La course des premières

Ecrit le lundi 11 mai 2009 par FFSA (communiqué)

Les trois marches du podium furent le théâtre de nombreuses « premières » : Première victoire de la saison pour Arnaud Peyroles et Olivier Thevenin sur la Lamborghini, premier podium pour le Team JSB Compétition, mais aussi première course et premier podium pour l’Audi R8 LMS du Team Oreca… Une course qui a tourné à l’avantage des plus « sages », ou une leçon de « comment aller loin en ménageant sa monture »… Démonstration !


Cette première course du week-end fut placée sous le signe de la bagarre…Bagarre aux avant-postes mais aussi au sein du peloton, sur la piste et même dans les stands ! Une course dont les nombreux duels furent arbitrés par des pneumatiques très sollicités, comme il est toujours le cas sur le circuit de Dijon.

En menant de main de maître le début de course, Arnaud Peyroles, le poleman, a prouvé toute sa dextérité au volant de la Lamborghini du Team Ruffier Racing. Le début de course est clair malgré de nombreuses passes d’armes entre les protagonistes. Le ravitaillement se profile et s’effectue au 19ème tour. Olivier Thevenin prend alors le volant mais sort des stands en ayant perdu pas moins de 6 places… Au prix de beaux efforts, il entame une féroce remontée sur ses adversaires. La piste de Dijon va alors lui « faciliter » la tâche, car réputée pour être tout particulièrement exigeante pour les hommes et les mécaniques. Malheur à ceux qui n’auront pas intégré ce paramètre, ils vont en payer le prix fort. Ainsi les pensionnaires du First Racing malgré tout leurs efforts pour ménager leurs voitures : Ulrich Amado n°58 et Antoine Leclerc n°54, sont tous deux contraints de jeter l’éponge sur crevaison alors qu’ils occupaient respectivement les première et deuxième place. Tout comme pour la Ferrari F430 Sport Garage de Moureu/Cayrolle, alors deuxième. D’ailleurs, au cours des 10 derniers tours, on ne notera pas moins de 7 crevaisons qui bousculeront à chaque tour, la hiérarchie du classement général.

Sur la deuxième marche du podium, la paire Tardif/Briché impose pour la toute première fois la Lamborghini du Team JSB Competition. De la 13ème place sur la grille, au prix d’une progression régulière au fil des tours, cet équipage issu de la filière Peugeot, a su gérer de la meilleure des façons sa course et ses pneumatiques. Bénéficiant de l’abandon de quelques adversaires sur crevaison, la N°53 a brillamment réussi à se hisser pour la première fois sur le podium.

La troisième place est occupée par une « nouvelle »…On l’attendait, et elle n’a pas déçu l’Audi R8 LMS…pilotée pour l’occasion par Yvan Lebon qui découvrait la voiture et « Mr Frank Biela »… rien que ça ! Le quintuple vainqueur des 24 Heures du Mans a laissé parler l’expérience et la classe. Cette 3ème place aujourd’hui présage de beaux affrontements lors des prochaines courses.

En quatrième position…un autre vainqueur des 24 Heures du Mans, Eric Hélary associé à Georges Cabanne sur une autre Lamborghini du Ruffier Racing. Partis assez loin, en préservant la voiture en première partie de course, leur patience fut récompensée. Cinquième, la BMW Alpina de Brandela/Lunardi s’est montrée très à l’aise en début de course, s’imposant même dans le trio de tête. Malgré un souci mécanique, la voiture a montré tout son potentiel. L’équipe Sport Garage à beaucoup travaillé et progresse à chaque course. A la sixième place, on retrouve la Ferrari F430 du Team AS Events, pilotée par Jérôme Demay et Johann Charpilienne.

En septième position, pénalisés d’une minute pour avoir empiété sur un « zébra » à l’entrée des stands, le tandem Patrick Gaillard /Mike Parisy perd deux places dans l’aventure.

Parmi les faits de course à retenir, on notera les problèmes de boite de vitesses de la Ferrari F430 de la paire Jakubowski/Campbell pourtant performante, percutée ensuite par la Dodge Viper de Morgan Moullin-Traffort, toutes deux contraintes à l’abandon. Pour le Team GCR Mediaco, cette course est à oublier. En plus de l’abandon de la N°66, la N°65 de Levy/Vautier devra renoncer sur problèmes de pneumatiques…

Aussi bien en qualifications qu’en course, le duo Thevenin/Peyroles s’est montré très rapide. Pour s’imposer aujourd’hui, Arnaud Peyroles, Champion d’Europe GT3 en titre, et Olivier Thevenin, Champion de France GT, ont réalisé une gestion quasi parfaite de leurs pneumatiques, véritable clé du succès et se sont montrés opportunistes à point nommé. Du beau travail et de fortes émotions pour l’équipe Ruffier Racing !

Ils ont dit

Vainqueurs, Arnaud PEYROLES/ Olivier THEVENIN – Lamborghini Gallardo – Ruffier Racing
Arnaud PEYROLES :
« Un départ de rêve… En GT3, même en pole, on a toujours une appréhension. On redoute toujours d’être bloqué par la queue de peloton des GT. Je me suis placé tout de suite sur le bon rythme et je me suis concentré sur le pilotage. J’ai vu que Brandela n’était pas loin et cela m’a tenu sous pression, j’ai essayé d’être le plus rapide possible tout en préservant mes pneus. Jusque là, que du bonheur ! »

Olivier THEVENIN : « Au moment de monter dans la voiture lors du ravitaillement, je n’avais pas le bon siège… A ce moment précis, nous avons perdu du temps. Un peu affolé, j’entendais Arnaud qui hurlait derrière… Je suis reparti le couteau entre les dents et j’ai donné le maximum pour rattraper l’erreur tout en préservant la voiture. Je savais que nous avions une carte à jouer car la voiture ne se dégradait pas tant que cela et les faits de course devant moi m’ont bien facilité la tâche… ».

2èmes Nicolas TARDIF/Julien BRICHE – Lamborghini Gallardo – JSB Competition
Nicolas TARDIF :
« Pour moi c’est une première ! Je viens de la 207 sprint donc je suis content de côtoyer des noms prestigieux… J’ai raté mes qualifications en étant 2 secondes moins vite qu’aux essais privés. Du coup, nous ne sommes pas partis en très bonne position sur la grille. Julien est pour moi un grand pilote et je suis très fier de partager le volant avec lui. Ce podium est un moment exceptionnel pour moi. »

Julien BRICHE : « Je suis très content, c’est le premier podium de la structure JSB ! Après Nicolas, j’ai récupéré une voiture confortable à conduire, les pneus étaient encore en bon état, la fin de course n’a pas été trop dure, nous étions dans le rythme pour le podium »

3èmes, Yvan LEBON/ Frank BIELA – AUDI R8 LMS – Team Oreca
Yvan LEBON :
« Notre course finit bien ! Nous avons été assez chanceux car tant de choses se sont passées… Par exemple, au premier tour je suis 20ème ! Je passe la voiture à Frank 9ème. J’ai un peu pris mes marques au niveau des freins car c’est ce qui me pose problème avec l’ABS. Aux qualif nous avons trouvé un très bon set up, mais il y a encore beaucoup de travail !

Frank BIELA : “C’est une très bonne surprise d’être là ! Les GT3 sont très intéressantes et le circuit est fantastique. Je le connaissais du Supertourisme en 1993, c’est un tracé rapide ! Oreca a fait du bon travail. Nous avons une bonne voiture, mais nous devons encore travailler. Ce podium fait très plaisir !”




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007