Fiat Panda 100 HP Sport

Ecrit le mercredi 1er novembre 2006 par Nicolas Billon, Vincent Royer - 3 commentaire(s)

La petite bombinette de Fiat. C’est ainsi que l’on définie la Panda 100 HP Sport chez le constructeur italien. Vraie version survitaminée ou simple appellation marketing ? Nous l’avons essayée sur les routes du Tour de Corse.


Look agressif, sonorité plutôt agréable, 240 km/h au compteur... ne vous fiez pas aux apparences, c’est bien d’une Fiat Panda que l’on parle. Mais pas de n’importe quelle Panda, la Panda 100 HP Sport.

 Un nom anglais, traditionnel

Sa dénomination 100 HP, elle la tient d’une longue lignée d’italiennes sportives et racées construites depuis 1899. La plus célèbre d’entre elles étant la 300 HP qui réalisa le record du monde de vitesse à 290 km/h en... 1911.

HP signifie Horse Power, chevaux en anglais. La Panda 100 HP dispose donc d’une puissance de 100 ch, disponible à 6000 tr/mn. Son moteur, c’est le petit 1.4 l essence de 95 ch, déjà présent sur les Grande Punto et Idea. Quelques améliorations au niveau de la distribution, du collecteur d’échappement et de l’injection lui permettent de gagner les 5 ch nécessaires pour en afficher 100. Lorsque l’on sait que la petite Panda reçoit une boîte manuelle à six rapports, et surtout que son poids à vide n’est que de 975 kg, on est en droit d’imaginer le meilleur.

 Un véritable jouet

Pour voir ce que cette Panda a dans le ventre, nous nous sommes rendus en Corse. Sur les petites routes escarpées de l’Ile de Beauté, entre Ajaccio et Calvi, la petite Fiat tient ses promesses. La voiture est un véritable jouet. Bien sûr, nous sommes loin des performances des GTI plus traditionnelles. Mais avec seulement 9,5 s pour parcourir le 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe de 185 km/h, la Panda Sport n’a pas à rougir face à ses concurrentes. Niveau performance, les Volkswagen Fox, Smart Fortow, Nissan Micra et Ford SportKa sont d’ailleurs toutes un cran en dessous, quasiment dans tous les domaines.

Le châssis d’origine de la Panda se révèle très rigide, engendrant des réactions saines. Les suspensions ont été raffermies, mais pas assez à notre goût. Le freinage est excellent grâce aux quatre freins à disques, ventilés à l’avant, de 257 et 240 mm de diamètre. Les pneus taille basse de 195/45 montés sur des jantes en alliage de 15’’, se révèlent redoutablement efficaces tout en étant du plus bel effet, esthétiquement.

Malgré un léger sous-virage, la voiture s’inscrit bien dans les courbes. Ses réactions sont prévisibles et l’on se fait rapidement plaisir, sans avoir besoin d’atteindre des vitesses prohibées.

 Mode « Sport »

Citadine par excellence, la Panda possède une direction assistée électrique, trop assistée pour certains. Sur une sportive, une telle assistance peut être problématique pour bien sentir sa voiture, et la diriger avec précision. Fiat a donc prévu une touche « sport ». En l’actionnant, la direction devient plus ferme. L’accélérateur est lui aussi modifié, puisqu’il devient dans ce mode plus réactif. Enfin, en théorie, car si le changement est flagrant pour la direction, nous n’avons pas vu de différence au niveau de l’accélération.

Pour améliorer encore la prise en main de l’auto en toute sécurité, celle-ci reçoit de série l’antiblocage des freins ABS avec EBD EBD Symbole de Electronic Brakeforce Distribution. Répartiteur de freinage capable d’exercer une action de freinage maximale sur chaque roue proche du blocage. , et le programme de stabilisation ESP ESP Contrôle de la stabilité dynamique dans les virages. . Toujours au plan de la sécurité, notons les airbags avant et latéraux de série.

 Un habitacle sobre

A l’intérieur, on retrouve l’habitacle de la Panda, à quelques différences près. La touche et le témoin « sport », le volant et le pommeau de levier de vitesses gainés de cuir, le sigle « Panda » sur les pas de portes avant, ainsi que les contours des aérateurs couleur argent. Une seule teinte intérieure est proposée sur ce modèle, plutôt terne.

