Fiat Croma 1.9 JTD 16v 150ch Collezione

Ecrit le mercredi 1er juin 2005 par Nicolas Baillet, Vincent Royer - 1 commentaire(s)

Après onze années d’absence sur le marché des familiales, Fiat revient le 9 juin avec la Croma. Même nom mais concept totalement différent de sa devancière, cette nouvelle voiture n’a qu’un autre point commun, le volume de son coffre.


Onze ans. Onze ans Durant lesquels Fiat n’a jamais remplacé sa Croma, berline pourtant produite à 450 000 exemplaires entre 1985 et 1994.

Le 9 juin, Fiat revient donc sur ce segment et veut frapper un grand coup pour rapidement retrouver sa place sur le marché très convoité des familiales.
Pour cela, le constructeur a fait appel au designer Giugiaro. Et le résultat est pour le moins original. Mélange de break et de monospace, cette nouvelle Croma reste pourtant bien une berline et ne sera pas déclinée en d’autres versions.

Extérieurement on a connu des designers plus inspirés. Certes la silhouette est fluide, mais la Croma n’attirera pas les regards. La partie avant révèle le nouveau visage de Fiat. Calandre massive et façade avant arrondie par de gros groupes optiques en amande. Un style qui sera repris pour l’ensemble de la gamme dès octobre avec le face-lift du Doblo, puis l’arrivée de la nouvelle Punto.

 Une berline géante

Deux lignes tendues s’élancent de la calandre chromée vers les deux extrémités du large pare-brise. Les surfaces vitrées latérales, très hautes, sont également importantes, favorisant la luminosité intérieure. Les poignées de portes, chromées, s’inscrivent dans le prolongement de la carrosserie. Les baguettes de protection des portes sont peintes, participant à l’esthétisme mais se révélant fragiles en cas de choc. Quant aux passages de roues, élargis, ils alourdissent l’effet visuel. A l’arrière, ils se prolongent jusqu’aux feux horizontaux. Sobres, ces derniers ne sont pas sans rappeler ceux de certaines Mazda. L’arrière, massif, est sans doute la partie la moins réussie de la Croma.

Avec ses 4,75 m de long, 1,77 m de large et 1,60 m de haut, la Croma est une berline géante offrant plus d’espace que les breaks dérivés de ses concurrentes directes. D’autant plus qu’avec ses 12 cm de hauteur supplémentaire par rapport à celles-ci, la Croma voit ses sièges avant rehaussés et avancés, laissant un maximum de place aux passagers arrières, et offrant un champs de vision optimum pour le conducteur.

Spacieuse donc, la Croma est également étonnamment bien finie. Fiat fait ici un bon de géant en terme de qualité. Les matériaux employés sont nobles et l’assemblage irréprochable. Les sièges sont accueillants et confortables, l’ergonomie est bonne et pour une fois, la qualité de l’autoradio d’origine est excellente. Le volant se règle en hauteur et en profondeur, les lève-vitres électriques avant et arrière sont de série sur l’ensemble de la gamme, tout comme la climatisation.

 Peu de modularité

L’instrumentation par contre n’est pas à la hauteur de l’ensemble. Tout comme le peu de rangements prévus. Certes la boîte à gants est vaste et les portes contiennent chacune un bac, mais Fiat aurait pu par exemple utiliser la hauteur gagnée sous les sièges pour y glisser des espaces supplémentaires. L’accoudoir avant par contre dispose d’un espace réfrigéré.

Peu de modularité non plus, si ce n’est une banquette arrière rabattable en deux parties et un système de double plancher pour le coffre, disponible en option suivant les versions. Deux positions sont disponibles. Basse pour profiter des 490 litres du coffre, l’un des plus grands de sa catégorie, et haute, pour obtenir un plancher plat. Une fois la banquette rabattue, le volume du coffre atteint 1 610 litres.

