Lancia Ypsilon 1.3 Multijet 95 ch Platinum+

Ecrit le jeudi 16 juin 2011 par Damien Montet, Vincent Royer

Un vent de révolution souffle sur la Lancia Ypsilon. Après 25 ans de bons et loyaux services en tant que petite citadine 3 portes, la cinquième génération lancée le 16 juin 2011 est maintenant une… 5 portes ! Une façon pour Lancia d’élargir sa clientèle. La marque compte d’ailleurs sur cette révolution pour augmenter significativement ses ventes en France et passer à 2900 unités en 2011. Cette nouvelle Lancia Ypsilon possède-t-elle les atouts de son ambition ? Le verdict sur les routes de la région de Saint Tropez.


 Lancia Ypsilon 2011, une véritable rupture avec… 5 portes !

Tout l’inverse de la cinquième génération qui vient de faire son apparition sur nos routes. On retrouve évidemment la classe et l’élégance de ses devancières, son charme très latin également, mais cette nouvelle Ypsilon s’adapte surtout au marché actuel et se modernise. La partie arrière, toute en rondeurs, est ainsi directement inspirée de celle de sa grande sœur Delta. On remarquera les feux en Y inversés, des feux qui, modernité oblige, reçoivent des LEDs.

Très galbés, les flancs de cette Ypsilon rendent son profil très dynamique. Un dynamisme auquel participe le dessin des vitres latérales, tout en courbes.

Seule la partie avant, trop massive, est moins réussie. Malgré un regard volontaire et un capot moteur qui semble juste posé sur l’auto, cette Ypsilon pêche par sa calandre, imposante, mais en phase avec la nouvelle identité visuelle de Lancia. Une sorte de mélange entre une calandre Lancia et une calandre Chrysler. Normal puisque cette Ypsilon sera vendue sous la marque Chrysler dans les pays à conduite à droite.

Se voulant toujours pratique et élégante, cette Ypsilon offre de série pour la première fois le Smart Fuel System, une trappe à essence sans bouchon, histoire de ne pas se salir les mains et de ne pas se tromper de carburant !

Mais la vraie nouveauté de l’Ypsilon 2011 vient de son architecture même. La petite Lancia dispose pour la première fois de son histoire de 5 portes, afin de toucher un plus large public. Et si cette architecture 5 portes ne diminue pas le dynamisme de l’auto, c’est que les poignées ont été cachées, intégrées dans les montants des portes, comme Alfa Romeo l’avait fait en son temps avec la 156 !

 Un habitacle généreux, un coffre limité et pas de modularité

Ne mesurant que 6 cm de plus que l’ancienne génération, à 3m84, pour 1m67 de large et 1m51 de haut (- 2 cm), cette Ypsilon 5 portes se révèle pourtant très accueillante, à l’exception de la hauteur sous toit un peu limitée.

Petit, avec seulement 245 l, le coffre peut gagner en volume grâce à la banquette arrière rabattable 50/50, 60/40 avec la configuration 5 places optionnelle.

Attention, contrairement aux générations précédentes, la banquette arrière ne coulisse plus. Fini aussi le bel habitacle et la planche de bord recouverte d’Alcantara. La finition et la qualité de l’habitacle sont bien le point faible de cette nouvelle Lancia. Une vraie régression pour l’Ypsilon. Certes, on retrouve une console centrale noire laquée et des compteurs au centre de la planche de bord, mais sans charme. Les plastiques sont de qualité très inégale et les ajustements plus qu’approximatifs.

Si l’habitabilité est excellente, les rangements sont petits et peu nombreux, les ceintures non réglables et le volant non ajustable en profondeur.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007