Première victoire d’une Audi R8 LMS

Ecrit le dimanche 31 mai 2009 par FFSA (communiqué)

Cette première course sur le circuit de Nevers Magny Cours, fut marquée par une victoire historique, celle d’une Audi sur une épreuve du Championnat de France. En effet, la R8 LMS de l’équipage Lebon-Ortelli n’a pas fait de détail et s’est imposée après 36 tours âprement disputés. Le Team Oreca l’emporte donc devant la Ferrari AS Events de Christopher Campbell et François Jakubowski, qui semble avoir enfin conjuré le mauvais sort qui s’acharnait depuis le début de saison. Enfin, à la troisième place, avec une régularité de métronome « Suisse », Arnaud Peyroles et Olivier Thévenin, les « as » de Jean-Claude Ruffier, imposent leur Lamborghini après une course remarquable. Trois marques différentes se retrouvent aux trois premières places, preuve que le Championnat de France GT3 est vraiment un terrain de jeu exceptionnel. Au classement général provisoire, la régularité paye et c’est donc le duo Peyroles – Thévenin qui tient la barre avec 80 points. Grâce à cette victoire, Yvan Lebon pointe à la 4ème place. Les as, de Coeur (Arnaud Peyroles) et de Carreau (Olivier Thévenin) contrôlent le jeu…


Pour cette première course du meeting, en fin de journée, le soleil et le vent s’étaient invités à la fête. Signant pour la première fois la pole position, Arnaud Peyroles prenait pourtant un mauvais envol et perdait déjà de précieuses places dès le premier tour. Bataillant ferme, il parvenait toutefois à confier la voiture à son équipier en 4ème position. Malheureusement,
Olivier Thévenin sortait des stands 9ème… Le métier et l’expérience allaient alors parler. En maintenant un bon rythme tout en préservant sa voiture, Olivier allait hisser sa Lamborghini sur la 3ème marche du podium à la force du poignet et grâce à un sacré coup de volant…

Deuxième sur la grille, la Ferrari de Jakubowski /Campbell allait enfin retrouver son rang et se montrer dans le coup. En passant très vite Peyroles, François Jakubowski prenait la tête jusqu’au ravitaillement. Il fut même le pilote qui effectua le relais le plus long avec 16 tours au volant, tandis que ses adversaires n’en firent que 13 ou 14. En sortant des stands, Christopher Campbell conservait l’avantage, mais au 21ème passage, Stéphane Ortelli allait lui griller la politesse et s’imposer. S’engage alors une belle bagarre avec les « régionaux de l’étape », Bruno Debreuil et Ulric Amado, du First Racing (installé dans la Technopole), qui ne seront pas récompensés de leurs efforts en renonçant sur panne d’alternateur. Pas plus de chance pour la seconde voiture de l’équipe, celle d’Antoine Leclerc et David Tuchbant, pourtant 3ème sur la grille de départ, qui dès le premier tour s’accrochera avec Arnaud Peyroles et devra renoncer un peu plus loin.

Avec un 4ème temps en qualifications, l’Audi R8 LMS allait se montrer incisive en course. Après avoir eu comme équipier de luxe Frank Biela à Dijon, Yvan Lebon était épaulé à Magny-Cours par Stéphane Ortelli. L’équipe Oreca a beaucoup travaillé depuis le début de saison et cette somme d’efforts fut récompensée. En se maintenant à la 4ème place toute la première partie de course, Yvan Lebon confiait alors le bolide à Stéphane Ortelli. En passant ses adversaires un à un, en se battant sur chaque portion du circuit, Stéphane Ortelli allait sortir le grand jeu. Sans jamais rien lâcher, avec force et détermination, la belle Allemande prenait la tête au 21ème tour pour ne plus la quitter. D’ailleurs, à l’arrivée, Stéphane, pourtant pilote d’Endurance aguerri, était très éprouvé pour avoir livré bataille sans ménagement.