En utilisation sportive, les sièges baquets ne retiennent pas assez. Pour une utilisation quotidienne par contre, ils sont beaucoup trop fermes, au détriment du confort. La Panda 100 HP Sport reçoit un bon équipement de série, avec notamment la climatisation manuelle, l’autoradio CD avec commandes au volant, et les rétroviseurs électriques.

Quatre personnes pourront prendre place à bord sans trop de problème, mais aussi sans... bagages. Le coffre reste en effet celui d’une Panda, avec 206 litres augmentables à 775 une fois la banquette arrière rabattue.

 Des mensurations en hausse

Extérieurement, nous l’avons dit, la Panda 100 HP Sport est agressive sans en faire trop, ce qui la rend relativement élégante. A l’avant, Fiat a doté cette Panda d’une calandre et d’un bouclier spécifique qui intègre les antibrouillards. La couleur noire du spoiler se prolonge sur les côtés de l’auto à travers les baguettes de protection des ailes et les jupes latérales. Les vitres arrière sont teintées.

A l’arrière, on retrouve un bouclier spécifique qui intègre la sortie d’échappement chromée. Le petit becquet vient accentuer l’effet sportif. Avec ses nouveaux boucliers, la Panda 100 HP Sport prend quelques centimètres par rapport à la version classique : 40 en longueur, 17 en largeur. Elle en perd par contre 20 en hauteur.

 Une vraie sportive

Si cette voiture tient ses promesses, quelques petits défauts subsistent. L’absence de poignée de maintien côté passager par exemple. Disponible en option et pas de série, elle nous a cruellement fait défaut sur ces petites routes montagneuses. Le klaxon est ridicule, quand au pédalier sport, il n’est disponible qu’en option, dans le pack « sport ». Pour 300 euros, on a alors des stickers latéraux argentés, des rétroviseurs couleur aluminium, le pédalier sport et des tapis spécifiques.

Proposée à 12 990 euros, la Panda 100 HP Sport est disponible depuis le 1er octobre 2006. Fiat espère que ce modèle représentera 5% des ventes de Panda, soit 400 voitures en 2007.

Tarif du modèle essayé
Fiat Panda 100 HP Sport 1.4 16v 12 990 €
Peinture métallisée 120,00 €
Prix du modèle essayé 13 110,00 €

3 commentaires


  • Fiat Panda 100 HP Sport

    19 novembre 2007 00:26, par stef

    bonjour, je posséde une panda 100 hp, et j’en suis trés content, pour la ville c’est du pur bonheur, le moteur est vif et souple a la fois.En mode sport, la panda ce révéle, et sur route sinueuses, bien des modéles de la concurrence auront du mal a suivre. Entre 5000 et 7000 tr/m, le moteur est rageur et ne faibli jamais.Le chassis est une pure merveille, rigide a souhait (bien sur le confort n’est pas celui d’une bmw).Le freinage quand a lui est démoniaque (peut etre trop ?)Une pression sur la pédale et le bolide stoppe net.Un point qui me tient a coeur, la sonorité de l’échappement est une pure merveille, dans les tours c’est enorme, trés fun. Au point de vue conso, je tourne a peu prés a 6.5L/100, par contre si le petit 1.4L est solicité plus vivement les 10L seront atteint sans probléme.Bref une petite voiture avec laquelle on peut rouler cool la semaine avec madame, et ce taper des spéciales sur circuit le week end.
    Bonne route a tous .

  • Fiat Panda 100 HP Sport

    10 décembre 2008 12:17, par chrisray

    tout a été dit dans l’article précédant, cependant je dois rajouter une petit reproche au niveau de la direction assistée électrique qui manque de précision et de fermeté à vitesse un peu soutenu. Si non rien que du bonheur à l’italienne....

  • Fiat Panda 100 HP Sport

    23 mai 2011 12:39, par maxou

    bonjour moi j en ai une depuis quatre ans et demis elle a 82000km je l adorre elle tien elle et vissée au sol elle a de la patade elle consommepeu 6.2 litre au 100 avec clim et trés fiable juste reproche reservoir 35 litre penible et direction a revoir mais bon quand on la conduit on oublie vite les petit defaut




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007