Fiat leader et dominateur du marché des porteurs de camping-cars

Ecrit le vendredi 8 novembre 2013 par Vincent Royer

Avec 15 086 châssis de Fiat Ducato vendus pour une transformation en camping-car sur 22 809 Ducato immatriculés en 2012, l’utilisation du Fiat Ducato comme porteur de camping-cars représente plus de 66% des ventes de ce modèle.


Pour comprendre ce phénomène, nous nous sommes rendus au salon Vivons Evasion, le salon des véhicules de loisirs qui se tient jusqu’au 11 novembre au parc des expositions de Bordeaux.

Première surprise, nous sommes en semaine, un jeudi matin, et les allées sont loin d’être vides.

« Le marché du camping-car est relativement stable, explique Thierry Robert, responsable commercial de Notin Camping-Cars. Nous sommes sur un marché porteur. De plus en plus de jeunes retraités ou de futurs retraités se mettent au camping-car. C’est un loisir qui amène à la liberté et les gens sont très attentifs et attendent beaucoup de ce genre d’utilisation. »

« C’est un petit marché si on le compare à l’automobile, mais c’est un gros marché au niveau du chiffre d’affaires, ajoute Patrick Sanz, président de la Fédération nationale des distributeurs de véhicules de loisirs (DICA). Si on fait le distinguo entre neuf et occasions, il se s’immatricule 17 000 camping-cars neufs, ce qui est un marché en baisse puisqu’au plus fort il s’en est immatriculé 22 000 en France. Soit un niveau d’immatriculation supérieur à l’Allemagne. Et en véhicules d’occasion, cette année on a clôturé sur 47 000 unités. Ce qui est assez remarquable. Le marché de l’occasion est un marché qui se porte très très bien en matière de camping-cars. »

« Ce qui s’explique logiquement par une montée en puissance de l’intérêt du camping-car, complète Dominique Neveu, responsable des concessions Cap Passion à Bordeaux Mérignac et Sainte Eulalie. Parce que ça reste un mode de vacances, de loisirs, économique malgré tout. Puisque les dépenses que vous auriez faites en restant à la maison sont les mêmes dans un véhicule de loisirs, en voyageant et en découvrant. Donc effectivement le camping-car attire de plus en plus de jeunes clients, de nouveaux clients et pour nous c’est très très important. »

Mais si le marché de l’occasion attire des clients plus jeunes, souvent adeptes de sports de plein air comme le VTT, la randonnée, ou les sports de glisse, le marché du neuf conserve sa clientèle traditionnelle de retraités. Il faut dire que les camping-cars n’ont plus rien à envier aux résidences secondaires.

« On peut parler de climatisation, de congélateur, de groupe électrogène, de panneaux solaires, d’antennes satellites, détaille Patrick Sanz. Se sont vraiment de petites maisons ambulantes qui présentent vraiment tout le confort nécessaire. »

La petite différence entre la clientèle occasion et la clientèle neuf peut aussi se résumer dans le type d’utilisation du camping-car.

« Il y a la volonté d’avoir un véhicule de loisir polyvalent, explique Dominique Neveu. Pour partir pas forcément très loin, mais sur des durées plus courtes. Et après vous avez le client qui lui va souhaiter le véhicule très confortable, spacieux en tout cas, volumineux, avec beaucoup de rangements, avec des départs de plusieurs semaines voir quelques mois au Maroc, ou en Espagne l’hiver par exemple, ou pourquoi pas le Cap Nord l’été. »

La seconde surprise de notre visite du salon Vivons Evasion a été l’omniprésence de Fiat sur tous les stands, dans toutes les marques et tous les types de camping-cars.

« Aujourd’hui le porteur Fiat correspond à plus de 80% des camping-cars, confirme Thierry Robert. C’est une marque qui est très présente au niveau du marché des camping-cars »

« Et après vous trouvez Mercedes, Ford, et quelques Renault qui commencent à arriver sur le marché des véhicules de loisirs, complète Dominique Neveu. Mais Fiat étant très présent sur le marché depuis plus de quinze ans, c’est ce qui explique aujourd’hui leur part de marché très très importante. »

Mais la présence historique de Fiat sur le marché des camping-cars ne suffit pas à expliquer cette domination. Fin août, Fiat continuait en effet de progresser, atteignant 81,9% de part de marché.

« Ils ont créé un produit spécifique aux camping-cars, reprend Thierry Robert. On a des châssis vraiment adaptés aux véhicules de loisirs. Avec des voies élargies à l’arrière pour augmenter la stabilité, et des planchers et châssis bas, ce qui permet d’avoir des planchers d’accès dans le camping-car plutôt bas, et ce qui nous laisse la possibilité d’aménager plus facilement les soutes. »

Mais la démarche de Fiat ne s’est pas arrêtée aux fabricants de camping-cars. Elle a été développée jusqu’à l’utilisateur final, le camping-cariste lui-même.

« Fiat a eu l’intelligence de créer il y a une dizaine d’années à peu près, des réseaux Fiat spécialisés pour l’entretien du camping-car (Fiat Camper), explique Dominique Neveu. Chose que les autres fabriquant n’ont pas proposés au marché. C’est important. Ca veut dire que le camping-cariste aujourd’hui dispose d’ateliers Fiat agréés pour les véhicules de loisirs. »

« C’est à dire des garages suffisamment hauts pour recevoir des véhicules, complète Thierry Robert, des ponts suffisamment forts pour lever les camping-cars, et des gens formés pour les camping-cars. »

Avec une telle démarche globale, Fiat semble incontournable sur le marché des véhicules de loisirs. Mais attention, la concurrence commence à réagir. Ford prépare notamment le lancement d’un nouveau porteur, plus adapté.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007