Nouveau triplé made in USA !

Ecrit le samedi 4 juillet 2009 par FFSA (communiqué)

Dernier rendez-vous avant la trêve estivale, cette quatrième manche du championnat de France FFSA GT1, sur le circuit du Val de Vienne, ne fut pas vraiment une formalité. Une chaleur écrasante a pris possession de la piste faisant grimper la température dans les habitacles, n’épargnant ni les hommes, ni les machines.


Ce début d’été est synonyme de canicule dans la Vienne. Loin de la mer et de sa douce brise, les protagonistes du Championnat de France FFSA GT ont « mouillé » la combinaison cet après-midi… Il faisait très chaud sur la piste et dans les cockpits. De plus, circuit très exigeant, le tracé du Val de Vienne ne laisse aucun répit aux pilotes. Les lignes droites peu nombreuses, ne laissent que peu d’opportunité de se « reposer » sur un tour. En marge de l’effort sportif, ceci explique aussi les visages marqués à l’arrivée.

Plutôt sage dans l’ensemble, le départ fait malgré tout une première victime après seulement 200 m de course. Jean-Claude Police commet une faute, un freinage tardif, et se retrouve expédié hors de la trajectoire idéale…définitivement. Alors en tête, Patrick Bornhauser, le poleman, adopte un rythme soutenu. Mais tour après tour, la menace Eric Debard se précise et revient au contact. Le contact sera d’ailleurs bien réel quand sur un freinage de la voiture de tête, Eric Debard se fait surprendre au point que la Corvette percute l’arrière de la Saleen. Patrick Bornhauser repasse par les stands pour contrôle, mais sans doute agacé par sa mésaventure, il dépasse la vitesse autorisée et se fait sanctionner par un drive through…

Deuxième passage par les stands avant d’y retourner une troisième fois pour le changement de pilote. Tout cela n’empêchera pas Laurent Groppi de signer le meilleur tour en course et de terminer à une belle 5ème place compte tenu des circonstances. Eric Debard confortablement installé en tête passe les « commandes » à Olivier Panis qui conserve l’avantage jusqu’au bout. Si la messe est dite pour la première place, il n’en est pas de même pour la suite du podium. En effet, la Corvette du Team Luc Alphand Aventures et celle du SRT vont se livrer une bagarre à couteaux tirés. Sur la première partie de course, Wilfried Mérafina et Bruno Hernandez ne se feront aucun cadeau. Le point d’orgue de cet affrontement aura lieu entre Jean-Philippe Dayraut et Soheil Ayari. L’un comme l’autre ne lâcheront rien et offriront du
spectacle de grande qualité, notamment lors des dépassements, y compris dans les stands… La démonstration valait la peine tant les protagonistes maîtrisent leur sujet.

Enchaînant une deuxième victoire consécutive (après celle en Bio Racing Series quelques minutes plus tôt), Olivier Panis passait le damier avec soulagement et joie.

Ce nouveau triplé Corvette présage d’une belle empoignade demain… Les handicaps de poids pour les deux premiers du classement devraient une fois encore brouiller les cartes. Qui des Saleen ou des Corvette parviendra à tirer son épingle du jeu ?

Ils ont dit

Vainqueurs : Corvette C6R - DKR Engineering
Eric Debard :
« Le départ fut assez sage puisque nous avons respecté l’ordre au premier virage. Ensuite, Patrick Bornhauser est parti sur un rythme assez soutenu, en fait, il n’avait pas de lest. Au fil des tours, je suis revenu. Hier, nous avons beaucoup travaillé en essais libres et nous avons été récompensés aujourd’hui. Mon équipier amène son expérience pour régler la voiture et j’en profite. Nous sommes en confiance avec l’équipe et c’est une victoire d’équipe. Ce Championnat se gagnera en équipe. Il y a 4 équipages qui peuvent se battre pour la victoire finale et c’est d’autant plus intéressant. Je reconnais qu’il y a eu un petit contact avec la Saleen de Patrick Bornhauser deux tours avant la fin de mon relais. ».

Olivier Panis : “Quand Eric [Debard] est rentré, il m’a donné la voiture en 1ère position. La voiture était très bien équilibrée tout au long de la course. Nous avons gagné aujourd’hui mais demain est un autre jour. Nous sommes très contents d’avoir remporté une deuxième victoire. DKR fait des efforts incroyables. Tout le monde en profite. C’est bien pour le Championnat ».

2ème GT1 : Corvette C6R – Team Luc Alphand Aventures
Bruno Hernandez :
« J’ai pris un départ sage et me suis fait passer par Wilfried [Merafina]. Nous avons un petit déficit moteur sur notre voiture qui va être réglé d’ici demain. Nous devrions changer de moteur. J’ai harcelé Wilfried gentiment. Il a juste fait une erreur dans le dernier tour. Là, j’ai pu passer et m’en aller un petit peu. L’objectif était de rendre la voiture sans trop user les pneus car les fins de course sont toujours difficiles ici. »

Soheil Ayari :
« Ce fut très chaud avec Jean-Philippe [Dayraut]. Nous nous sommes bien bagarrés. Il a fait un très beau passage dans le virage n° 1 entre les deux points de corde. Il n’y avait pas grand-chose à faire. Après, j’ai essayé de passer mais il occupait bien la piste. J’ai pu retrouver le même passage qu’il avait trouvé à 7-8 tours de la fin. Après, nous étions plus rapides et j’ai pris un peu d’avance. L’écart était ensuite tellement grand que j’ai fini sagement en seconde place ».

3ème GT1 : Corvette C6R – Selleslagh Racing Team
Wilfried Merafina :
“Le départ s’est bien passé. Jean-Claude Police [pilote de la Corvette DKR Engineering n° 5] a un peu semé la panique pour nous qui étions derrière. Je pense que Bruno [Hernandez] a voulu assurer et cela m’a permis de passer. Ce fut une chance pour nous de faire quelque chose de bien car nous étions très mal en châssis sur l’ensemble de la course. Nous avons du nous battre avec la voiture. Bruno a été très correct car à plusieurs reprises, il aurait pu passer en forçant un peu. A la fin en effet, je me suis loupé dans le dernier virage, ce qui lui a permis de passer. Quant à Jean-Philippe
[Dayraut], il a fait un boulot extra parce qu’il a repassé Soheil. »

Jean-Philippe Dayraut :
« Ce fut une course très difficile. Depuis que nous sommes arrivés, nous n’arrivons pas à trouver les bons réglages. Wilfried a pris un très bon départ en me rendant la voiture en 3ème position. Nous savions que nous n’étions pas rapides, aussi j’étais très content de son relais. Quand je suis parti, j’ai pu doubler Soheil au bout de deux tours.Après, je l’ai coincé car il était bien plus rapide. A quatre tours de l’arrivée, nous nous sommes touchés et il m’a passé. Nous allons travailler ce soir pour essayer de remonter sur le podium demain. »




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007