Neige et Glace 2009 : les italiennes au pied du podium

Ecrit le lundi 2 mars 2009 par Vincent Royer

La 55ème édition du rallye Neige et Glace s’est achevée par un rebondissement en tête du classement général. Une édition marquée par des conditions de course idéales.


Pour sa 55ème édition, le rallye Neige et Glace innovait. Nouvelles dates, du 22 au 25 février, nouvelle localisation, le Doubs et le Jura, et nouveau système de prise de temps par GPS qui permet de multiplier les points de contrôle. Ainsi cette année, pas moins de 944 km étaient au programme, dont 21 secteurs de régularité et 115 arrivées de secteur de régularité ! Le tout sur neige et sur glace, évidemment.

Dimanche 22 février, la cinquantaine d’équipages inscrits était au rendez-vous à Malbuisson, petit village du Doubs niché à 900 mètres d’altitude. C’est là qu’est établi cette année pour la première fois le camp de base du rallye. La neige tombe avec véhémence, de quoi augmenter encore plus l’enthousiasme et l’envie de s’élancer des participants. Parmi eux, cinq équipages prêts à affronter les routes enneigées au volant de leurs italiennes. Des Alfa Romeo et Lancia, principalement des Giulia et Fulvia.

 Etape 1, les italiennes en force

Lundi 23 janvier, les concurrents s’élancent pour les 350 km de la première étape. Direction « le chemin des Horlogers » et quelques moments de bravoure : le Mont Gaudichot, le Mont Chateleau (1 200m d’altitude), puis les Pic des Marchands, le Col de la Vierge et, surtout, la Corniche de Goumais. La journée se terminera comme elle avait commencé, à Malbuisson, après avoir glissé sur les contreforts des Gorges de Nouailles.

Une journée qui se passe bien pour les italiennes, deux figurant parmi les cinq premiers du classement général. C’est même le Coupé Bertone des belges Yves Deflandre et Eddy Gully qui prend la tête. A la quatrième place on retrouve la Fulvia 1600 HF des Bosselut père et fils. « Une superbe étape, se félicitait à l’arrivée Alain Bosselut. Avec une Lancia Fulvia, la glisse est un véritable plaisir. Mon fils François dispute ici son premier rallye FFSA et je dois avouer qu’il s’en sort très bien. Il calcule tellement bien et vite que j’ai décidé de partir en catégorie sans ’ trip’. C’est impressionnant de voir avec quelle précision il calcule les temps et les distances ! »

 Etape 2, Yves Deflandre confirme

Mardi matin, la neige est toujours omniprésente pour les 333 km de cette seconde étape. Six secteurs de régularité attendent les concurrents avec pour première difficulté la montée du Bois des Buclées. Viendront ensuite les Gorges de la Langouette, le Pic de l’Aigle, la Vallée de Leschères, le Pic du Cuchet, le Col de la Croix Serra, les Gorges de la Sémine, le Lac Génin et les routes forestières du Bois de Puthod. Le retour vers Malbuisson se fera en traversant le Parc Naturel Régional du Haut Jura, la Forêt de Chamfromier, la Combe d’Orvaz, Bellecombe, les Gorges de Flumen, avant l’escalade du Crêt « Pourri ».

Si les Bosselut ne parviennent pas à faire mieux que 8ème du jour, une autre Fulvia signe le sixième temps (Michel et Emmanuel Bilz), alors que Yves Deflandre et Eddy Gully confirment leur réussite de la veille en signant de nouveau le meilleur temps du jour. De quoi entamer la dernière étape avec sérénité même si leur avance, 250 points sur le second, ne les mettent pas totalement à l’abri d’une erreur.

A visiter



form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007