La future Alfa Romeo 147 s’appellera Giulietta

Ecrit le mercredi 2 décembre 2009 par Vincent Royer

Connue sous le nom de Milano, la remplaçante de l’Alfa Romeo 147 s’appellera finalement Giulietta. Et s’il faudra attendre le prochain salon de Genève pour la découvrir, Alfa Romeo vient de révéler ses premières photos officielles et ses principales caractéristiques. Prometteur.


Exit la 149, exit la Milano, la future Alfa Romeo 147 s’appellera finalement… Giulietta. A la veille de son centenaire, Alfa Romeo a donc choisi de réveiller un mythe avec sa nouvelle, et très attendue, compacte. Un choix réalisé au dernier moment puisque les photos officielles circulaient déjà avec la dénomination Milano, comme le prouve la photo ci-jointe. Mais en changeant de nom avant toute présentation et toute communication sur son nouveau modèle, Alfa Romeo évite de revivre la situation vécue il y a quelques années avec la nouvelle Panda (Gingo).

Concrètement, la Giulietta affichera des mensurations de 4,35m de long, 1,46m de haut et 1,80m de large. Son empattement sera de 2,63m. Quant au volume du coffre, il s’élèvera à 350 litres.

 Sportivité et élégance

Extérieurement, les premières photos présentées aujourd’hui ont de quoi réjouir. Cette Alfa Romeo affiche une vraie personnalité, dynamique et sportive à souhait tout en restant classe et élégante. Alfa Romeo la présente d’ailleurs esthétiquement comme une synthèse de sportivité et d’élégance. Son avant affiche des feux en trois dimensions à LED, un logo Alfa et une calandre très triangulaire dans une nouvelle déclinaison. Quant aux grilles d’aération, elles sont séparées en trois parties, les parties extérieures recevant les antibrouillards.

De profil, la Giulietta révèle son agressivité avec des surfaces vitrées fines et élancées, à la manière d’un coupé. Les poignées de portes arrières sont invisibles, comme elles l’étaient sur la 156, voiture qui en son temps a permis la relance de la marque. Un signe précurseur ?

L’arrière dégage lui aussi robustesse et sportivité avec ses deux sorties d’échappement chromées, son petit becquet et ses optiques très élancées, à LED là encore, et qui ne parviennent pas à dissimuler une petite inspiration puisée dans la 8C Competizione.

L’intérieur promet d’être accueillant, confortable et de qualité comme en témoigne la photo dévoilée aujourd’hui. Cuir et aluminium sont au programme. La sportivité est là encore présente avec des sièges offrant une grande retenue latérale, et l’omniprésence d’aluminium comme le pommeau de levier de vitesses en boule par exemple.

 Quatre motorisations turbo et un maximum de technologie

Alfa Romeo promet également pour sa Giulietta beaucoup de performance en même temps qu’un « haut degré de confort ». La voiture a été développée selon une toute nouvelle architecture et fait appel à des suspensions et une direction de dernière génération. Aluminium et aciers hautement résistants devraient également y participer.

Comme la petite Mito, la Giulietta recevra de série le DNA, sélecteur qui permet d’influer en permanence et à la volée sur les paramètres de la voiture. Il influera sur la cartographie moteur, la boîte de vitesses, la direction assistée, le différentiel électronique Q2 et le système de contrôle de la stabilité VDC.

Sous le capot, quatre moteurs seront proposés. Tous conformes aux normes antipollution Euro 5 et dotés de série du système Start&Stop, ils permettront à Alfa Romeo d’améliorer son positionnement dans le domaine des émissions de CO2. En essence, deux blocs seront proposés, le 1.4 turbo de 120 ch et le 1.4 turbo Multiair de 170 ch. Côté diesel, on retrouvera le 1.6 JTDm de 105 ch et le 2.0 JTDm de 170 ch. Deux moteurs Multijet de seconde génération. Un cinquième moteur sera proposé ultérieurement, le 1750 TBi poussé à 235 ch. Il sera disponible uniquement en finition Quadrifoglio Verde, la dénomination mythique des Alfa Romeo les plus sportives. Une dénomination qui revivra d’abord avec la Mito.

Enfin, Alfa Romeo semble viser le haut de gamme avec sa Giulietta puisque de nombreux équipements seront présents de série sur l’ensemble de la gamme : DNA, VDC, Dynamic Steering Torque, mais aussi le différentiel électronique Q2.

Pour en savoir plus sur la gamme et les tarifs, il faudra attendre le mois de mars, et le salon de l’auto de Genève.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007