Lamborghini confirme son programme en faveur de l’environnement

Ecrit le lundi 8 juin 2009 par Vincent Royer

Réduire drastiquement ses émissions de CO2 aussi bien dans ses voitures que dans sa chaine de production, tels sont les objectifs que Lamborghini confirme aujourd’hui en révélant un investissement de 35 millions d’euros pour les atteindre.


Alors que les élections européennes viennent de faire passer l’Europe au Vert, comme le soulignent de nombreux quotidiens ce matin, Lamborghini communique justement sur son engagement en faveur de l’environnement.

Stephan Winkelmann, président et directeur de Lamborghini, s’explique. « Malgré la situation difficile dans l’économie mondiale d’aujourd’hui, Lamborghini est attaché à sa politique de gestion de l’environnement. Car nous sommes bien conscients des formidables possibilités qui en découlent. Nous avons pour objectif de réduire les émissions de CO2 le plus largement possible. Nous avons également mis en place des objectifs annuels qui font partie d’une approche intégrée, considérant l’automobile comme un élément important de l’environnement en termes d’émissions et d’utilisation des ressources, pour accomplir une série de mesures correspondantes, telles que les modifications dans notre usine. Il s’agit d’une action importante pour Lamborghini et une chance pour notre développement à long terme aussi bien produit que corporate. »

 Une politique ambitieuse

Cette volonté de Lamborghini n’est pas le fruit des élections européennes. Cela fait en effet déjà plus d’un an qu’une politique ambitieuse a été lancée. Les premiers résultats en sont l’ouverture du Centre Logistique Lamborghini et la sortie de la Gallardo LP 560-4. Une voiture qui a permis de réduire les émissions de CO2 de la Gallardo de 18% Quant au Centre Logistique, en diminuant le trafic routier entre Anzola et Sant-Agata Bolognese, Lamborghini estime qu’il a permis de réduire de 75 kg par an les émissions de CO2 et de 750 kg les rejets d’oxyde d’azote.

Mais les objectifs de Lamborghini sont encore plus ambitieux : réduire de 30% les émissions de CO2 de son usine d’ici 2010, et de 35% celles de ses voitures d’ici 2015. Pour y parvenir, le constructeur a prévu d’investir 35 millions d’euros dans les 5 prochaines années.

 Une usine préservant l’énergie… qu’elle fabrique

Concernant l’usine, Lamborghini vient de commencer un projet visant à mettre en place une installation photovoltaïque sur ses toits. Concrètement, cette installation devrait recouvrir 17 000 m2, produire 1582 MWh d’énergie « propre » (solaire), et ainsi réduire de 20% ses émissions de CO2 dès 2010 (- 1 067 820 kg/an).

Parallèlement, un programme de préservation de l’énergie est également en cours. Isolation thermique, optimisation des éclairages et du chauffage, et mise en place d’un système de déstratification de l’air chaud sont concernés. L’objectif est de réduire de 10% la consommation d’énergie d’ici l’année prochaine.

 Aucune piste exclue pour les réductions de consommation et d’émissions des voitures

Concernant ses supercars, fortement polluantes, Lamborghini ne ferme aucun secteur de recherche : abaissement du poids des autos, amélioration de la combustion, réduction des frottements, systèmes Start&Stop, solutions hybrides ou bien encore carburants verts, tous font partie des pistes explorées d’après Lamborghini.

De là à voir des Lamborghini électriques ou roulant à l’huile de colza, il n’y a pas loin. Ferrari avait d’ailleurs déjà présenté en janvier 2008 au salon de Détroit un prototype de F430 roulant au biofuel




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007