Sébastien Garat, saison en demi-teinte pour le sportif français de la Fiat Freestyle Team

Ecrit le jeudi 3 décembre 2009 par Vincent Royer

Au terme d’une saison difficile qui s’est achevée le 29 novembre en Nouvelle Caldéonie, Sébastien Garat, kite-surfeur français membre de la Fiat Freestyle Team, revient sur sa saison en demi-teinte et ses objectifs pour 2010.


Sébastien, la semaine dernière se déroulait la quatrième et dernière étape PKRA à Nouméa, en Nouvelle Calédonie, sur le spot du « Méridien ». Comment s’est déroulée la compétition ?
C’est certainement le meilleur spot de compétition que nous avons eu cette année, avec une eau parfaitement plate, et un vent constant entre 15 et 25 noeuds selon les jours.

Le premier jour de compétition, la simple élimination a été courue. Dans mon premier heat, j’ai rencontré Alberto Rondina, le meilleur rider Italien. Je l’avais battu, il y a quelques mois dans une compétition locale au lac de Garde (Italie) et j’étais assez confiant et pensais que je pouvais gagner ce heat. J’ai dû attendre la double élimination pour remonter les places.

Le lendemain matin (26th), il y avait la fameuse Speed Crossing entre le « Phare Amédé », et le « Méridien ». C’est une traversée de presque 20 kilomètres. Et le record est d’environ 24 minutes.

J’ai gonflé mon aile “10,5 Obsession” pour la traversée, et j’avais sous les pieds ma planche “Poison 133-41”. Réglages Freestyle pour la traversée, mais comme il n’y a que de la descente au vent, ça marche très bien. Un seul matos pour tout faire !

Je pense que j’aurai pu y aller en 12, car le vent ne s’est pas levé comme il devait. (15-18 nœuds au lieu d’un bon 20 noeuds annoncé !) J’étais dans les favoris pour cette discipline, car je connais le parcours que j’ai déjà fait plusieurs fois, et gagné sur la dernière éditionorganisée il y a quelques mois.

Mais malheureusement, sur la ligne de départ, je me suis emmêlé les lignes avec un autre rider. J’ai perdu de précieuses minutes. Au moment de repartir, je vois avec déception et rage que je suis bien dernier, et que les premiers sont déjà assez loin.

A ce moment même, je prends ceci comme un challenge, et je me dis que rien n’est perdu. Je suis parti à fond sur tout le parcours, et j’ai finalement réussi à rattraper tout le peloton, pour finir en 4ème position (sur une bonne trentaine de riders). Pas mal pour un si mauvais départ, mais c’est décevant de rater le podium pour ça…

Maintenant, il fallait oublier cette histoire, et partir a fond pour la double élimination
Freestyle qui a commencé dès l’après-midi. J’ai eu mon 1er heat contre un Japonais. Ça a été assez facile pour commencer, ce heat était parfait pour bien m’échauffer.

Ensuite, j’ai rencontré Marc Jacobs, le Néo Zélandais. J’étais parfaitement toilé en 9 Obsession et avec ma board favorite, la Poison 133/41. J’ai fait un très bon heat, qui m’a assuré la victoire, et confirme ainsi ma 9ème place.

Au tour suivant, c’est contre Andy Yates, l’Australien que je suis allé me battre pour une 7ème place. J’étais à l’eau en 10.5 Obsession cette fois, car le vent était tombé un peu. C’était un bon choix. Malheureusement, j’ai raté la barre sur ma première figure. Je suis reparti très rapidement, mais c’est un peu de temps de perdu pour un tricks que j’ai dû refaire. Ensuite j’ai fait un très bon heat, mais ça n’a pas suffit contre Andy qui a lui aussi très bien ridé.
Le résultat final de cette dernière étape est donc : 9ème en Freestyle, et 4ème en
Speed Crossing.

Déçu ?

Je pense que j’ai eu un peu de malchance durant cet événement, (et même cette année je dirais), mais la vie est toujours une question de choix et de compromis. Peut-être que je n’ai pas fait les bons, qui sait… Au moins, je ne suis pas blessé, et je peux kiter et m’améliorer tous les jours, et ça c’est très important dans le sport.

Et le meilleur coté de tout cela, c’est que je prends toujours plaisir a faire ce que je fais, et c’est avec tout ça qu’on acquiert l’expérience. Je termine donc à la 9ème place Overall Freestyle PKRA 2009. Plutôt loin de mon objectif de départ. Je pense que ce fut une année de transition pour le PKRA, et pour le Kiteboard en général, avec toutes les histoires avec l’ISAF, et l’ IKA, et les championnats du monde officiels, en plus de la crise économique.
Nous avons eu seulement 4 étapes, contre 10 l’année passée, ce qui est juste pour un tour du monde.

Comment vois-tu la saison 2010 pour le PKRA ?

La saison 2010 semble prometteuse pour le PKRA, avec une dizaine de destinations, et maintenant que le PKRA est le seul tour Championnat du Monde officiel, c’est sans nul doute que les meilleurs riders et les sponsors vont se tourner vers cette organisation. Cela va donner un peu plus de crédibilité, de maturité et de visibilité a notre sport qui le mérite.

Que penses-tu du niveau sur le tour PKRA ? Et quelles sont tes motivations pour l’année prochaine ?

À propos du niveau général sur le tour, je peux dire qu’il est vraiment haut ! Je me sens un peu derrière les riders du top 5. Je vais donc m’entraîner vraiment dur cet hiver, afin d’arriver a combler ce petit manque, et arriver “full power” pour la saison freestyle 2010 du PKRA, et pouvoir me battre pour le titre de champion du monde 2010. Je viens d’avoir 26 ans et la motivation et la puissance sont toujours là ! Si je peux, je remercie aussi ma famille, mes amis, mes sponsors et notamment Fiat Freestyle Team qui m’apporte le soutien nécessaire pour atteindre mes objectifs.

Des objectifs que Sébastien Garat, champion de France pour la troisième fois cette année, défendra dès avril prochain en France, à Leucate, pour le début de la saison internationale 2010 de kitesurf.




form pet message commentaire

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


forum qui etes vous

 

Suivre la vie du site Nos flux RSS - Toute l'actualité - Abarth - Alfa Romeo - Fiat - Lancia - Ferrari - Lamborghini - Equipement - La vie des clubs >> Site réalisé sous Spip - Tous droits réservés - ©2002-2007