GT Tour, Anthony Beltoise et Henry Hassid passent la seconde !

Ecrit le dimanche 24 juin 2012 par FFSA (communiqué)

Déjà vainqueurs à Dijon, Anthony Beltoise et Henry Hassid ont décroché une deuxième victoire à l’issue de la Course 1 disputée sur le circuit du Val de Vienne, théâtre de la troisième manche du Championnat de France GT FFSA. Après une épreuve remplie d’intensité, la Porsche 911 GT3 R n°2 devance la Mercedes du Sébastien Loeb Racing, confiée à Fred Gabillon et Gilles Vannelet, ainsi que l’Audi du Team Audi France. Stéphane Ortelli et David Hallyday empochent à cette occasion leur premier podium de la saison. En Coupe de France, Jean-Paul Buffin et Patrice Madelaine ont géré leur course d’une main de maître pour s’imposer une nouvelle fois à bord de la Porsche alignée par le Ruffier Racing.


Après avoir réalisé sa première pole de la saison, Jean-Claude Police doit faire face à une meute affamée dès l’extinction des feux. Le pilote de la Porsche/Pro-GT n°3 se fait griller la politesse par la voiture soeur de Henry Hassid, à ses côtés sur la première ligne, et plus encore la Mercedes du Sébastien Loeb Racing. A son volant, Gilles Vannelet réalise l’envol parfait, et un freinage très tardif, pour passer de la 5e à la première position à la sortie du premier virage ! Le départ est mouvementé au coeur de la meute et plusieurs concurrents passent par le bac à graviers. Les Ferrari n°16 et n°20 du Team Sofrev-ASP doivent rendre les armes, tout comme l’Audi n°5 de l’équipe Saintéloc.

Devant, les débats sont toujours animés, avec Vannelet qui est sous la pression de Hassid… qui obtient gain de cause dans la sixième boucle. Hassid creuse un petit écart et Vannelet est désormais menacé par l’Audi de David Hallyday. Un superbe duel s’engage tandis que les sept premiers du classement sont regroupés en huit secondes ! La bataille pour le second rang gagne en intensité au fil des tours, ce qui profite à Jean-Claude Police, à la Ferrari d’Eric Debard et à la McLaren de Grégoire Demoustier qui comblent une partie de l’écart.

Le cap des 25 minutes de course est atteint dans cet ordre et les principaux protagonistes empruntent la voie des stands pour l’unique arrêt obligatoire. Après cette phase de pit-stop, et compte tenu des différents handicaps-temps réglementaires, la Mercedes du Sébastien Loeb Racing ressort en tête, suivie comme son ombre par l’Audi du Team Audi France. A quelques longueurs se trouvent les Porsche n°2 et n°3 du Team Pro-GT by Almeras, ainsi que la McLaren ART Grand Prix et la Ferrari n°10 du Team Sofrev-ASP.

Au coeur d’un Top 5 qui se tient en cinq secondes peu après la mi-course, Fred Gabillon, Stéphane Ortelli et Anthony Beltoise s’affrontent pour la tête de l’épreuve. Ortelli attaque Gabillon, mais c’est Beltoise qui en profite pour être le nouveau dauphin du leader après vingt tours. Il en attendra trois de plus pour définitivement passer aux commandes.

A vingt minutes du drapeau à damiers, il trouve en effet l’ouverture grâce à une attaque imparable. La lutte se poursuit entre Fred Gabillon et Stéphane Ortelli qui s’affrontent toujours pour la deuxième marche du podium, mais le pilote du Sébastien Loeb Racing résiste.

Anthony Beltoise coupe la ligne d’arrivée en vainqueur, s’offrant une deuxième victoire en compagnie de Henry Hassid. Au terme d’une belle passe d’armes Fred Gabillon parvient à conserver son rang pour décrocher un nouveau podium avec Gilles Vannelet et le Sébastien Loeb Racing. Le team Audi France, avec Stéphane Ortelli et David Hallyday, obtient son premier Top 3 de la saison. Le tandem devance la Porsche de Laurent Cazenave et Jean-Claude Police, tandis qu’Ulric Amado et Grégoire Demoustier signent une belle cinquième place avec la McLaren MP4-12C d’ART Grand Prix. Candidats déclarés au titre, Olivier Panis et Eric Debard se classent sixièmes avec la Ferrari rescapée du Team Sofrev-ASP, devant l’Audi Saintéloc de la paire Guilvert/Lamic et la Porsche du duo Perera/Pasquali. Pour son retour en GT, Graff Racing termine neuvième avec Jean-Pierre Champeau et son petit-fils Matthieu Vaxivière, le Champion de France F4 en titre ayant effectué des débuts remarqués dans la discipline.

