Les Lamborghini chassent…en meute !

Ecrit le mercredi 13 mai 2009 par FFSA (communiqué)

Les courses du championnat de France FFSA GT3 sont décidément de véritables moments de pur bonheur sportif ! En effet, si les affrontements sont légions au cœur même du peloton, le FFSA GT3 se dispute dans un bel esprit et le sens du fairplay. Du viril, certes, mais toujours correct sans oublier le côté « spectacle ». Vainqueur sur ces terres, Philippe Gaillard associé à Mike Parisy l’emporte brillamment sur David Tuchbant et Antoine Leclerc. Enfin la troisème marche du podium sera réservé à Arnaud Peyrolles et Olivier Thevenin.


Cette deuxième course s’est montrée riche en rebondissements, mais a surtout offert un véritable festival Lamborghini. La meute italienne n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires.

Le Ruffier Racing est à la fête en signant une deuxième victoire ce week-end. Après Olivier Thevenin et Arnaud Peyroles sur la première course (3èmes aujourd’hui), c’est cette fois l’équipage de la N°64, Mike Parisy, le Palois et Philippe Gaillard, le régional de l’étape qui s’offrent un beau succès. Les Champions de France en titre Antoine Leclerc et David Tuchbant mettent un terme à la disette de début de saison. Après trois courses sans résultat, le duo accède à la deuxième marche du podium. Un podium 100% Lamborghini !

Alors que Mike Parisy s’élançait en pole position, le Palois se faisait déborder par un Olivier Thevenin particulièrement en forme et qui semble avoir parfaitement assimilé le fonctionnement d’une Lamborghini… L’équipe a travaillé d’arrache pied depuis Nogaro, la fiabilité est à présent au rendez-vous et l’alchimie Thevenin/Peyrolles/Ruffier Racing/Lamborghini est parfaite… et redoutable. Solidement installé en tête, Olivier Thévenin doit pourtant contenir les facéties de ses poursuivants. A chaque passage, les trajectoires évoluent… ainsi, il n’est pas rare de voir les premiers à deux de fronts, sur deux ou même trois rangs en passant Les Sablières, devant un public parfaitement captivé ! Au 14ème tour, Mike Parisy récupère son bien et passe Thévenin en se montrant plutôt à l’aise sur une piste devenue piégeuse, soumise aux caprices de la météo….et arrosée de quelques gouttes de pluie. D’ailleurs, Briché, Vautier puis Lambert en feront les frais en partant tous les trois à la faute sur divers secteurs du tracé.

A l’heure des ravitaillements, l’ordre 2ème/3ème change et David Tuchant double Arnaud Peyrolles dans les stands… Ces deux là vont s’expliquer…Adversaires sur la piste mais amis dans la vie, le duel sera pourtant acharné. Ignorant les consignes appelant à la prudence de la part de leurs équipes, pas de quartier, David est clair…Arnaud ne passera pas ! Au diable les pneus, la piste glissante, le trafic ou les consignes diffusée à la radio…Il ne passera pas !

Au damier, Philippe Gaillard exulte en remportant un beau succès devant son public. Cette seconde victoire de la saison permet à la paire Gaillard/ Parisy de prendre le commandement du classement général du championnat. Un beau week-end qui se solde par une belle opération.

David Tuchbant et Antoine Leclerc en se classant deuxièmes ont certainement fait disparaître le chat noir qui les poursuivait depuis le début de saison. Les champions sortants mettent ainsi un terme à toute une série de contre-performances et de malchance, pour le plus grand bonheur de l’équipe First Racing.

Troisième de la course, le deuxième équipage du Ruffier Racing, Thevenin / Peyrolles, est à présent à deux points de ses équipiers au classement général. Jean-Claude Ruffier le team manager aura fort à faire pour gérer son écurie de champion potentiels !

En 4ème position encore une Italienne, mais cette fois une Ferrari F430 … celle de l’équipe AS Events en nette progression. Jakubowski et Campbell sont parvenus à tirer leur épingle du jeu malgré la pression Lamborghini…

Pour la 5ème place, là aussi, tout ne s’est pas fait sans mal. Ulrich Amado et Bruno Dubreuil furent tous deux auteurs d’une belle course, malgré un passage forcé dans le bac à sable, « sur invitation » de la Viper GCR Mediaco de Paul Lamic et Morgan Moullin-Traffort alors en pleine bagarre. Ces derniers boucleront l’épreuve en 7ème place.

