Laurent Pasquali et Ulric Amado vainqueurs avec la McLaren/ART Grand Prix ! Le titre se jouera lors de la finale...

Ecrit le dimanche 30 septembre 2012 par FFSA (communiqué) - 1 commentaire(s)

Equipiers pour la première fois cette saison Laurent Pasquali et Ulric Amado remportent la deuxième course au programme de la sixième manche du Championnat de France GT FFSA au Mans. La McLaren de l’équipe ART Grand Prix s’imposent ainsi pour la troisième fois de l’année ! Les deux hommes devancent la Porsche/Pro-GT by Almeras de Roland Berville et Franck Perera. Vainqueurs la veille, Eric Debard et Olivier Panis montent sur la troisième marche du podium et reviennent à treize points des leaders du classement général, Henry Hassid et Anthony Beltoise. Philippe Ullmann et Jean-Paul Buffin obtiennent un nouveau succès en Coupe de France GT FFSA avec la Porsche du Ruffier Racing.


Sous le soleil du Mans, le départ de la deuxième course est mouvementé. Le poleman Ulric Amado se fait enfermer et rétrograde au neuvième rang avec la McLaren/ART Grand Prix. Franck Perera prend les commandes à bord de la Porsche/Pro-GT n°1, suivi par les trois Ferrari du Team Sofrev-ASP, celles de Morgan Moullin-Traffort, Ludovic Badey et Olivier Panis. Suivent la Porsche n°2 de Henry Hassid et la Ferrari/Sport Garage d’Arno Santamato, auteur d’un excellent envol ! Dès la deuxième boucle, Panis s’empare de la troisième place, tandis qu’Amado entame sa remontée en passant la Porsche n°3 de Laurent Cazenave. Renaud Derlot, dans le baquet de la Mercedes/Graff Racing, l’imite une boucle plus tard.

La lutte fait rage dans le peloton, avec un Top 3 regroupé en moins d’une seconde et pas moins de douze voitures qui se tiennent en seulement huit secondes ! Alors que Franck Perera creuse légèrement l’écart après avoir résisté aux Ferrari, Henry Hassid trouve l’ouverture sur Ludovic Badey pour le gain de la quatrième position. Badey qui, victime d’une crevaison lente, cède ensuite devant Grégory Guilvert, désormais cinquième à bord de l’Audi/Saintéloc n°4. Une belle explication a également lieu pour les places d’honneur entre la Mercedes de Renaud Derlot, la Ferrari d’Arno Santamato, la Porsche de Laurent Cazenave et l’Audi de Stéphane Ortelli.

Les concurrents rentrent à tour de rôle aux stands et alors que la Ferrari n°20 de Fabien Barthez est contrainte à l’abandon (roulement), la Porsche n°1, désormais pilotée par Roland Berville, est toujours en tête. Suivent l’Audi n°4 de Paul Lamic, la Porsche n°2 de Henry Hassid et la Ferrari n°10 d’Eric Debard, ces deux pilotes s’offrant une belle passe d’armes. Ils dépassent tous les deux Lamic dans le 24e tour, avant de poursuivre leur duel. Debard a finalement gain de cause dans la 28e boucle, alors qu’il reste moins d’un quart d’heure.

Laurent Pasquali ne manque pas l’occasion de faire de même, Hassid rétrogradant au quatrième rang.

Eric Debard cravache et revient tour après tour sur Roland Berville, reprend pas moins d’une quinzaine de secondes sur le leader. A cinq minutes du drapeau à damiers, la jonction est faite. Debard cherche la faille jusque dans l’ultime boucle. Après un contact, le pilote de la Ferrari/Sofrev-ASP n°10 passe aux commandes, désormais suivi par la McLaren/ART Grand Prix de Laurent Pasquali. Roland Berville est reparti troisième après un tête à queue.

C’est dans cet ordre que la meute passe sous le drapeau à damiers mais la Ferrari/Sofrev-ASP d’Eric Debard et Olivier Panis écope d’une pénalité. Pour leur première association dans le baquet de la McLaren n°12, Laurent Pasquali et Ulric Amado héritent de la victoire, la troisième cette saison pour ART Grand prix ! Roland Berville et Franck Perera grimpent par conséquent sur la deuxième marche, pour leur première apparition ensemble. Après leur pénalité, Eric Debard et Olivier Panis sont classés à la troisième position. Ils grappillent quelques points au championnat et peuvent encore jouer le titre lors de la finale sur le Circuit Paul Ricard. Ils sont suivis par les deux autres Porsche/Pro-GT by Almeras : celle des leaders du championnat, Henry Hassid et Anthony Beltoise, quatrièmes, ainsi que celle de Romain Monti et Laurent Cazenave. La Mercedes du Sébastien Loeb Racing, confiée à Gilles Vannelet et Fred Gabillon se classent sixième et marque de précieux points au classement général.

En Coupe de France GT, Philippe Ullmann et Jean-Paul Buffin décrochent une nouvelle victoire avec la Porsche du Ruffier Racing. Un beau succès pour fêter leur titre dans ce classement. Leader jusqu’à la mi-course, la Viper du Pouchelon a dû abandonner. Comme la veille, Lonni et Mario Martins s’imposent dans la catégorie GTC, devançant la voiture sœur pilotée par José Martins et Mapril Baptista.

Ils ont dit

Laurent Pasquali (McLaren MP4-12C, ART Grand Prix n°12)
« Je suis monté pour la première fois dans la McLaren vendredi et j’ai donc découvert l’auto directement lors des essais libres. Gagner dès la deuxième course, c’est très particulier, et ça l’est d’autant plus pour moi, un habitué des Porsche. Merci à Ulric (Amado) et à ART Grand Prix. L’équipe a fait un super travail tout au long du week-end. La voiture était compétitive, agréable à piloter et j’ai pris confiance au fil des tours. Ce dimanche, je suis parti sur un rythme vraiment agressif et ça a bien fonctionné. Eric Debard et Henry Hassid s’expliquaient devant moi, Henry a commis une petite faute et j’ai sauté sur cette opportunité. Décrocher cette victoire est une belle satisfaction. Je ne pouvais pas espérer de meilleurs débuts avec ART Grand Prix et Ulric ! »

Jean-Paul Buffin (Porsche 911 GT3 R, Ruffier Racing n°73), Vainqueur Coupe de France GT FFSA 2012
« En arrivant ici, notre objectif était d’être titrés avant la finale au Castellet. Nous ne pensions pas le faire dès la Course 1. C’est une vraie joie et une libération. Nous irons sur le circuit Paul Ricard sans pression. Nous avons toujours suivi notre feuille de route avec 100% de réussite grâce au professionnalisme du team Ruffier Racing. »

Philippe Ullmann (Porsche 911 GT3 R, Ruffier Racing n°73), Vainqueur Coupe de France GT FFSA 2012
« Monter sur ce podium du Mans avec le titre en poche, c’est synonyme d’une belle et sincère émotion. Depuis le temps que l’on court après ce titre... L’an dernier, nous n’étions pas passés loin, mais je crois que je préfère encore le remporter cette saison avec cette Coupe de France GT FFSA. La clé, c’était l’équipe. Ruffier Racing est un team expérimenté qui nous a livré une voiture fiable et adapté à nos profils. Merci et bravo à toute l’équipe. »

1 commentaire





form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007