Fiat Panda 1.2 Class

Ecrit le vendredi 3 octobre 2003 par Philibert Bacot, Vincent Royer - 1 commentaire(s)

Attendue, la nouvelle Panda porte les espoirs d’avenir de Fiat. Secteur privilégié du constructeur depuis toujours, celui des petites citadines est de plus en plus convoité, et performant. Dans ce contexte, comment se comporte la Panda 1.2 Class ?


Elle devait s’appeler Gingo, mais jugée trop proche de Twingo par Renault, elle reprend finalement le nom de sa devancière, Panda. Coïncidence des dates, la vie de la Panda première génération s’est terminée le 5 septembre 2003, après plus de 20 ans de bons et loyaux services, 5 jours avant l’arrivée de cette nouvelle Panda.

 La Panda s’embourgeoise

La nouvelle petite citadine de Fiat n’a pourtant pas grand chose à voir avec le best-seller sorti au début des années 80. Lignes plus distinguées, moins camionnette, larges surfaces vitrées, optiques arrières tout en hauteur, lunette arrière rappelant celle du Multipla, la nouvelle Panda s’embourgeoise. Des baguettes latérales viennent habiller et protéger la belle, les pare-chocs sont peints couleur carrosserie, alors que des barres de toit en option viennent compléter le look.

L’avant adopte le nouveau style Fiat : grosse calandre noire, ornée d’un gros écusson. Les antibrouillards comme les jantes alliages sont en option sur notre modèle.

Ambitieuse, la nouvelle petite citadine de Fiat a la lourde tâche de faire aussi bien, si ce n’est mieux, que sa devancière. Moderne, bien équipée, elle semble bien partie. Plus longue de 12 cm que l’originale, plus large de 9 et plus haute de 2 cm, la nouvelle Panda se démarque immédiatement de l’ancienne par son nombre de portes : 5, du jamais vu pour une Panda.

Malgré ses dimensions réduites, la Panda offre le meilleur volume de chargement des compactes : 206 dm3, allant jusqu’à 230 pour les versions avec banquette arrière coulissante. La banquette rabattable par moitié permet d’étendre le volume jusqu’à 775 dm3. Mais on perd alors une place à bord. La Panda n’est en effet proposée en version 5 places qu’avec la banquette fixe.

 Un habitacle accueillant

A l’intérieur, les passagers comme le conducteur se sentiront à l’aise. Même les plus grands pourront prendre place à bord, sans se contorsionner. Sièges, volant, tout est réglable pour s’adapter à la morphologie de chacun.

Une planche de bord digne de ce nom fait son apparition avec autoradio et lecteur de cd, double airbag et levier de vitesses situé en hauteur, sur la console centrale. Le tableau de bord, différent suivant les modèles, présente pour la version Class un ordinateur de bord indiquant les kilométrages total et partiel, la consommation d’essence ou encore le temps de parcours ou la vitesse moyenne.

Equipé d’un compte tours, le tableau de bord de la Panda indique également l’état de la direction électrique Dualdrive. Plus assistée en mode City, agréable pour les trajets quotidiens en ville.

Seul regret à l’intérieur, des détails de finition, comme cette jointure entre deux éléments, trop espacés, donnant une impression d’inachevé.

 Un voiture sûre, à l’aise partout

Sous le capot, le petit moteur Fire de 1242 cm3 développant 60 cv. Il offre à la Panda une vitesse maximum de 155 km/h pour des consommations moyennes de 7,1 l en cycle urbain et 4,8 l en extra-urbain.

Fiable et performant, ce moteur procure confort et punch à une Panda aussi à l’aise en ville, sur petits chemins, que sur route.

Avec des suspensions à roues indépendantes à l’avant et interconnectées à l’arrière, la tenue de route se révèle sûre et précise. Equipée d’un ABS de bonne facture, la Panda ne présente pas de défaut de freinage. L’ESP ESP Contrôle de la stabilité dynamique dans les virages. vient également en aide au conducteur en cas de situation délicate. Il comprend l’ASR et le MSR, qui évitent le patinage des roues, l’HBA, qui vient en aide en cas de freinage d’urgence, et le Hill Holder, qui assiste le conducteur pour les démarrages en côte.

Toujours en terme de sécurité, la voiture est conçue avec une structure rigide au niveau de l’habitacle, et des zônes à haute absorption d’énergie à l’extérieur. Différents systèmes comme les airbags, les ceintures de sécurité 3 points munies de prétensionneurs et de limiteurs de charge ou bien encore le système anti-incendie FPS, viennent compléter l’équipement.

Disponible à partir de 7 700 €, la nouvelle Panda se révèle plus chère que sa devancière. Un prix qui se fera vite oublier en comparaison avec ses équipements, digne d’une voiture de catégorie B. Le seul véritable inconvénient de la nouvelle Panda, c’est que malgré sa taille et son agilité, elle ne passe pas encore partout !

Tarif du modèle essayé
Panda 1.2 Class 9 300,00 €
Antibrouillards 130,00 €
Ceinture réglable en hauteur 30,00 €
Barres de toit 150 €
Jantes en alliage 14" et pneus majorés 400,00 €
Prix du modèle essayé 10 010,00 €
www.copada.fr

" class="options" target="_blank"> A visiter

1 commentaire


  • > Fiat Panda 1.2 Class

    5 octobre 2003 09:25, par Fab

    Fiat devrait faire un malheur avec la nouvelle Panda. Et c’est tout ce qu’on lui souhaite car l’Italie vient d’acoucher d’un beau bébé.
    Une voiture compétitive, pas prétentieuse, bien équipée et pas hors de prix comme certaines concurentes.
    Je pense par exemple aux prix de la Citroën C2 qui me paraissent délirants. Elle réclame 10550 € en version de base 60ch franchement dépouillée (même pas de vitres électriques). La voiture simple et économique, super, mais à ce prix, on a une Punto 60 Class 3 portes, pack élec, clim ... CQFD.
    En fait, même si elle a forcément été obligée de suivre la mode et ne peut plus se permettre d’être aussi minimaliste qu’il y a 20 ans, la Panda est restée une voiture à tout faire et nous permet aujourd’hui pour moins de 10000 € d’avoir une voiture neuve franchement polyvalente, bien équipée, sûre, fiable, économique et pratique mais capable d’affronter l’autoroute.
    Bravo Turin !!




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS : Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Ferrari - Fiat - Iveco - Juridique - La vie des clubs - Lamborghini - Lancia - Maserati - Sport - Sur internet - Podcasts
Abarth, Autobianchi, Alfa Romeo, FIAT, Lancia, Ferrari, Lamborghini, Maserati sont des marques déposées. Les marques, logos et photos, cités ou utilisés dans ce site
sont la propriété exclusive de leurs propriétaires respectifs et sont protégés par la loi du copyright.
Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2017