Elle avait fait sensation hier, mais aujourd’hui, l’Audi R8 LMS du Team Oreca fut pénalisée par des problèmes d’alimentation engendrant des coupures. Yvan Lebon et Frank Biela ne purent faire mieux que la 6ème position. A coup sûr, l’Audi nous réserve encore de belles surprises…

Une nouvelle fois, l’Alpina BMW a réalisé une course satisfaisante. Romain Brandela et Dino Lunardi, un moment pointé en 4ème position, doivent se contenter d’une neuvième place, suite à une crevaison. Dommage car la performance était intéressante.

Il règne sur le FFSA GT3 un esprit franchement positif, l’ambiance qui règne dans le paddock de GT3, les pilotes se sont « reçus » les uns chez les autres pour partager de bons moments. Le GT3 semble bien se révéler comme la discipline que les compétiteurs attendaient… ambiance, équité des performances, sportivité…la recette est bonne et d’avenir…

Prochain rendez-vous du championnat de France FFSA GT3…Magny-Cours, du 29 au 31 mai. Autre circuit, autre tracé, mais des « combattants » toujours aussi motivés !

Ils ont dit

Vainqueurs, Philippe GAILLARD / Mike PARISY – LAMBORGHINI GALLARDO – RUFFIER RACING. Philippe GAILLARD : « Je suis très heureux de gagner à Dijon, car je suis chez moi… et c’est formidable. Hier, nous avons vraiment eu des soucis techniques sur le pneu arrière gauche, et nous nous sommes retrouvés loin au classement. Aujourd’hui, le début de course fut difficile. Ensuite, Mike m’a donné le volant et en évitant les multiples pièges sur la piste, je suis parvenu à boucler la course sans encombre ! »

Mike PARISY : « Nous effaçons notre contre performance d’hier. La voiture était très très efficace. Je me suis efforcé de faire un début de course très sage, de façon à bien analyser la situation et réfléchir. J’ai laissé partir la concurrence et ensuite j’ai su mettre la pression quand il le fallait, passer les leaders et creuser un écart important. Ensuite, j’ai assuré pour rendre la voiture à Philippe en bon état et il a fait du très bon boulot. Notre équipage est très homogène et de belles émotions sont encore à venir. »

2èmes, David TUCHBANT / Antoine LECLERC – LAMBORGHINI GALLARDO – FIRST RACING. David TUCHBANT : « Premier constat, la course ressemblait à une vraie course, avec un début, une fin et un classement, contrairement à hier, où c’était un peu l’hécatombe… Je trouve que tout le monde a réagi de façon intelligente. En s’asseyant autour d’une table, les teams managers, la FFSA, SRO et Pirelli, ont trouvé une solution qui a permis d’avancer. De notre côté, nous sommes vraiment très satisfaits, car nous avons bien joué le coup ! Mon relais était assez fatiguant avec un Arnaud Peyroles omniprésent. Il a été sympa, nous nous sommes montrés « sport » tous les deux et ça se termine sur le podium... Génial ! »

Antoine LECLERC : « Je suis forcément très satisfait comparé à la journée d’hier. Nous avions à cœur de nous racheter et d’aller au bout. J’ai fait un début de course prudent car les conditions de piste étaient très piégeuses et je n’avais surtout pas envie de me retrouver dans le bac à sable… J’ai donné le volant à David en 2ème position et ensuite… il a fait ce qu’il fallait. »

3èmes, ARNAUD PEYROLES/OLIVIER THEVENIN –LAMBORGHINI GALLARDO–RUFFIER RACING. Olivier THEVENIN : « Nous sommes sur le podium donc quand même satisfaits mais nous aurions préféré faire un petit peu mieux… Tout avait pourtant bien commencé en partant en première position. La pluie n’a fait qu’augmenter le stress, ne sachant pas si ces conditions allaient se maintenir ou évoluer. Je me suis fait deux grosses frayeurs avec la voiture qui a décroché violement. Comme je savais où en était Mike, j’ai préféré assurer pour ne pas risquer de sortir. Quand il est revenu, il m’a passé. Je suis un déçu d’avoir perdu une place pendant le changement de pilote. La suite, je l’ai suivie depuis les stands… »

Arnaud PEYROLES : “Cela prouve que le championnat est extrêmement serré. Lors du changement de pilote, Olivier me passe la voiture dans une position idéale. Changement de pilote parfait, c’est à souligner car l’équipe a fait de l’excellent travail. J’ai un décompte sur le tableau de bord, et je me donne une seconde de marge pour ne pas être piégé par la limite de la boucle. C’est précisément cette seconde qui m’a manquée quand David est sorti. J’ai tout essayé pour ressortir dans sa boîte, mais sans succès. J’ai pensé que notre intérêt était d’assurer, voilà tout ! »




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007