Rétromobile 2011 : Lancia Flavia 1.8 Sport

Ecrit le vendredi 4 février 2011 par Vincent Royer

Daniel Pottier, président du Lancia Club France, présente la très étonnante Lancia Flavia 1.8 Sport carrossée par Zagato. Une voiture exposée sur le stand du club à l’occasion de l’édition 2011 du salon Rétromobile.


« Le Lancia Club France, après la D25 en 2010, présente cette année au salon Rétromobile 2011, une voiture certes moins rare mais tout aussi exceptionnelle. Il s’agit d’une Flavia Sport 1.8 carrossée par Zagato, sur un dessin de Ercole Spada, qui s’illustrera ensuite avec notamment la Fulvia Sport, aussi appelée Fulvia Zagato.

Ce véhicule a été produit en 537 exemplaires au cours des années, en trois versions différentes. Une version Sport, une version 1.8 Sport et une version 1.8 Sport Iniezione.

Lancia avait pour habitude, depuis apparemment la Flaminia en tous cas, de proposer plusieurs carrosseries. Une carrosserie bourgeoise, la berline, une carrosserie Coupé d’usine et éventuellement un Coupé fabriqué par Pininfarina, ce qui fut le cas pour la Flavia, et enfin, comme pour la Flaminia, une voiture carrossée par Zagato. Ce n’était pas très compliqué pour Lancia de livrer des plateformes, qui ensuite étaient habillées. La voiture étant vendue sous la marque Lancia, il convenait néanmoins que le dessin soit approuvé par les instances dirigeantes. Ce qui apparemment n’a pas trop posé de problème. On a reconnu immédiatement le talent d’Ercole Spada.

 Plateforme de Flavia, première traction avant italienne produite en série

Cette voiture est construite sur la base, la plateforme d’une Flavia, qui est une traction avant, la première traction italienne produite en série. Elaborée sur les idées du professeur Fessia. Elle se distingue dans ses soubassements par un groupe motopropulseur-boite de vitesses accouplé à un faux châssis, indépendant de la structure. Ce qui fait que l’on peut déposer le bloc motopropulseur boite de vitesse-moteur indépendamment de la carrosserie.

Le moteur est un 4 cylindres à plat, placé à l’avant de l’axe, ce qui permet une très bonne tenue de route bien que la voiture soit relativement lourde puisque l’exemplaire présenté fait 1060 kg.

 Un dessin audacieux

En ce qui concerne la Flavia Sport proprement dite, on remarquera un dessin assez audacieux. D’une part un pare-brise qui s’inspire en quelques sortes de l’Alfa Romeo GTZ. On remarquera aussi les vitres de custodes qui remontent sur le toit. Et enfin, la vitre arrière inversée qui s’ouvre pour une aération, ça c’est un gadget de Zagato.

La carrosserie est faite en Peraluman, c’est un alliage d’aluminium comprenant une part de magnésium relativement importante, de l’ordre de 5%.

C’est une voiture qui a marqué d’abord parce qu’elle est discutable, ensuite parce qu’elle présente des caractères modernes qui seront repris par ailleurs.

 Esthétiquement choquante

Esthétiquement elle est choquante. Elle a une calandre qui revient sur le capot, ce qui ne se fait pas souvent. Elle est particulièrement basse. Elle a des optiques, une tombée d’aile avant que l’on retrouvera ensuite je pense sur la Jaguar XJS. Elle a ce pare-brise, qui n’était peut-être pas très nouveau à l’époque, et ces chromes qui font vraiment une distinction entre l’habitacle et le reste.

L’idée d’Ercole Spada dans pas mal de ses voitures, c’était de montrer où était le pouvoir et où était la conduite. Il séparait ça dans son design. C’est peut-être plus flagrant sur d’autres autos comme la Fulvia Sport.

Ici on a une voiture qui est un peu extrême, construite par des carrossiers un peu extrêmes aussi. Il fallait quand même oser à l’époque aller présenter une voiture comme ça, et que Lancia ose la produire, la proposer.

 La compétition

Du fait de sa construction même et de son dessin, on pouvait faire une voiture légère. C’est assez dépouillé. Et en compétition cette voiture a courue particulièrement avec René Trautmann, qui a remporté la Coupe des Alpes aux côtés de Claudine Bouchet en 1966.

Un champion de France des rallyes, Hugues Hazard, l’a conduite également, mais je ne crois pas qu’il ait été titré avec. Par ailleurs elle n’a pas un palmarès…, énorme si j’ose dire.

Il y a eu une version tout à fait étonnante, avec des protubérances sur le capot pour pouvoir loger un moteur particulièrement gonflé.

Il reste peu de ces voitures qui sont particulièrement sensibles aux outrages du temps, mais aujourd’hui elles valent d’être conservées. Elles ne cotent pas des prix extraordinaires pour la bonne et simple raison que les pièces étant totalement introuvables, il faut les refaire. Je parle bien des pièces de carrosserie et de vitrerie, car pour la mécanique c’est sans problème. »

 Les caractéristiques techniques

CaractéristiquesFlavia 1.8 Sport
Moteur Type 815500
4 cylindres horizontaux opposés
1800 cm3 (88 x 74)
100 ch à 5200 tr/mn
1 arbre à cames par culasse commandé par chaine
2 carburateurs Solex C35PII
Suspension Avant A roues indépendantes à parallélogramme déformable
Ressort à lames transversal et barre stabilisatrice
Amortisseurs oléopneumatiques double effet
Toute la suspension avant est solidaire du faux chassis avant séparé
Suspension Arrière Essieu rigide tubulaire sur 2 ressorts à lames longitudinaux
Amortisseurs oléopneumatiques double effet
Barre de réaction et barre stabilisatrice
Boite de vitesses à 4 rapports
Freins A disque aux 4 roues, à commande hydraulique avec servo-frein à dépression
Circuit indépendant AV et AR
Direction Boitier à vis globique
Structure Plateforme en tôles d’acier avec faux châssis AV séparé pour le groupe motopropulseur
Carrosserie et ouvrants en Peraluman
Poids 1060 kg
Vitesse maxi 180 km/h
Production Flavia Sport (1962-64) : 101 exemplaires
Flavia 1.8 Sport (1963-1967) : 537 exemplaires
Flavia 1.8 Sport Iniezione (1966-1967) : 32 exemplaires



form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007