2.

Mais cette position s’explique aussi par la politique de Fiat en matière d’environnement, à savoir de proposer dès aujourd’hui des technologies permettant de réduire immédiatement l’impact de ses modèles sur l’environnement là où d’autres planchent sur des projets hybrides ou électriques pour les prochaines années. Fiat a ainsi généralisé le downsizing à l’ensemble de sa gamme, c’est-à-dire le fait de proposer des moteurs de cylindrée réduite par rapport à la génération précédente, émettant donc moins de CO2 et consommant moins de carburant, mais offrant les mêmes performances, voir de meilleurs performances. Le système Start&Stop se généralise lui aussi et de nombreuses innovations technologiques ont été lancées comme les moteurs MultiAir, le common rail de seconde génération, ou le système Eco :Drive. Un système qui vient d’évoluer en proposant une version pour les flottes d’entreprise.

Au salon de Genève qui se déroule en ce moment, Fiat a également présenté un tout nouveau moteur bicylindre, le Twin-Air. Ce petit 900 cm3 équipera la Fiat 500 dès septembre prochain et sera décliné en versions de 65 et 85 ch. La Fiat 500 équipée de cette version et de la boite robotisée Dualogic Dualogic Système de transmission à asservissement électro-hydraulique. ne rejettera que 95 g/km de CO2

Et si Fiat privilégie le présent, l’avenir n’est pas oublié. Ce petit bicylindre est si compact qu’il devrait permettre à Fiat de l’utiliser dans des motorisations hybrides. De quoi permettre au constructeur de conserver sa place de leader en matière d’émissions de CO2 encore quelques années.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007