Renaud Derlot et Grégoire Demoustier concluent en beauté !

Ecrit le dimanche 30 octobre 2011 par FFSA (communiqué)

Associés pour la première fois cette saison, Renaud Derlot et Grégoire Demoustier n’ont pas tardé à trouver la bonne formule. Le duo s’impose à l’issue de la Course Sprint de la finale du Championnat de France FFSA GT et offre à la Mercedes du Graff Racing un quatrième succès. Les nouveaux champions Anthony Beltoise et Laurent Pasquali terminent l’année par une belle 2e place avec la Porsche/Pro-GT by Almeras, devant Olivier Pla et Gabriel Balthazard sur la Ferrari du Team Sofrev-ASP. L’équipe de Jérôme Policand décroche par ailleurs le titre en Gentlemen Trophy avec Fabien Barthez et Gilles Duqueine, 3e aujourd’hui derrière la Viper/Poucheloin de Erwin et Pierre-Alain France, et la Lamborghini/Ruffier Racing de Didier Van Straaten et Patrick Lauber.


 Le film de la course

A l’extinction des feux, Anthony Beltoise (Porsche/Pro-GT) conserve le bénéfice de la pole. Renaud Derlot (Mercedes/Graff) prend un bon départ et se hisse au 3e rang, derrière Stéphane Ortelli (Audi/Team Audi France), mais devant Fred Makowiecki (Audi/WRT). 7e sur la grille, Philippe Gache (Porsche/SMG) pointe à la 5e place, emmenant un train de plusieurs voitures.

Si Beltoise, Ortelli et Derlot consolident leur position respective, le peloton est animé. Dans le troisième tour, Gache prend le meilleur sur Makowiecki, lui-même poursuivi par Guilvert, Badey, Pla, Lunardi. Olivier Panis et Sébastien Loeb sont quant à eux en plein duel. Boucle après boucle, minute après minute, la hiérarchie ne cesse d’évoluer. A la fin du première quart d’heure, Olivier Pla a effectué une belle remontée jusqu’au 5e rang : il tente de revenir sur Renaud Derlot, toujours 3e, alors que Dino Lunardi a pris l’avantage sur Philippe Gache qui défend ardemment sa position sur Laurent Cazenave, lui aussi bien revenu, et un Sébastien Loeb particulièrement menaçant.

Tandis que Stéphane Ortelli (Audi/Team Audi France) est contraint à l’abandon (problème mécanique, 20e minute), Anthony Beltoise, solide leader, lance les arrêts au stand à la 25e minute. Le reste de la concurrence l’imite dans les tours suivants. Après cette phase de pit-stop, intervenue avant la demi-heure de course, c’est Grégoire Demoustier (Mercedes/Graff) qui repart en tête, devant Gabriel Balthazard (Ferrari/Sofrev-ASP) et Laurent Pasquali (Porsche/Pro-GT). Ce dernier reprend rapidement la deuxième position.

Derrière ce trio, Jean-Luc Beaubelique (Ferrari-Sofrev-ASP) trouve l’ouverture sur Bruno Hernandez (Ferrari/AF Corse). L’Audi/WRT de Roland Berville doit quant à elle renoncer, tout comme la Porsche/Pro-GT de Jean-Claude Police à quelques encablures de l’arrivée.

Une arrivée qui voit Grégoire Demoustier et Renaud Derlot passer sous le drapeau à damiers en vainqueur. Laurent Pasquali et Anthony Beltoise, deuxièmes, tout comme Gabriel Balthazard et Olivier Pla, troisièmes, ne tremblent pas. Derrière Jean-Luc Beaubelique et Ludovic Badey, solides quatrièmes, Bruno Hernandez et Sébastien Loeb obtiennent une belle cinquième position, devant Eric Debard et Olivier Panis. Partis quatorzièmes, Lionel Comole et Sébastien Ogier se classent huitièmes à bord de la Ferrari/Sport Garage aux couleurs de la Fondation Arthritis.

 Gentlemen Trophy : Fabien Barthez et Gilles Duqueine champions !

Pierre-Alain France (Viper/Pouchelon) prend les commandes dès le premier tour, suivi de Philippe Ullmann (Lamborghini/ASP) et Gilles Duqueine (Ferrari/Sofrev-ASP), auteur de la pole. Duqueine entame sa remontée en prenant l’avantage sur Ullmann dans le troisième tour. Sa Ferrari laisse toutefois entrevoir une inquiétante fumée. Le team Sofrev-ASP anticipe son pit-stop et, après vérifications (morceau de gomme), repart.

Désormais pilotée par Erwin France, la Viper du Pouchelon Racing poursuit son parcours sans embûche et file vers la victoire. Après une course régulière, Didier Van Straaten et Patrick Lauber parvient à grimper sur la deuxième marche du podium avec la Lamborghini du Ruffier Racing. Fabien Barthez et Gilles Duqueine ont quant à eux assuré durant les dernières minutes pour finir au troisième rang. Une position synonyme de titre Gentlemen Trophy pour le tandem.

 Ils ont dit…

Gilles Duqueine (Ferrari/Sofrev-ASP), Champion Gentlemen Trophy
« Nous sommes arrivés ici en essayant de ne pas trop penser au titre. Nous avons commencé à y croire après la course du samedi. Nous avons d’ailleurs une pensée pour Patrice Madeleine et Florent Priez (victime d’un accident samedi). C’était tellement stressant que nous avons certainement pris moins de plaisir lors de cette course, mais finir par un podium pour décrocher le titre, c’est sympa ! »

Fabien Barthez (Ferrari/Sofrev-ASP), Champion Gentlemen Trophy
« Quand j’ai pris le volant, l’objectif était d’amener la voiture à l’arrivée. Nous avons dans un premier temps pensé à faire le travail. Nous avons vu la fumée s’échapper de l’auto : heureusement, ce n’était qu’un bout de gomme. Nous sommes des Gentlemen Drivers et notre souhait était vraiment de passer un bon week-end. »

Jérôme Policand, Team Manager Team Sofrev-ASP
« Je dois avouer que j’ai un peu été paniqué quand j’ai vu la fumée. J’ai pensé qu’il y avait une casse mécanique. L’équipe a été très réactive : nous avons anticipé le pit-stop et nous avons pu changer le pneu qui était cisaillé. Le titre, c’est un peu la cerise sur le gâteau. Depuis 2005, nous n’avions pas terminé une saison sans un titre. Et il faut se rappeler qu’avant le meeting d’Albi, nous n’étions que quatrièmes. Le team n’a pas baissé les bras. C’est un soulagement. Je pense en tout cas que Fabien est désormais parmi les meilleurs gentlemen drivers. »




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007