GT Tour, Demoustier et Amado doublent la mise !

Ecrit le samedi 8 septembre 2012 par FFSA (communiqué)

Vainqueur pour la première fois à Magny-Cours en juillet, ART Grand Prix a réussi sa rentrée : Grégoire Demoustier et Ulric Amado enchaînent avec un deuxième succès consécutif en Championnat de France GT FFSA. Intouchable, la McLaren MP4-12C du duo a devancé la Porsche d’Anthony Beltoise et Henry Hassid, nouveaux leaders au classement général, ainsi que l’Audi de Stéphane Ortelli et David Hallyday, dont le Team Audi France renoue avec le podium. Franck Mortel et Erwin France imposent la Viper du Pouchelon Racing en Coupe de France GT FFSA.


Auteur de sa deuxième pole de la saison, Grégoire Demoustier ne manque pas son départ avec la McLaren d’ART Grand Prix. A ses côtés sur la grille, Fabien Barthez a plus de difficultés à bord de la Ferrari/Sofrev-ASP n°16. Henry Hassid, au volant de la Porsche/Pro GT n°2, ne manque pas l’occasion et se hisse au deuxième rang, devançant la bondissante Viper/Pouchelon Racing de Franck Morel. Romain Monti, avec la Porsche/Pro GT n°3, tire lui aussi son épingle du jeu pour grimper à la quatrième place, devant la Mercedes du Sébastien Loeb Racing.

Si Greg Demoustier creuse rapidement l’écart, ses poursuivants s’expliquent sérieusement : Franck Morel prend l’avantage sur Hassid dans le 4e tour, qui doit résister aux attaques de ses propres équipiers au sein du team Pro GT by Almeras, Romain Monti et Laurent Pasquali. Fabien Barthez tente quant à lui de remonter dans la hiérarchie, trouvant l’ouverture sur David Hallyday peu avant la fin du premier quart d’heure. Dans la foulée Pasquali s’empare de la quatrième position au dépend de Monti… lequel s’arrête finalement en bord de piste suite à un problème technique.

La McLaren possède désormais une solide avance - une vingtaine de secondes - sur la meute de poursuivants, au sein de laquelle Hallyday grappille place après place pour revenir sixième. Suivi de près par les Ferrari de Barthez et Beaubelique, le pilote du Team Audi France tente de combler l’écart sur la Mercedes du Sébastien Loeb Racing.

Les concurrents entrent dans la pitlane après 25 minutes de course. Après ces arrêts au stand obligatoires, et compte tenu des handicaps temps, la McLaren n°12 confiée à Ulric Amado repart en tête, désormais chassée par la Porsche n°2 d’Anthony Beltoise. Stéphane Ortelli, avec l’Audi n°32, retrouve rapidement le tiercé : le Monégasque a doublé Fred Gabillon et la Mercedes du Sébastien Loeb Racing, à la lutte avec la Ferrari/Sofrev-ASP de Morgan Moullin-Traffort. Malheureusement, cette bataille se termine par un accrochage dans la vingtième boucle. Franck Perera en profite pour se glisser dans le quarté.

La hiérarchie est bien établie et ART Grand Prix ne sera pas rejoint dans sa quête de la victoire. Grégoire Demoustier et Ulric Amado l’emportent sur une terre ibérique bien connue de la McLaren MP4-12C. Deuxièmes sous le drapeau à damiers, Anthony Beltoise et Henry Hassid ont dû résister au retour de l’Audi R8 LMS ultra du Team Audi France, qui regoûte aux joies du podium avec Stéphane Ortelli et David Hallyday.

Franck Perera et Laurent Pasquali se classent au quatrième rang et marquent de précieux points pour le team Pro GT by Almeras, toujours à la lutte avec le team Sofrev-ASP. L’écurie de Jérôme Policand pointe aux cinquième et sixième positions avec les duos Barthez/Moullin-Traffort et Badey/Beaubelique. La troisième 458 GT3 a quant à elle abandonné suite à un problème sur la roue arrière droite : Olivier Panis et Eric Debard perdent du même coup la tête du classement Pilotes au profit d’Anthony Beltoise et Henry Hassid. Pour sa première apparition de la saison, AutoVitesse place la Lamborghini de Cochet/Leimer à une prometteuse septième place. La GT italienne devance l’Audi/Saintéloc de Grégory Guilvert et Paul Lamic, partie depuis la pitlane.

