Lamborghini Gallardo LP 550-2 Valentino Balboni, enfin une propulsion chez Lamborghini

Ecrit le mercredi 1er juillet 2009 par Vincent Royer

Alors que toutes les Lamborghini actuelles sont des intégrales, le constructeur au taureau propose une série limitée de sa Gallardo LP 550 mais en… propulsion. Un hommage à l’un de ses pilotes metteur au point, Valentino Balboni.


Une Lamborghini Gallardo LP 550 traversée de l’avant à l’arrière par une bande blanche et or et répondant au nom de LP 550-2. Pas de doute, cette Gallardo là est différente. Si le 2 remplace le 4, c’est que cette Gallardo n’est plus une intégrale mais bien une propulsion. La seule de la gamme actuelle.

Ce changement de mode de transmission n’est pas la seule particularité de la Gallardo LP 550-2 Valentino Balboni. Ailerons, stabilisateurs, pneus, aérodynamique ont également été modifiés et adaptés à la nouvelle transmission. Le différentiel et la boite e-gear ont également été revus, tout comme l’ESP ESP Contrôle de la stabilité dynamique dans les virages. .

Ces changements influent naturellement sur les performances. Avec seulement 1380 kg, la Gallardo LP 550-2 Valentino Balboni passe de 0 à 100 km/h en 3,9 et atteint les 320 km/h. La consommation annoncée n’est « que » de 13,3 litres en cycle mixte avec la boite de vitesse E-Gear. Quant aux émissions de CO2, elles s’élèvent pour leur part à 315 g/km.

L’intérieur est lui aussi spécifique. La sellerie en cuir noir est ornée en son centre d’une bande blanche. La console centrale est en cuir Polar blanc alors que la planche de bord est recouverte de cuir noir.

Disponible en 8 coloris, cette Lamborghini ne sera produite qu’à 250 exemplaires. Un énorme développement donc, pour une série limitée très exclusive. Exclusive et donc forcément chère, 162 000 euros hors taxes. Et à ce prix là, les freins carbone céramique sont en option !

Valentino Balboni, pilote essayeur de légende

Mais au fait, pourquoi proposer une série limitée aussi exclusive qu’originale portant le nom de Valentino Balboni ? Tout simplement car ce dernier fut l’un des pilotes metteur au point les plus importants de la marque. Depuis les années 60, et la mythique Miura, il essaie et met au point les voitures au taureau. Entré en 1967 chez Lamborghini, on lui doit aussi les dernières Gallardo et Murcielago. Il est sans doute l’homme qui connaît le mieux les différents modèles de la marque pour les avoir tous pilotés, même les plus secrets prototypes. La plupart des voitures de production sont aussi passées entre ses mains avant d’être livrées. Autant dire qu’il est un mythe à lui tout seul en Italie.

Sa philosophie est simple : « Une Lamborghini doit toujours combiner la précision d’une voiture de course avec la fiabilité d’un bon ami ». C’est dans cet esprit, poussé à son paroxysme, que la Gallardo LP 550-2 Valentino Balboni a été développée. Une façon de rendre hommage à celui qui après 40 ans chez Lamborghini a pris sa retraite. Et s’il continue à traverser le monde pour représenter la marque, il lui restera dorénavant éternellement lié.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007