La course aux titres est lancée !

Ecrit le lundi 23 novembre 2009 par FFSA (communiqué)

Sébastien Loeb, Robert Kubica et une flopée d’autres VIP très sportifs et exceptionnellement présents à Ste Maxime, assisteront en direct au dénouement du Championnat de France des Rallyes 2009. Guillaume Canivenq, Patrick Henry et Emmanuel Guigou se disputeront en effet le titre Pilotes tandis que les Teams GPC Motorsport, Barroso Yacco et MSR by GBI.com en découdront pour celui décerné aux Teams.


Le 55ème Rallye du Var sera marqué par les principaux faits suivants :

- 180 équipages s’élanceront de Ste Maxime le vendredi 27 novembre à partir de 13h34.

- Copiloté par son épouse Séverine et aux commandes de sa Citroën C4 WRC, Sébastien Loeb portera le numéro un sur la liste des ‘guest stars’ du Var 2009. Il y précédera le néo-pilote Renault F1, Robert Kubica, engagé au volant d’une Renault Clio R3 ; le titulaire de l’équipe Peugeot Sport en Endurance, Stéphane Sarrazin, qui disposera d’une Peugeot 207 Super 2000 ; le pistard Romain Dumas, de retour avec sa Porsche 997 après son expérience très concluante du dernier Critérium des Cévennes ; le Belge Freddy Loix également sur une Clio R3 et Daniel Elena, le navigateur régulier de Sébastien Loeb, inscrit sur une Citroën C2 R2.

- Tout ce beau monde suivra avec beaucoup d’attention la marche vers les titres de Champions de France Pilotes et Teams que trois hommes et autant de structures convoiteront à Ste Maxime.

- Leader avec 82 points et aucun décompte à envisager, Guillaume Canivenq (Team Barroso Yacco, 207 Super 2000) parait le mieux placé. Outre Sarrazin et Loix (ce qui fait déjà pas mal…), l’Aveyronnais devra également surveiller de près en Super 2000 : Cédric Robert (Team GPC Motorsport, Abarth Grande Punto), le Suisse Olivier Burri (Grande Punto) et Julien Maurin (207), son équipier chez Barroso Yacco.

- Deuxième avec 76 points et un score maximum potentiel de 86 points en fin de Championnat, Emmanuel Guigou et sa ‘petite’ Clio R3 conservent mathématiquement une chance d’accéder au Graal. Il lui faudra néanmoins tabler sur un sérieux concours de circonstances. Qui plus est, en la présence de la vingtaine de Clio R3 qu’a réuni le West European Trophy (Kris Princen, Pierre Campana, Mathieu Arzeno, Eric Mauffrey, Lucca Betti…), la mission du Vauclusien s’annonce d’emblée complexe.

- Troisième avec 74 points à son actif et un dernier résultat plein à s’inscrire, Patrick Henry visera lui aussi le titre Pilotes. Le Luron a mis toutes les chances de son côté, le Team GPC Motorsport lui confiant une troisième fois cette année sa 307 WRC pour mieux faire face à la redoutable adversité pressentie. Encore lui faudra-t-il enregistrer le meilleur résultat possible au scratch face à Sébastien Loeb, Pieter Tsjoen de retour sur sa Ford Focus WRC après sa victoire au Touquet, au Maximois Brice Tirabassi qui disposera à domicile d’une Subaru Impreza WRC dernier cri et au Champion de France en titre Dany Snobeck aux commandes de la 307 WRC du Team Bozian Racing. Une deuxième place au général derrière l’une des WRC précitées (position qu’il est parfaitement en mesure de briguer), soit 16 points, ne l’assurerait pas pour autant du sacre. Dans ce cas de figure, Guillaume Canivenq peut en effet se satisfaire d’un troisième rang en Super 2000 (6 points) et d’une place dans les six premiers au scratch (3 points minimum)…

- Trois structures d’exploitation ont toujours voie au chapitre en Championnat de France des Rallyes Team. Le Team Barroso Yacco avec 100 points et un dernier résultat plein à comptabiliser semble tenir la corde. Guillaume Canivenq, Julien Maurin et Robert Abadie au volant de sa Mitsubishi Lancer Evo X groupe N peuvent lui apporter la consécration. Deuxième avec 99 points et un score maximum potentiel de 111 points, le Team GPC Motorsport comptera pour sa part sur le talent et le brio de Patrick Henry en WRC, de Cédric Robert en Super 2000 et de Yoann Bonato (Mitsubishi Lancer Evo 9) en groupe N. Enfin sur le papier, le Team MSR by GBI.com (86 points dont un 5 à ôter), sacré l’an dernier, peut récidiver. Il lui faudra néanmoins tabler sur un revers important de ses rivaux et des performances encore plus exceptionnelles qu’à l’accoutumée de ses trois pilotes : Lionel Comole (Clio R3), Guillaume Couval (Clio N3) et David Deloy (Clio N3).

- Si Guillaume Canivenq ne peut plus être rejoint en tête, les places d’honneur finales du Trophée BFGoodrich risquent d’être très chèrement disputées. Emmanuel Guigou, Cédric Robert, Julien Maurin et Olivier Courtois (Renault Mégane Maxi) peuvent encore y prétendre. Dans le Var, la compétition réservée aux pilotes amateurs comptera, en plus de certains pilotes déjà cités plus haut (Arzeno, Abadie, Bonato, Comole, Couval, Deloy), sur la participation de : Patrick Bernardini (Team Bozian Racing, BMW 135i), Gilles Nantet (Porsche 996 GT3), Marc Amourette (Citroën C2 Super 1600), Frédéric Comte (C2 R2), Thomas Barral (C2 R2), Michel Boetti (Peugeot 306 Maxi), Hervé Paternot (Team 2HP Compétition, Subaru Impreza), Benjamin Perrin (Clio R3), Philippe Greiffenberg (Team GPC Motorsport, 207 Super 2000), Emmanuel Munster (Team Michel Enjolras Sport, Lotus Exige), Fabrice Bect (Team FJ.com, C2 R2)…

Infos et statistiques

52ème Rallye du Var. 963,57 km dont 231,98 km d’ES (11 dont 7 différentes) répartis en 3 étapes. Départ de Ste Maxime (promenade Lorière) le vendredi 27 novembre à 13h34. Arrivée à Ste Maxime (promenade) le dimanche 29 novembre à 11h36.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007