En Coupe de France GT FFSA, la Viper du Pouchelon Racing a conservé son avantage jusqu’à la ligne d’arrivée, Franck Morel et Erwin France se plaçant par ailleurs dans les dix premiers du classement scratch. Au volant de la Porsche du Ruffier Racing, Jean-Paul Buffin et Philippe Ullmann remportent leur classe, devant l’Audi/Saintéloc de Patrice Madelaine et Pierre Hirschi.i

Les réactions

Grégoire Demoustier (McLaren MP4-12C, ART Grand Prix n°12), 1er
« Nous savions que nous serions dans le coup, mais avec les 15 secondes de handicap-temps suite à la victoire de Magny-Cours, nous n’imaginions pas forcément jouer la gagne. J’ai attaqué au maximum et ça a marché. La voiture a été fabuleuse et l’équipe a vraiment fait un super boulot. »

Ulric Amado (McLaren MP4-12C, ART Grand Prix n°12), 1er
« Greg a fait la plus grosse partie du travail. J’ai attaqué les premiers tours, avant de maintenir l’écart avec mes poursuivants. Depuis Magny-Cours, nous revenons en force et j’espère que ça va continuer ainsi. Nous avons eu quelques problèmes en début de saison et nous n’espérions pas forcément être en mesure de gagner deux fois de suite. C’est royal ! »

Henry Hassid (Porsche 911 GT3 R, Pro GT by Almeras n°2), 2e
« A Magny-Cours, nous étions premiers du championnat le samedi soir, deuxièmes le dimanche soir. Nous voulions repasser en tête ici : c’est le cas ! Anthony a fait une superbe qualif, tandis que j’ai un peu abîmé mes pneus en faisant un tête à queue. Je devais donc les préserver et je suis parvenu à rester dans le bon rythme tout en restant propre. »

Anthony Beltoise (Porsche 911 GT3 R, Pro GT by Almeras n°2), 2e
« Nous savons que la Porsche consomme beaucoup les pneus. Henry avait par conséquent pour consigne de rester calme, ce qu’il a parfaitement fait. Bravo à ART, à Grégoire pour ses progrès, et au Team Audi France. Nous prenons la tête du championnat et nous réalisons une bonne opération au classement. »

David Hallyday (Audi R8 LMS ultra/Team Audi France n°32), 3e
« Nous avons rencontré un petit problème lors des qualifications et j’avais un plat sur mes pneus. Nous avons pris le départ en faisant un peu la grimace. J’ai été un peu encerclé en début de course, mais j’ai pu reprendre ces places par la suite, tout en essayant d’éviter les embûches. Et il y en a eu… C’était une vraie découverte de la piste pour moi. »

Stéphane Ortelli (Audi R8 LMS ultra/Team Audi France n°32), 3e
« David est bien remonté au cours de son relais. Il a bien arrangé les pneus… (sourire) et ce n’était que du bonheur pour moi. J’ai pu doubler la Mercedes, avant d’avoir Anthony (Beltoise) en point de mire. C’était un bon lièvre, mais je n’ai pas pu revenir à sa hauteur. Je suis tout de même satisfait de ce podium, qui est mérité. Il nous fait du bien. On se fait plaisir dans ce championnat qui est d’un très bon niveau. »

Franck Morel (Viper/Pouchelon Racing n°44), 1er Coupe de France
« Nous savons que notre voiture a dû mal à tenir la distance au niveau des freins et des pneus, donc nous prenons le partie de prendre le maximum de plaisir sur le premier relais. J’ai pu prendre le bon wagon et, comme à Magny-Cours, je me suis éclaté ! »

Erwin France (Viper/Pouchelon Racing n°44), 1er Coupe de France
« Mon relais n’a pas été facile pour les raisons expliquées par Franck. J’ai eu du mal à me mettre dans le rythme : l’auto glissait dans tous les sens. Franck a fait un relais d’enfer et j’ai assuré la fin. »




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007