Au rang des bonnes performances, la superbe course de Jean-Charles Levy et Tristan Vautier du Team CGR Mediaco. A la deuxième place pendant un temps, face à des problèmes pneumatiques, Tristan Vautier fut contraint de lâcher prise pour terminer à la 4ème place. Pourtant compétitive à Magny-Cours, la Viper méritait une bien meilleure place.

Globalement, la course a connu pas mal de casse. Avec 30°C sur la piste, les incidents mécaniques se sont succédés et cette course fut particulièrement éprouvante pour les hommes et les machines.

Pour l’anecdote, l’importateur Lamborghini venu en spectateur ce week-end, a vu sa voiture littéralement « dépouillée »…non pas par des voyous peu scrupuleux, mais par les équipes Lamborghini, afin de récupérer des pièces pour les voitures de course. Le GT3, des véhicules proches de la série… Un petit parfum d’antan !

Ils ont dits…

Vainqueurs : #68 Team Oreca Audi R8 LMS
Yvan Lebon : « Contrairement à la première course à Dijon, je n’ai pas eu de souci avec la boite de vitesses et j’ai pu prendre un bon départ. Je sentais Bruno Dubreuil derrière moi, très très chaud. Quand il est arrivé au freinage d’Adelaïde, légèrement en perdition quand même, j’ai ouvert pour le laisser passer. Nous étions dans une stratégie de course qui nous permettait de laisser passer un concurrent… La course est longue, et de petits incidents, comme des crevaisons, viennent souvent émailler son déroulement. Je me suis calé sur le rythme des leaders, légèrement en retrait, car le but était de ramener la voiture à Stéphane « saine » côté pneus et freins pour qu’il puisse terminer le travail. C’est d’ailleurs ce qu’il a très bien fait…Je suis vraiment très heureux de cette première victoire de l’Audi en France. »

Stéphane Ortelli :
“Cette victoire est un magnifique retour pour moi. J’ai bien regardé la voiture dans les ateliers d’Oreca cet hiver, et quand j’ai su que nous allions rouler avec cette Audi, j’ai trouvé le challenge très excitant. Nous ne pensions pas gagner tout de suite, en sachant que le GT3 est un championnat très relevé, avec des qualifs très serrées où 10 voitures
sont à peu près dans la même seconde. J’ai pris beaucoup de plaisir dans cette course où il a fallu vraiment aller chercher la victoire. C’est une sensation que j’apprécie beaucoup, bien que sur la fin ce fut un peu chaud pour préserver les pneus. Je suis très heureux de cette victoire pour toute l’équipe. »

2ème GT3 : #55 AS Events Ferrari F430
Christopher Campbell : « J’ai un excellent coéquipier qui a fait un très bon début de course et qui m’a rendu la voiture avec un bel écart. Donc, je suis forcement un peu déçu de me faire rattraper alors que nous étions en tête. Mais je pense qu’il n’y a pas de honte à se faire battre aujourd’hui par un excellent pilote et une très belle voiture. Nous attendons la suite avec beaucoup d’impatience car nous roulons dans une voiture en fin de vie, depuis trois ans, et nous devrions recevoir l’évolution Scuderia dès le prochain meeting au Val de Vienne. Là, je pense que ce sera une autre histoire ! »

François Jakubowski :
« Comme disait Christopher, depuis le début de saison, nous n’avons pas connu beaucoup de réussite, et cette deuxième place vaut presque une victoire. C’est très bien pour le championnat que l’Audi remporte sa première victoire à Magny Cours. Mais je voudrais surtout dédier cette deuxième place à l’ensemble de l’équipe AS Events car depuis Nogaro, nous avons connu de très gros problèmes et pas terminé beaucoup d’épreuves. L’absence de podium ne reflète pas le travail fourni par toute l’équipe, c’est pourquoi cette deuxième place leur est vraiment dédiée et je pense qu’elle va leur faire du bien comme à nous. Quand nous aurons la version « Scuderia », les choses devraient se passer différemment. »




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007