En Coupe de France GT, la course a basculé dès les premières boucles. Huitième du général sur la grille, la Viper du team Pouchelon Racing a dû abandonner suite à une casse moteur. Dès lors, Jean-Paul Buffin et Patrice Madelaine ont hérité du leadership pour ne plus jamais le lâcher. Auteurs d’un sans-faute, les deux pensionnaires du Ruffier Racing décrochent une victoire incontestable et confortent leur place au sommet de la hiérarchie. Ils précèdent l’Audi R8 LMS ultra de l’équipe Saintéloc confiée à Marc Sourd et Patrice Madelaine.

Les réactions

Henry Hassid (Porsche 911 GT3 R, Pro-GT by Almeras n°2), 1er :
« J’ai pris un meilleur départ que Jean-Claude Police, mais Gilles Vannelet m’a fait une petite « bise » sur l’arrière de l’auto. J’ai mis deux tours à revenir et, assez rapidement, j’ai pu prendre l’avantage. Je l’ai piqué au freinage du virage « trop tard ». C’est un beau succès. Très plaisant ! »

Anthony Beltoise (Porsche 911 GT3 R, Pro-GT by Almeras n°2), 1er :
« Henry a réalisé un excellent relais et il me rend l’auto dans un état parfait. Nous ressortons troisièmes et je profite d’une attaque de Stéphane Ortelli pour m’infiltrer. Ensuite, ma deuxième tentative sur Fred Gabillon a été la bonne. J’ai cravaché pour avoir une petite avance et gérer. Nous poursuivons notre remontée. »

Gilles Vannelet (Mercedes SLS AMG/Sébastien Loeb Racing n°17), 2e :
« Au départ, je touche un peu la voiture de Henry : c’est involontaire mais j’en suis désolé. C’était un peu trop viril, je l’avoue. Ce podium est une belle récompense pour le team, qui a beaucoup travaillé depuis vendredi. Fred a montré qu’il fait partie des meilleurs pilotes A. »

Fred Gabillon (Mercedes SLS AMG/Sébastien Loeb Racing n°17), 2e :
« Je suis globalement content du résultat. Après ma sortie vendredi, l’équipe a fourni de gros efforts : les mécaniciens n’ont pas énormément dormi. J’ai encore du mal en qualifs, j’étais mieux en course. Nous marquons encore de gros points et nous allons essayer de faire pareil demain même si ce sera compliqué. »

David Hallyday (Audi R8 LMS ultra/Team Audi France n°32), 3e :
« Le départ a été mouvementé avec plusieurs voitures qui se sont percutées. Gilles (Vannelet) m’a doublé à l’intérieur et je me demande encore comment il a fait ! J’ai essayé de le pousser à la faute, mais il n’en commet pas souvent. J’en ai fait une ensuite et j’ai préféré ne pas prendre de risque pour rendre une bonne voiture à Stéphane, qui a fait un très bon relais. »

Stéphane Ortelli (Audi R8 LMS ultra/Team Audi France n°32), 3e :
« Nous avons essayé d’être à la bagarre et nos efforts sont récompensés. C’est notre premier podium : j’espère que notre saison commence aujourd’hui. Personnellement, je commets une erreur, Anthony (Beltoise) en profite pour passer et finalement il gagne. Nous avons eu une belle bagarre avec Fred (Gabillon). Mes sentiments sont partagés : je me suis régalé mais je suis un peu frustré. C’est la course. Parfois on passe, parfois on se fait passer. »

Patrice Madelaine (Porsche 997 GT3 R/Ruffier Racing n°73), 1er Coupe de France :
« Nous avons eu une belle course. Notre premier objectif est de rallier l’arrivée et d’améliorer nos chronos. Nous nous rapprocher du Top 10 général. Il ne nous manque pas grand-chose pour y figurer aujourd’hui. Durant mon relais, j’étais dans des bons chronos et j’ai tenté de conserver ce rythme. Nous espérons bien décrocher la timbale en fin d’année. »




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007