Le Team 2HP Compétition renoue avec le succès, GPC Motorsport toujours leader

Ecrit le dimanche 4 octobre 2009 par FFSA (communiqué) - 1 commentaire(s)

Concurrent du Championnat de France des Rallyes Team depuis ses premiers balbutiements en 2008, le Team 2HP Compétition a repris des couleurs ce week-end. GPC Motorsport conserve la tête du classement grâce à la troisième place de Cédric Robert sur l’Abarth Grande Punto S2000.


Un an et demi après le rallye Alsace Vosges Ville d’Epinal et après un début de saison 2009 difficile pour ses équipages, la structure chère à la famille Hot a décroché son deuxième succès. Pas n’importe où, le Touquet étant considéré comme l’un des rendez-vous les plus complexes à négocier de la saison. Et pas n’importe comment, les trois équipages présentés par le Team vosgien étant tous à l’arrivée. Une exception en pareil lieu…

Force fut de constater, dimanche à 14h30 sur le front de mer, que le plateau réuni par les cinq Teams au départ du Touquet, sixième manche du Championnat, avait subi une sévère cure d’amincissement. Freinage tardif et soleil pour Guillaume Canivenq avec la Peugeot 207 du Team Barroso Yacco. Boite bloquée avant même le départ pour Michel Civade et roue arrachée pour Pierre Roché du côté du Team FJ.com. Respectivement, boite et électronique pour Patrick Henry et Marc Barbé, associés au sein du Team GPC Motorsport. Transmission HS pour Lescloupé sur la Mitsubishi Lancer et boite de vitesses pour la Renault Clio dans le clan MSR by GBI.com. Finalement, seul le Team 2HP Compétition est passé entre les mailles du filet ! Hervé Paternot (vainqueur du groupe N), Eric Meyer (sur le podium dans la même catégorie) et Jean-Nicolas Hot, vainqueur en GT de série (mais privé de l’intégralité des points distribués car il y avait moins de trois partants) sont à associer dans les mêmes louanges. La structure vosgienne l’emporte avec un total de 18 points, soit 8 unités de plus (un écart rarement atteint) que le Team GPC Motorsport et carrément le double par rapport à ceux acquis par le Team Barroso Yacco.

 L’analyse team après team

Team Barroso Yacco (8 points)
Canivenq (Peugeot 207 S2000), A7S, sortie de route ES7
Maurin (Peugeot 207 S2000), 2A7S, 8 points
« Notre bilan est encore plus mitigé qu’au Mont Blanc. Julien Maurin a rempli sa mission. Même mieux. Dans des conditions difficiles, au volant d’une auto qu’il découvrait et au sein de l’équipe qu’il incorporait, il récolte des points très précieux pour le Team Barroso Yacco. Par contre, évidemment, notre déception est grande pour Guillaume Canivenq. D’autant plus que, même s’il continue à garder la tête du Championnat Pilotes ce soir, nous ne savons pas de quoi sa fin de saison sera faite. » - Jérôme Pons, coordinateur

Team FJ.com (0 point)
Roché (Subaru Impreza WRC), A8W, roue arrière droite arrachée ES8
Civade (Subaru Impreza), A8, boite bloquée avant ES1
« Ce week-end nous déçoit forcément. Pierre Roché effectuait un très beau parcours en devançant notamment Patrick Henry avant de taper bêtement dans la spéciale spectacle samedi. Il perd une très belle occasion au Championnat Pilotes. Malgré tout et dans la mesure où les autres favoris pour le Championnat ont eux aussi abandonner ce week-end, Pierre devrait être présent aux Cévennes et au Var. Michel Civade qui est reparti en Super Rallye s’est bien amusé et Julie (Galpin, ndlr) qui n’était pas nominée, a dominé le classement féminin. » - Jean Galpin, Team manager

Team GPC Motorsport (10 points)
Henry (Peugeot 206 WRC), A8W, renvoi d’angle de boite ES11
Barbé (Peugeot 307 WRC), A8W, système d’essuie glace inopérant
Robert (Abarth Grande Punto S2000), 1A7S, 10 points

« Avec l’abandon de nos deux WRC, le bilan du week-end est plutôt en demi-teinte… Maintenant, notre plus grande satisfaction est signée par Cédric Robert qui accède au podium, gagne la manche du Trophée BFGoodrich et s’impose en Super 2000. C’est donc du 100% de réussite pour l’Abarth Grande Punto ! Etant données les conditions de montage difficiles de cette opération, le résultat est hyper satisfaisant. Cédric a fait ce qu’on attendait de lui ! Quant à la suite de la saison pour le Team GPC Motorsport et notamment pour Patrick Henry, nous allons procéder à un débriefing en début de semaine prochaine pour essayer de finaliser nos projets. » - Patrick Barbier, Team manager

Team 2HP Compétition (18 points)
Hot (Porsche 997), 1 GT10, 5 points
Paternot (Subaru Impreza), 1N4, 10 points
Meyer (Subaru Impreza), 2 N4, 8 points

« Rentrer nos trois autos dans le dernier parc fermé, c’est déjà fantastique, alors imaginez notre plaisir quand nous avons su que nous remportions la manche du Championnat Team ! Hervé Paternot a été parfait. Bien sûr, les circonstances l’ont aidé à emporter le groupe N mais il a surtout su gérer sa course avec beaucoup d’intelligence. Jean-Nicolas Hot, dans les conditions toujours difficiles de ce rallye, signe une performance qui est loin d’être ridicule. Et surtout, il n’a connu aucun souci. Ce qui n’a pas été le cas cette année pour lui en Championnat de France. Enfin, Eric Meyer n’avait pas vu la lignée d’arrivée du rallye du Touquet, ‘son’ rallye puisqu’il est du coin, depuis cinq ans. Il est carrément radieux ! Ce très bon résultat d’ensemble a ‘reboosté’ toute l’équipe pour la fin de saison. Tant mieux et vivement les Cévennes. » - Karine Hot, responsable de la communication

Team MSR by GBI.com (5 points)
Lescloupé (Mitsubishi Lancer Evo8), N4, transmission ES11
Deloy (Renault Clio RS), N3, boite de vitesses ES17
Matteï (Peugeot 207 RC), 4 R3, 5 points

« Le bilan n’est pas génial, génial pour nous. Sur cinq autos au départ (dont trois en Championnat Team, ndlr), il ne nous en reste plus qu’une au final. En l’occurrence celle de Loïc Mattéi qui avait pourtant pas mal de choses à découvrir ce week-end : le Touquet et le Championnat de France… Loïc s’en est hyper bien tiré. Hélas, nous avons perdu David Deloy à trois spéciales du but alors qu’il était revenu à la deuxième place de classe après avoir pourtant perdu plus de deux minutes suite à une crevaison. Dommage pour ce garçon qui est vraiment quelqu’un de super. Quant à Pascal Lescloupé, suite à une petite touchette, il a vu une transmission le lâcher. Pascal fera l’impasse sur le Critérium des Cévennes mais défendra dans le Var sa position de premier pilote d’une groupe N en Championnat Pilotes. » - Mathieu Anne, coordinateur

1 commentaire





form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007