Rétromobile 2011 : Alfa Romeo Alfetta Tipo 159

Ecrit le mardi 8 février 2011 par Vincent Royer

Alain Delanoue, président du Club Alfa Romeo de France, retrace l’histoire de l’Alfetta Tipo 159 exposée au salon Rétromobile 2011. Une voiture présente au sein de l’exposition-hommage au quintuple champion du Monde de Formule 1, Juan Manuel Fangio. Une voiture au volant de laquelle le pilote argentin remporta son premier titre de champion du monde !


« C’est une Alfetta 159 avec laquelle Juan Manuel Fangio a été champion du monde en 1951, explique Alain Delanoue, président du Club Alfa Romeo de France. Mais il faut peut-être un petit retour en arrière pour rappeler comment Alfa Romeo est arrivé à concevoir ces autos là.

A la fin des années 30, Alfa Romeo avait de plus en plus de mal à lutter contre la surabondance de puissance des monoplaces allemandes, notamment Mercedes et Audi. Et une nouvelle réglementation est apparue à la fin des années 30, en 1938, qu’on appelait les voiturettes. En fait c’étaient des voitures qui devaient être réalisées avec des moteurs de 1500 cm3 surcompressés. Alfa Romeo s’est lancé dans cette technologie et a sorti la 158. Les voitures n’ont pas été utilisées bien évidemment durant la deuxième guerre mondiale. Elles ont été mises à l’abri, d’ailleurs de façon très judicieuse par les dirigeants d’Alfa, dans une petite ville au Nord-Est de Milan à une trentaine de kilomètres, durant le conflit mondial. Ce qui a permis de récupérer les autos après la guerre, et de commencer à les faire courir.

Le premier championnat du monde a été organisé en 1950, et c’est l’Alfetta 158, et non 159, qui a remporté ce championnat avec Nino Farina. Nino Farina a gagné le premier grand prix de formule 1 à Silverstone en 1950, et à la fin de l’année a devancé Fangio de quelques points. Fangio n’était que deuxième.

Alfetta 159, évolution de la 158

La 159 est une évolution de la 158. C’est un moteur qui a été dessiné par Gioacchino Colombo. Un moteur 1500 cm3 suralimenté, qui développait 430 ch à 9300 tr/mn. Et qui permettait d’atteindre une vitesse de 300 km/h. Il faut dire que la voiture est relativement légère, elle fait 700 kg. Et Fangio a pris sa revanche sur Farina en 1951, en gagnant à la fois le Grand Prix de Suisse et le Grand Prix d’Espagne qui était le dernier grand prix de l’année, en devançant Ascari qui courait pour Ferrari à l’époque. Il a gagné le championnat avec deux points d’avance sur Ascari.

C’est une voiture qui roule toujours, que le musée sort régulièrement, qui a participé notamment au meeting de Goodwood en 2008 et 2010. Elle tourne aussi à Balocco de temps en temps. C’est une voiture qui roule.

Fangio, son histoire est connue. Il a gagné cinq championnats du monde de Formule 1, mais il faut reconnaitre que le premier c’était au volant de cette voiture, au volant de l’Alfetta. Les quatre autres qui ont suivis, c’était avec Mercedes, puis la Lancia-Ferrari, et puis la Maserati en 1957. »




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007