Lancia LC2 de 1983

Ecrit le vendredi 13 février 2009 par Vincent Royer

C’est une vraie voiture de course, moins connue que ses sœurs Delta ou 037, et destinée à la piste et à l’endurance, que propose le Lancia Club de France aux visiteurs de Rétromobile 2009.


« C’est une voiture qui nous a été prêtée par la société Lancia. Elle est au musée Lancia de Turin, explique fièrement René Potet, secrétaire du Lancia Club France. C’est un type LC2. Le type LC2 succède au type LC1, qui est une voiture de moins de 2 litres qui a fait des courses d’endurance. La LC2 était plus performante, toujours dédiée aux courses d’endurance, pour l’écurie course dirigée par Cesare Fiorio.

Elle a un moteur V8 de presque 3 litres, double compresseur, qui fait environ 680 ch à 5200 tr/mn pour un couple de 70mkg. Donc c’est une voiture qui était très performante, qui faisait 800 kg, qui était à la limite du règlement de 1982 et qui était plus légère que la Porsche.

Les premiers essais ont été très encourageants. Malgré tout il y avait quelques défauts de jeunesse comme les pneumatiques, qui étaient au départ des Pirelli, et qu’il a fallu changer pour mettre des Dunlop. Après, au fur et à mesure, elle a été fiabilisée. Elle a réussi à gagner plusieurs courses en fin de saison. Cela a durée deux à trois ans et après, Lancia n’ayant pas les résultats espérés, a retiré ses voitures qui sont passées dans des écuries privées jusque dans les années 1990. Lancia est revenu dans les rallyes où il a eu de très bon résultats.

C’est quand même une voiture exceptionnelle, qui est kevlar, fond plat, moteur hautes performances, V8 Ferrari... C’est une voiture exceptionnelle, c’est la seule qui existe dans cet état là. C’est une voiture qui a courue jusqu’en 1985, avec Nanini au volant pour la Corsa Lancia. Elle a fait les courses de 1982 et 1983, elle a fait Le Mans et après elle est passée en privé car Lancia est revenue en Rallye où ils ont eus les succès que l’on connait.

En fait Lancia avait très peu d’expérience en endurance. Lancia avait fait les 24 Heures du Mans dans les années 50 avec deux Aurelia B20. Un résultat formidable parce que les italiens étaient venus jusqu’au Mans d’Italie avec leurs Lancia. Ils ont fait les 24 Heures et gagnés leur catégorie. La seconde voiture a été dixième. A part quelques expériences comme cela de pilotes privés, Lancia n’avait pas d’expérience en endurance. Donc venir en endurance à partir de 1981 avec la LC1, qui a quand même battu les Porsche dans sa catégorie moins de 2 litres, c’était déjà un bel exploit. Ils sont passés à l’étape supérieure mais ils n’ont pas continués la mise au point. Ils sont revenus au rallye qui était peut-être plus porteur pour la marque, et dans l’esprit Lancia.

Etre en endurance, on a vu Porsche ce que cela pouvait donner au niveau de la renommée mondiale. Il est certain que Lancia avait peut-être une carte à jouer. Fiorio a plus joué la carte rallyes que la carte endurance. C’est dommage parce qu’une fois mise au point, elle rivalisait largement avec les Porsche. Surtout par son poids. »

Caractéristiques techniques

CaractéristiquesLancia LC2
Moteur 8 cyl. en V à 90°, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée 3014 cm3
Couple maximal 70 kgm a 5200 tr/min.
Puissance maximale 680 CV
Vitesse maximale 360 km/h
Nombre d’exemplaires produits 5
A visiter



form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007