Rétromobile 2011 : Coupé Lancia Flaminia Pininfarina de 1961

Ecrit le jeudi 3 février 2011 par Vincent Royer

Lancia Héritage expose pour cette édition 2011 du salon Rétromobile un magnifique coupé Lancia Flaminia de 1961, carrossé par Pininfarina. Un coupé qui a une très belle histoire, de famille, comme nous le raconte Gérard Langlois, président de Lancia Héritage.


« C’est une Flaminia, dans sa déclinaison Coupé, dessinée par Pininfarina sur la base d’un prototype qui s’appellait Florida, Florida II. Il était un tout petit peu plus élancé, un poil plus élégant. Lancia, séduit par la présentation de Pininfarina, a décidé de l’ajouter à son catalogue. Elle était construite chez Pininfarina mais incorporée à la gamme. C’est en fait, on peut dire aussi, pour certains, la déclinaison deux portes de la berline Flaminia qui a été présentée juste un an avant. »

 Plus courte, plus légère,
plus puissante que la berline

« Ce n’est pas une voiture qui est née de la volonté directement de Lancia, quoique Lancia était habitué à ce genre de manifestations, surtout dans ces années là. Il y a eu des déclinaisons très nombreuses de l’Aurélia, en coupés et en spiders notamment. Mais il y a eu d’autres déclinaisons, d’autres présentations de coupés, à partir de la Flaminia, notamment chez Touring et chez Zagato.

Sa seule particularité substancielle, c’est d’être plus courte que la berline. Elle a 12 cm de moins. Elle est un petit peu plus légère, et elle était aussi un tout petit peu plus puissante avec un profilage d’arbre à came légèrement amélioré, un tout petit peu plus pointu, pour la rendre un rien plus nerveuse.

C’est une 2,5 l celle-là, dans sa première présentation. Elle tire 85-90 ch, elle développe quand même 180 km/h. Elle avait une particularité par rapport à l’Aurélia dont elle descend directement, c’est que la suspension avant a été entièrement revue, et elle n’est plus dotée de ses fameux pieds coulissants, amortisseurs coulissants, qui équipaient les Lancia depuis la Lambda des années 1920. »

 Performances et sensations de berline

« 180 km/h, 4 vitesses, du couple, incontestablement. Elle est un petit peu lourde, donc ce n’est pas une voiture qui est faite pour le sport à proprement parler. Ca c’était pour Touring, et surtout Zagato.

C’est plus proche des sensations de la berline que d’un coupé ou bien sûr d’un cabriolet, parce que ça se veut comme ça. C’est confortable, c’est rapide, c’est silencieux, c’est très bien fabriqué, il n’y a pas de bruit parasite. C’est une véritable Lancia dans l’acception du terme, le confort étant une donnée substancielle de la marque. »

 Meilleur score des ventes
de toute la gamme Flaminia

« Globalement c’est tous les équipements, jusqu’au tableau de bord, de la berline. Il manque simplement, on dira, l’ouverture des glaces de custode par des pressions. Et pour cause puisque c’est un coupé. L’habitacle est en cuir. Il est d’origine, ainsi que les moquettes.

C’est une boite 4 vitesses sans particularité. C’est une propulsion, il faut le rappeler. Et là elle est dotée, ce qui n’était pas très courant pour l’époque, d’un changement de vitesses au plancher. Façon Nardi.

Il y en a eu beaucoup. Il y en a eu environ 5000. Ce qui représente le meilleur score des ventes de toute la gamme Flaminia, puisqu’il a été vendu beaucoup plus de coupés que de berlines. En France il doit en rester environ 40-50, pas toutes en état de rouler. En Italie je ne pourrais pas vous le dire. Ni ailleurs. »

 Une histoire de famille

« Cette voiture appartient à une jeune femme, d’origine italienne, et qui l’a retrouvée dans un garage, en Italie, il y a un an, un an et demi. Et qui se trouve être la voiture de sa famille, que son père avait achetée en 1963. une voiture dans laquelle elle partait en vacances, voiture qui est chargée de tous les souvenirs de l’enfance, si l’on peut dire. Elle a réussi à convaincre le propriétaire de la voiture de la lui céder. Et l’anecdote dans l’anecdote c’est qu’elle a retrouvé dans la boîte à gants des papiers de son père. »

 Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniquesCoupé Flaminia 2.5 (1959-1962) Coupé Flaminia 2.5 3B (1962-1963) Coupé Flaminia 2.8 3B (1963-1967
Moteur V6 à 60° culasses en alliage V6 à 60° culasses en alliage V6 à 60° culasses en alliage
Cylindrée / Puissance 2458 cm3, 119 ch à 5100 tr/mn 2458 cm3, 128 ch à 5600 tr/mn 2775 cm3, 150 ch à 5400 tr/mn
Compression 9.1 :1 9.1 :1 9.1 :1
Couple 19.0 kgm à 3500 tr/mn 18.7 kgm à 3500 tr/mn 22.8 kgm à 3000 tr/mn
Alimentation 1 carburateur double corps Solex C40 PAA 1 carburateur double corps Solex C40 PAA 1 carburateur triple corps C 35 3-1/2
Transmission Propulsion, embrayage mono disque à sec, BV4 Propulsion, embrayage mono disque à sec, BV4 Propulsion, embrayage mono disque à sec, BV4
Freins 4 disques 4 disques 4 disques
Dimensions Longueur 4680 mm – Largeur 1740 mm – Hauteur 1420 mm Longueur 4680 mm – Largeur 1740 mm – Hauteur 1420 mm Longueur 4680 mm – Largeur 1740 mm – Hauteur 1420 mm
Empattement 2750 mm 2750 mm 2750 mm
Poids à vide 1370 kg 1370 kg 1450 kg
Vitesse max 170 km/h 178 km/h 181 km/h
Consommation 14.0 l/100 km 14.3 l/100 km 14.6 l/100 km
Production 5236 unités au total



form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007