Guillaume Canivenq devant les WRC

Ecrit le jeudi 5 novembre 2009 par FFSA (communiqué)

Le départ de la 52e édition du Critérium des Cévennes a été donné de l’Odysseum de Montpellier à 16h30. Après une longue liaison vers l’assistance de Saint-Bauzille-de-Putois, les équipages ont pris le départ de la seule épreuve spéciale de l’étape (Saint-Laurent-Le-Minier – Le Vigan) disputée de nuit. Avec leur Peugeot 207 Super 2000 engagée par le Team Barroso Yacco, Guillaume Canivenq et Sébastien Grimal ont devancé les WRC de Jean-François Mourgues et Denis Giraudet (Peugeot 307WRC / Team Bozian Racing), malgré un souci de direction assistée, et de Patrick Henry et Magali Lombard (Peugeot 206WRC / Team GPC Motorsport).


 Conditions de route : routes sèches, nuit.

Patrick Henry – Magali Lombard (Peugeot 206WRC / Team GPC Motorsport) : « La descente est glissante. »

Pierre Roché – Martine Roché (Subaru Impreza WRC / Team FJ.com) : « C’est dur. Je ne suis pas habitué au profil des spéciales. C’est ma première participation, je ne connais pas les routes. »

Jean-François Mourgues – Denis Giraudet (Peugeot 307WRC / Team Bozian Racing) : « J’ai cassé la direction assistée en haut du col. J’ai peiné durant toute la descente. »

Michel Bonfils – Benoit Marces (Subaru Impreza WRC) : « J’étais complètement perdu. Demain sera un autre jour. »

Cédric Robert – Matthieu Duval (Abarth Grande Punto Super 2000 / Team GPC Motorsport) : « La voiture tape beaucoup par terre. »

Guillaume Canivenq – Sébastien Grimal (Peugeot 207 Super 2000 / Team Barroso Yacco) : « Il est difficile de trouver un bon feeling sur cette spéciale. Nous sommes satisfaits. »

Julien Maurin – Gilles Thimonier (Peugeot 207 Super 2000 / Team Barroso Yacco) : « Il y a des pièges vers l’arrivée avec des pneus tendres. Pour un premier roulage, ce n’est pas mal. »

Olivier Marty – Ludovic Martin (Abarth Grande Punto Super 2000) : « Ce n’est pas très bien. La voiture saute dans tous les sens. Je n’entendais pas bien les notes. »

Emmanuel Guigou – David Marty (Renault Clio R3) : « Une bonne petite mise en bouche. »

Mathieu Arzeno – Romain Roche (Renault Clio R3) : « J’ai mis des 0 à l’arrière. C’était bien au début mais moins bien à la fin. Sur l’ensemble, c’était plutôt positif. »

Lionel Comole – Karine Tabone (Renault Clio R3 / Team MSR by GBI.com) : « La voiture saute beaucoup. Elle navigue de droite à gauche. Dans les portions rapides, ça fait peur. »

Pascal Enjolras – Olivier Vitrani (Lotus Exige Rallye) : « J’ai eu des coupures moteur dans la montée. Pour le reste, c’était pas mal. »

Jean-Nicolas Hot – Christian Theveny (Porsche 997 GT3 / Team 2HP Compétition) : « Il faut se remettre dedans. Ce n’est pas facile. J’ai eu beaucoup d’hésitations, je n’ai pas bien roulé. Ce n’est pas facile de commencer par cette spéciale de nuit. »

Yoann Bonato – Benjamin Boulloud (Mitsubishi Lancer Evo I / Team GPC Motorsport) : « Ça change comme voiture ! Elle marche vraiment fort. La spéciale n’était pas facile. »

Thomas Barral – Sabrina Seux (Citroën C2-R2 MAX) : « La pédale de freins était un peu dure. Il y a trop de montées pour notre voiture. Nous avons bien roulé dans la descente. »

 Echos du parc d’assistance

Le départ a été donné à 16h30 de l’Odysseum de Montpellier. 198 équipages ont été admis au départ. 25 sont inscrits au Championnat de France, 21 participent au Trophée BFGoodrich et 15 composent le peloton de la dernière épreuve de Suzuki Rallye Cup – FFSA.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007