Essayée en version haut de gamme, notre Croma disposait entre autre de série du radar de recul, des sièges chauffants, de la sellerie cuir, des rideaux pare-soleil intégrés aux portes, du GPS, du régulateur de vitesse et de la climatisation bi-zône.

 Des suspensions souples

Equipée du diesel Multijet 16 soupapes de 1910 cm3 développant 150 ch, accouplé à une boîte mécanique à 6 rapports, cette Croma atteint les 210 km/h et parcourt le 1000 m départ/arrêté en 9,6 s. Sa consommation en cycle mixte avoisine les 6,1 l aux 100 km.

Si ce moteur est idéal pour toutes les utilisations, il faudra jouer du levier de vitesses. Il est en effet complètement creux sous les 2000 tr/mn. Dommage car ensuite la puissance est bien là. Très bien insonorisée, la Croma est équipée de suspensions souples qui favorisent le confort au détriment de la précision de comportement.

Développée sur la même base que la Vectra, avec laquelle elle a 30 % d’éléments communs, la Croma possède un train avant efficace pour peu qu’on ne la brusque pas trop. Elle n’est effectivement pas une sportive, avec une tendance au roulis et un freinage manquant de mordant.

Pour son retour sur le segment des familiales, Fiat a également privilégié la sécurité. Sept airbags sont installés de série, dont un pour les genoux du conducteur. La sécurité active n’est pas en reste non plus avec de série l’ABS avec répartiteur de freinage EBD EBD Symbole de Electronic Brakeforce Distribution. Répartiteur de freinage capable d’exercer une action de freinage maximale sur chaque roue proche du blocage. , le stabilisateur ESP ESP Contrôle de la stabilité dynamique dans les virages. , l’antipatinage ASR, le MSR qui limite le frein moteur, le HBA qui assiste le conducteur en cas de freinage d’urgence, et enfin le Hill Holder. Ce dernier enclenche automatiquement le frein à main en cas de démarrage en côte, afin de faciliter le travail du conducteur.

 Des tarifs agressifs

Malgré tous ces équipements de série et la qualité de finition de la voiture, Fiat a choisi une politique tarifaire plus qu’agressive. Commercialisée à partir de 19 800 € pour le premier modèle essence, la gamme Croma est 8 à 14% moins chère que les berlines concurrentes et 12 à 16% moins chère que les breaks. Notre Croma 1.9 Multijet de 150 ch en finition Collezione, le haut de gamme, est ainsi facturée 31 600 €.

Le pari est gros pour Fiat qui propose ainsi une voiture au volume, à l’équipement et à la finition inattendus pour un tel tarif. Le pari est d’autant plus grand que ces bas prix pourraient bien se retourner contre lui, amplifiant l’idée reçue de voitures bas de gamme. La Croma étant tout l’inverse.

Tarif du modèle essayé
Fiat Croma 1.9 JTD 16v 150ch Collezione 30 400 €
Peinture métallisée 500,00 €
Projecteurs Xénon avec lave-phares 800,00 €
Rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement 200,00 €
Toit ouvrant Skydome Skydome Toit ouvrant en cristal de grande dimension, près de 70% du pavillon. Il est constitué de deux panneaux vitrés, l’un fixe et l’un mobile, et de deux rideaux pare-soleil. Un système anti-pincement inverse le mouvement de la vitre dès que celle-ci rencontre un obstacle. 1 300,00 €
Jantes alliage 18’’ 600,00 €
Sièges avant électriques avec 3 mémoires 1 200,00 €
Prix du modèle essayé 35 000,00 €
A visiter

1 commentaire


  • Fiat Croma 1.9 JTD 16v 150ch Collezione

    19 octobre 2011 20:03, par Julien

    Je suis propriétaire d’un site web traitant de Mazda 2, et je suis à la recherche de toutes l’information concernant ce modèle. Je sais que ce modèle est beaucoup plus connu du coté Européen. Qu’en est-il de la comparaison Mazda 2 et Croma ?

    Julien
    http://www.mazda22012.ca




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007