Premier triplé Audi !

Ecrit le dimanche 12 septembre 2010 par FFSA (communiqué)

La première course du 68ème Grand Prix d’Albi s’est déroulé sous un beau et franc soleil et comme de coutume sur ce légendaire circuit du sud-ouest, les spectateurs ont largement participé à la fête. Pour la première fois de la saison, trois Audi R8 LMS se partagent le podium. Le duo David Hallyday – Stéphane Ortelli signe son premier succès devant l’Audi WRT de Stéphane Lemeret - Greg Franchi et celle du Team Sainteloc Phoenix Racing de Marc Sourd et Dino Lunardi. Du côté du Gentlemen Trophy, Arthur Bleynie et Stéphane Romecki sont aux anges en imposant leur Lamborghini Gallardo (Ruffier Racing) devant la Porsche Nourry Compétition d’Eric Mouez et David Loger. Georges Cabanne et Gilles Vannelet (Ruffier Racing) montent sur la troisième marche du podium.


  Sommaire  

Au baissé du drapeau, les chevaux sont lâchés et Olivier Porta, prends l’avantage. Mais au terme de la première boucle, c’est l’Audi WRT de Stéphane Lemeret qui s’empare de la tête. Dès ce premier tour, l’Aston Martin de Grégoire Demoustier sort de la piste mais parvient toutefois à regagner les stands. Malheureusement, ce sera l’abandon.

Aux avant-postes, les esprits s’échauffent. David Hallyday est aux prises avec Wilfried Merafina et les explications vont bon train. Au 6ème tour, Olivier Porta reprend son bien, signe le meilleur tour en course et relègue Stéphane Lemeret à plus d’une seconde.

Arnaud Peyroles rate sa trajectoire, sort trop large et percute la pile de pneus du premier virage après les stands en laissant au passage quelques éléments de carrosserie.

Pour la 3ème place, la bataille fait rage entre Eric Debard et David Hallyday pour finalement tourner à l’avantage du pilote de la Corvette DKR Engineering très à l’aise sur le circuit d’Albi et ce malgré des pronostiques réservées. La hiérarchie se dessine derrière Olivier Porta qui creuse un peu plus l’écart à chaque passage. Stéphane Lemeret, Eric Debard , David Hallyday, Gérard Tonelli, Jean-Claude Police, Patrick Bornhauser, Arnaud Peyroles, Wilfried Merafina et Marc Sourd mènent la chasse.

Du côté du Gentlemen Trophy, Thierry Prignaud passe en tête au 8ème tour devant Arthur Bleynie et Patrice Madelaine le pole man.

Alors que les explications musclées se poursuivent pour le gain des 2ème et 5ème place, Gérard Tonelli connaît des problèmes moteur, la Corvette du Graff Racing abandonne.
Rebondissement à un tour de la fenêtre de ravitaillement, Eric Debard, aux prises avec sa tringlerie de boite de vitesses est arrêté dans l’herbe au virage du Sequestre. Lui aussi devra renoncer alors que le podium lui tendait les bras.

Alors que la valse des changements de pilotes débute, c’est l’heure de pointe et Patrick Borhnauser est ralenti dans la pitlane. A 5 minutes seulement de la fermeture des stands, Olivier Porta et Stéphane Lemeret procèdent au changement.

Les favoris abandonnent en cascade. Coup de théatre le leader du Championnat : Renaud Derlot doit jeter l’éponge après une surchauffe moteur liée sans doute à la sortie de piste d’Arnaud Peyroles. Les deux Corvette du Graff Racing ne marqueront pas de points sur cette course ! Christophe Bouchut écope d’une pénalité pour non respect de la route de course tandis qu’Eric Cayrolle rentre à nouveau aux stands suivi de peu par Anthony Beltoise pour problème moteur. Ils abandonneront tous les deux. Romain Brandela et Thierry Prignaud pourtant très brillants sont mis sous enquête pour franchissement de la ligne blanche à la sortie des stands.

Au 28ème tour, Stéphane Ortelli a repris les affaires en main devant Greg Franchi, Olivier Thevenin (handicapé par une côte cassée à Magny-Cours), Laurent Cazenave, Dino Lunardi et Laurent Groppi.

En Gentlemen Trophy, Romain Brandela précède Stéphane Romecki et Gilles Vannelet jusqu’au 34ème tour, moment où le jeune Stéphane Romecki vient lui ravir la tête.

Alors que l’on se rapproche de la fin de course, Laurent Cazenave rentre aux stands victime d’un bris de jante et Olivier Thevenin voit fondre sur lui la menace Lunardi. Une menace qui se précise puisque l’Audi Sainteloc Phoenix vient lui ravir la troisième place ! Lunardi progresse de course en course et s’avère être désormais un des plus rapides du plateau

A quelques minutes du damier Frederic Gabillon casse son moteur et macule la piste d’huile, c’est un festival de tête à queue et de sortie de piste qui affecte par exemple Olivier Thevenin qui perd deux places, la lamborghini de Prignaud, celle de Priez mais aussi la superbe Ford Mustang de l’équipe Belge Marc VDS qui effectuait ses débuts en France pilotée par Maxime Martin. Le triplé Audi se profile pour finalement se concrétiser. Stéphane Ortelli empoche la victoire avec une petite seconde d’avance sur Greg Franchi alors que Dino Lunardi s’offre un podium. Julien Briché , Laurent Groppi, parviennent à se hisser dans le top 5.

En Gentlemen Trophy, Stéphane Romecki signe une nouvelle victoire pour le Ruffier Racing devant David Loger (Nourry Compétition) et Gilles Vannelet (Ruffier Racing).




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007